Archives par mot-clé : air

L’AIR & LE FEU- OS LUSIADAS VI-11 – LES LUSIADES – Luís de Camões -Ali sublime o Fogo estava em cima

*

Ferdinand de Portugal traduction Jacky Lavauzelle

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

OS LUSIADAS CAMOES CANTO VI
CANTO SEXTO

Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS VI-11 LES LUSIADES VI-11

*
LITTERATURE PORTUGAISE

Ferdinand de Portugal Os Lusiadas Traduction Jacky Lavauzelle Les Lusiades de Luis de Camoes

literatura português
Luis de Camões
[1525-1580]
Tradução – Traduction
Jacky Lavauzelle
texto bilingue

Traduction Jacky Lavauzelle

*

*************


Ali sublime o Fogo estava em cima,
Là, sublime, le Feu trônait tout au-dessus,
Que em nenhuma matéria se sustinha;
Qui ne contient aucun élément matériel ;
Daqui as coisas vivas sempre anima,
Qui toujours anime les choses vivantes,
Depois que Prometeu furtado o tinha.
Depuis qu’au ciel Prométhée l’a dérobé.
Logo após ele leve se sublima
Juste après, se lève sublime aussi
O invisível Ar, que mais asinha
L’Air invisible, qui occupe
Tomou lugar, e nem por quente ou frio,
Tous les lieux, et qui, chaud ou froid,
Algum deixa no mundo estar vazio.
Ne laisse jamais de place au vide dans le monde.


***********

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Les-lusiades-ed-originale.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-6.jpg.

LA RUE DE VERRE – Poème d’EMILY DICKINSON (1880) Glass was the Street – in Tinsel Peril

POEME D’EMILY DICKINSON
LITTERATURE AMERICAINE

*******

 

EMILY DICKINSON
December 10, 1830 – May 15, 1886
10 décembre 1830 – 15 mai 1886
Amherst, Massachusetts




Traduction – Translation

TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

French and English text
texte bilingue français-anglais

Glass was the Street
****

 

*********




LA RUE DE VERRE
****

 

*****

1880

********

Glass was the Street – in Tinsel Peril
De verre était la rue – dans un Aventureux Crissement
 
Tree and Traveller stood.
Arbre et Voyageur debout se tenaient.
Filled was the Air with merry venture
Rempli était l’Air d’une douce aventure
Hearty with Boys the Road.
Amicale avec les Garçons de la Route.

*

Shot the lithe Sleds like Shod vibrations
Traversaient de légers Traîneaux en vibrantes Trainées
Emphacized and gone
Qui s’amplifiaient et disparaissaient
It is the Past’s supreme italic
C’est la typographie suprême du Passé
Makes the Present mean –
Qui rend le Présent insignifiant-




 

***************

POEME D’EMILY DICKINSON

REPARER LA FOI EN LAMBEAUX – EMILY DICKINSON (1878) – To mend each tattered Faith

POEME D’EMILY DICKINSON
LITTERATURE AMERICAINE

*******

 

EMILY DICKINSON
December 10, 1830 – May 15, 1886
10 décembre 1830 – 15 mai 1886
Amherst, Massachusetts




Traduction – Translation

TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

French and English text
texte bilingue français-anglais

To mend each tattered Faith

****

 

*********




REPARER LA FOI EN LAMBEAUX

****

*****

1878

********

To mend each tattered Faith
Pour réparer chaque Foi en lambeaux
There is a needle fair
Il y a une fine aiguille,
Though no appearance indicate —
Bien qu’aucune apparence ne l’indique –
  ‘Tis threaded in the Air —
Qui utilise l’Air comme fil-

And though it do not wear
Et bien qu’elle ne se porte pas
  As if it never Tore
Comme si elle n’avait jamais été en miettes,
‘Tis very comfortable indeed
C’est quand même vraiment très confortable
 And spacious as before —
Et aussi large qu’avant-




 

***************

POEME D’EMILY DICKINSON

AN ACRE OF GRASS Yeats Texte & Traduction – UN ACRE D’HERBE

ARTGITATO

William Butler Yeats
Irish poet – Poète Irlandais
English literature English poetry
Littérature Anglaise – Poésie Anglaise

 

An Acre of Grass Yeats Traduction Artgitato & Texte anglais Un Acre d'herbe

YEATS
1865-1939

[New Poems-  1938]


AN ACRE OF GRASS
poem
Un Acre d’Herbe
[Poème]

 

————————–

Picture and book remain,
Une peinture et un livre restent,
An acre of green grass
Un acre d’herbe verte
For air and exercise,
Pour l’air et  l’exercice,
Now strength of body goes;
Maintenant que la force du corps part ;
Midnight, an old house
Minuit, une vieille maison
Where nothing stirs but a mouse.
rien ne bouge, sauf une souris.

My temptation is quiet.
Ma tentation est apaisée.
Here at life’s end
Maintenant, à la fin de la vie
Neither loose imagination,
Ni l’imagination flottante,
Nor the mill of the mind
Ni le moulin de l’esprit
Consuming its rag and bone,
Consommant son chiffon et son os,
Can make the truth known.
Ne peut faire connaître la vérité.

Grant me an old man’s Frenzy,
Accordez-moi la frénésie d’un vieil homme,
Myself must I remake
Je dois me refaire moi-même
Till I am Timon and Lear
Jusqu’à ce que je sois Timon et Lear
Or that William Blake
Ou ce William Blake
Who beat upon the wall
Qui a frappé contre le mur
Till Truth obeyed his call;
Jusqu’à ce que la Vérité obéisse à son appel ;

A mind Michael Angelo knew
Un esprit comme Michael Angelo savait
That can pierce the clouds,
Comment on pouvait percer les nuages,
Or inspired by frenzy
Ou inspiré par la frénésie
Shake the dead in their shrouds;
Secouez les morts dans leurs linceuls;
Forgotten else by mankind,
Pour ne pas être oublié par l’humanité,
An old man’s eagle mind.
L’esprit d’aigle d’un vieil homme.

*****************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
****************

An Acre of Grass Yeats