Archives par mot-clé : 74

LES LUSIADES – OS LUSIADAS -Traduction du Poème de Luis de Camões – Livre I – Canto Primeiro – strophe 74- Verso 74

LES LUSIADES – OS LUSIADAS
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES

OS LUSIADAS

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT I
Canto Primeiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso  74
Strophe 74

I-74

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

« Está do fado já determinado,
« Il est déjà déterminé par le destin,
  Que tamanhas vitórias, tão famosas,
Que ces grandes victoires, si célèbres,
Hajam os Portugueses alcançado
Les Portugais doivent les conquérir
  Das Indianas gentes belicosas.
Sur les peuples belliqueux Indiens.
E eu só, filho do Padre sublimado,
Et moi seul, fils du Père sublime,
  Com tantas qualidades generosas,
Avec autant de qualités généreuses,
Hei de sofrer que o fado favoreça
Je souffrais que le destin en favorise
 Outrem, por quem meu nome se escureça?
D’autres, par lesquelles mon nom serait affaibli ?

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

Canzoniere Poet – LE CHANSONNIER Pétrarque Sonnet 74-CANZONIERE PETRARCA Sonetto 74

CANZONIERE POET
TRECENTO
dolce stil novo
Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE 74
LITTERATURE ITALIENNE

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Letteratura Italiana

PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 74

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 74

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

74/366

Io son già stanco di pensar sí come
Je suis déjà fatigué de penser comment
i miei pensier’ in voi stanchi non sono,
mes pensées en vous se trouvent sans en être las,
 et come vita anchor non abbandono
et comment la vie encore ne m’abandonne
per fuggir de’ sospir’ sí gravi some;
Pour fuir de si graves soupirs ;

**

Et come a dir del viso et de le chiome
et que dire du visage et de la chevelure
et de’ begli occhi, ond’io sempre ragiono,
Et de ces yeux si beaux, dont toujours je parle,
non è mancata omai la lingua e ’l suono
n’ont manqué ni la langue ni le son
dí et notte chiamando il vostro nome;
jours et nuits à crier ton nom ;

**

Et che’ pie’ miei non son fiaccati et lassi
et que mes pieds ne soient point lourds et las
a seguir l’orme vostre in ogni parte
à suivre les traces en toutes parts
perdendo inutilmente tanti passi;
perdant inutilement de nombreuses pas ;

**

Et onde vien l’enchiostro, onde le carte
et d’où vient l’encre et d’où viennent les feuilles
ch’i’ vo empiendo di voi: se ’n ciò fallassi,
qui se remplissent avec vous : si je défaille,
colpa d’Amor, non già defecto d’arte.
la faute est d’Amour et non par défaut de l’art.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 74
le chansonnier Pétrarque 74
canzoniere poet