Archives par mot-clé : 70

LE COLISEE – COLISEO – COLOSSEUM – L’AMPHITHEÂTRE FLAVIEN – 罗马竞技场

ROME – ROMA-  罗马

Armoirie de Rome

 Photos Jacky Lavauzelle

——-

Flag_of_Lazio

 Le Colisée
amphithéâtre Flavien
Colosseo
COLOSSEUM
罗马竞技场

Construction de 70 à 80 ap. J.-C.

Le Colisée amphithéâtre Flavien Colosseo Colosseum artgitato 1 Le Colisée amphithéâtre Flavien Colosseo Colosseum artgitato 2

« Dans l’architecture romaine, ce qu’on appelle pilastre, est la projection d’une colonne sentie sur le nu d’un mur par une faible saillie… quelquefois la colonne isolée ou engagée disparaît, comme par exemple autour de l’étage supérieur du Colisée à Rome, et le pilastre reste seul. »
DICTIONNAIRE RAISONNE DE L’ARCHITECTURE FRANCAISE DU XIème au XVIème Siècle
Définition PILASTRE

Le Colisée amphithéâtre Flavien Colosseo Colosseum artgitato 3

« Comme j’ai vu le Colisée à Rome, le cirque de Vérone, etc., les Arènes de Nîmes m’ont fait infiniment moins de plaisir que la Maison Carrée. ….
L’âme est jetée dans un long et profond étonnement [Le Pont du Gard]. C’est à peine si le Colisée, à Rome, m’a plongé dans une rêverie aussi profonde. »
STENDHAL
MEMOIRES D’UN TOURISTE

Le Colisée amphithéâtre Flavien Colosseo Colosseum artgitato 4

« Chaque nation s’était efforcée de dire son dernier mot. Les promenades, sous les hautes nefs de cette cathédrale du travail, étaient des suites d’émerveillements ; on se sentait fier d’être homme en contemplant ces prodiges. Si élevée était la voûte, qu’il fallait une machine pour y monter et que le toit, avec ses arcades rouges trouées d’azur, vous causait la sensation d’immensité du Colisée de Rome. »
THEOPHILE GAUTIER
TABLEAUX DE SIEGE
Chapitre II Navigation
Charpentier & Cie 1871

Le Colisée amphithéâtre Flavien Colosseo Colosseum artgitato 5

« L’amphithéâtre décrit ici par Xiphilin ne peut s’entendre que de la forme du Monte Somma, qui ressemble encore aujourd’hui au Colisée de Rome, dont une moitié de l’enveloppe est détruite. On ne pourroit comparer à un bâtiment de cette espèce un trou en pyramide renversée, tel qu’est le gouffre actuel du Vésuve  »
LETTRE XXXIV à Buffon
CHARLES DE BROSSES
LETTRES FAMILIERES ECRITES D’ITALIE
A QUELQUES AMIS EN 1739 & 1740

Le Colisée amphithéâtre Flavien Colosseo Colosseum artgitato 6 Le Colisée amphithéâtre Flavien Colosseo Colosseum artgitato 7 Le Colisée amphithéâtre Flavien Colosseo Colosseum artgitato 8 Le Colisée amphithéâtre Flavien Colosseo Colosseum artgitato 9 Le Colisée amphithéâtre Flavien Colosseo Colosseum artgitato 10 Le Colisée amphithéâtre Flavien Colosseo Colosseum artgitato 11 Le Colisée amphithéâtre Flavien Colosseo Colosseum artgitato 12 Le Colisée amphithéâtre Flavien Colosseo Colosseum artgitato 13 Le Colisée amphithéâtre Flavien Colosseo Colosseum artgitato 14 Le Colisée amphithéâtre Flavien Colosseo Colosseum artgitato 15 Le Colisée amphithéâtre Flavien Colosseo Colosseum artgitato 16

*******
Un Combat Moderne au Colisée
Bruce Lee Vs Chuck Norris
LA FUREUR DU DRAGON
THE WAY OF THE DRAGON
Réalisation Bruce Lee – 1972

CALIGULA de SUETONE – Chapitre XIV – De vita duodecim Caesarum libri VIII- SUETONE CALIGULA

Caius Suetonius Tranquillus


De vita duodecim Caesarum libri VIII
litterarum – Littérature Latine
Suétone Caligula
suetonius caligula

Suetone Caligula artgitato De vita duodecim Caesarum libri VIII

Poeticam Latinam

Traduction Jacky Lavauzelle

IMG_4840

SUETONE
 Caius Suetonius Tranquillus
Vers 70 – Vers 122

XIV

De vita duodecim Caesarum         libri VIII

CALIGULA

CHAPITRE XIV

Vita Gai

Caligula empereur

Ingressoque urbem, statim consensu senatus et irrumpentis in curiam turbae,
Quand il entra dans la ville [Rome], il eût le consentement du Sénat et du peuple qui se dirigeait vers la curie,
inrita Tiberi uoluntate,
contre la volonté de Tibère
qui testamento alterum nepotem suum  praetextatum adhuc coheredem ei dederat,
qui avait, par testament, donné un cohéritier son autre petit-fils, qui  portait encore la robe prétexte,
ius arbitriumque omnium rerum illi permissum est tanta publica laetitia,
à  Caligula, et si grande était la joie du public,
ut tribus proximis mensibus ac ne totis quidem supra centum sexaginta milia uictimarum caesa tradantur. 
que, dans les trois mois qui suivirent, et même moins que cela, cent soixante mille victimes furent tués en sacrifice.
Cum deinde paucos post dies in proximas Campaniae insulas traiecisset,
Quelques jours après cela, après avoir traversé les îles près de Campanie,
uota pro reditu suscepta sunt,
 des vœux pour son retour en toute sécurité furent demandés,
ne minimam quidem occasionem quoquam omittente in testificanda sollicitudine et cura de incolumitate eius.
 le peuple, à chaque instant, témoignait son anxiété et sollicitait des égards pour sa sécurité.
Ut uero in aduersam ualitudinem incidit,
Mais quand il tomba malade,
pernoctantibus cunctis circa Palatium,
 ils passèrent tous la nuit au palais,
non defuerunt qui depugnaturos se armis pro salute aegri quique capita sua titulo proposito uouerent.
 en manifestant des témoignages en offrant ou leurs armes ou leur tête pour la sécurité du patient.
Accessit ad immensum ciuium amorem notabilis etiam externorum fauor.
A ces immenses élans des citoyens, des étrangers eurent de remarquables égards pour sa protection.
Namque Artabanus Parthorum rex, odium semper contemptumque Tiberi prae se ferens,
Artaban, roi des Parthes, toujours franc dans sa haine et son mépris pour Tibère,
amicitiam huius ultro petiit uenitque ad colloquium legati consularis
qui volontairement cherchait l’amitié de Caligula, était venu à une conférence avec le gouverneur consulaire,
et transgressus Euphraten aquilas
  il traversa l’Euphrate en honorant les aigles
et signa Romana Caesarumque imagines adorauit.
  les images des Césars et les normes romaines.

********************************
Traduction Jacky Lavauzelle
Artgitato
********************************

SPQR

CALIGULA de SUETONE – Chapitre XIII – De vita duodecim Caesarum libri VIII- SUETONE CALIGULA

Caius Suetonius Tranquillus


De vita duodecim Caesarum libri VIII
litterarum – Littérature Latine
Suétone Caligula
suetonius caligula

Suetone Caligula artgitato De vita duodecim Caesarum libri VIII

Poeticam Latinam

Traduction Jacky Lavauzelle

IMG_4840

SUETONE
 Caius Suetonius Tranquillus
Vers 70 – Vers 122

XIII

De vita duodecim Caesarum         libri VIII

CALIGULA

CHAPITRE XIII

Vita Gai

La route de Caligula vers l’empire

Sic imperium adeptus, p(opulum) R(omanum), uel dicam hominum genus, uoti compotem fecit,
En gagnant ainsi les portes de Rome, il accomplit les vœux du peuple Romain et de toute l’humanité entière,
exoptatissimus princeps maximae parti prouincialium
les habitants des provinces le souhaitaient comme chef
ac militum, quod infantem plerique cognouerant, sed et uniuersae plebi urbanae ob memoriam Germanici patris miserationemque prope afflictae domus. 
ainsi que les militaires, qui le connaissaient depuis qu’il était enfant, surtout en mémoire à son père Germanicus et par pitié pour l’ensemble des afflictions de sa maison.
Itaque ut a Miseno mouit quamuis lugentis habitu et funus Tiberi prosequens,
Par conséquent, en habits de deuil et escortant le corps de Tibère, partant de Misène,
tamen inter altaria et uictimas ardentisque taedas densissimo et laetissimo obuiorum agmine incessit, super fausta nomina « sidus » et « pullum » et « pupum » et « alumnum » appellantium;
entre les autels, les victimes et les torches enflammées, il se promenait au milieu de la foule dense et joyeuse qui l’entourait en clamant et le nommant «étoile», «élève», et « bambin » ;

********************************
Traduction Jacky Lavauzelle
Artgitato
********************************

SPQR

CALIGULA de SUETONE – Chapitre XII – De vita duodecim Caesarum libri VIII- SUETONE CALIGULA

Caius Suetonius Tranquillus


De vita duodecim Caesarum libri VIII
litterarum – Littérature Latine
Suétone Caligula
suetonius caligula

Suetone Caligula artgitato De vita duodecim Caesarum libri VIII

Poeticam Latinam

Traduction Jacky Lavauzelle

IMG_4840

SUETONE
 Caius Suetonius Tranquillus
Vers 70 – Vers 122

XII

De vita duodecim Caesarum         libri VIII

CALIGULA

CHAPITRE XII

Vita Gai

Les projets de Caligula contre Tibère

 Caligula Suetone Junia Claudilla 1ère épouse de Caligula

Non ita multo post Iuniam Claudillam M. Silani nobilissimi uiri f(iliam) duxit uxorem.
Peu après, Junia Claudilla, fille de Marcus Silanus, un homme de la grande noblesse devint sa femme.
Deinde augur in locum fratris sui Drusi destinatus,
Puis nommé augure, à la place de son frère Drusus,
prius quam inauguraretur ad pontificatum traductus est insigni testimonio pietatis atque indolis,
avant qu’il n’eût sa nomination, il eût le pontificat traduisant le témoignage de piété et de caractère,
cum deserta desolataque reliquis subsidiis aula, Seiano hoste suspecto mox et oppresso, ad spem successionis paulatim admoueretur.
quand la demeure impériale, déserte et privée de ses autres supports, Séjan, lui, avait été déjà soupçonné, était prête à s’éteindre peu à peu, lui faisant apparaître un espoir pour la succession.
Quam quo magis confirmaret, amissa Iunia ex partu Enniam Naeuiam, Macronis uxorem, qui tum praetorianis cohortibus praeerat, sollicitauit ad stuprum, pollicitus et matrimonium suum, si potitus imperio fuisset;
Pour qu’elle soit meilleure encore, après avoir perdu Junia pendant ses couches, avec Ennia, la femme de Macron, qui, à ce moment-là commandait la garde prétorienne, il commet l’adultère, lui promettant même de l’épouser s’il est devenait empereur,
deque ea re et iure iurando et chirographo cauit.
et à la fois par un serment, et par un acte, il s’engageât.
Per hanc insinuatus Macroni ueneno Tiberium adgressus est, ut quidam opinantur, spirantique adhuc detrahi anulum et,
 A travers les faveurs de Macron, il empoisonna Tibère, comme certains le pensent, et il ordonna que sa bague lui fut enlevé, alors même qu’il respirait encore,
quoniam suspicionem retinentis dabat, puluinum iussit inici atque etiam fauces manu sua oppressit,
et comme il pensait qu’il la retenait, il lui mit un oreiller sur la bouche de sa main,
liberto, qui ob atrocitatem facinoris exclamauerat, confestim in crucem acto. 
un affranchi qui alors cria à l’acte terrible, fut immédiatement crucifié.
Nec abhorret a ueritate,
Et cela est encore très loin de la vérité,
cum sint quidam auctores, ipsum postea etsi non de perfecto, at certe de cogitato quondam parricidio professum;
car quelques auteurs disent que plus tard, que même si ce parricide il n’avait pas réalisé, il l’aurait toutefois cogité ;
gloriatum enim assidue in commemoranda sua pietate, ad ulciscendam necem matris et fratrum introisse se cum pugione cubiculum Tiberi[i] dormientis et
car ils disent qu’il se vantait, en parlant de sa piété filiale, avec un poignard pour venger la mort de sa mère, d’être entré dans la chambre de Tibère qui dormait,
misericordia correptum abiecto ferro recessisse; 
et il fut tellement ému de compassion qu’il en jeta son épée et disparu ;
nec illum, quanquam sensisset, aut inquirere quicquam aut exequi ausum.
Tibère le savait mais, cependant, ne dit rien ni ne chercha à le poursuivre.

********************************
Traduction Jacky Lavauzelle
Artgitato
********************************

SPQR

CALIGULA de SUETONE – Chapitre XI – De vita duodecim Caesarum libri VIII- SUETONE CALIGULA

Caius Suetonius Tranquillus


De vita duodecim Caesarum libri VIII
litterarum – Littérature Latine
Suétone Caligula
suetonius caligula

Suetone Caligula artgitato De vita duodecim Caesarum libri VIII

Poeticam Latinam

Traduction Jacky Lavauzelle

IMG_4840

SUETONE
 Caius Suetonius Tranquillus
Vers 70 – Vers 122

XI

De vita duodecim Caesarum         libri VIII

CALIGULA

CHAPITRE XI

Vita Gai

La mauvaise nature de Caligula

 

Naturam tamen saeuam atque probrosam ne tunc quidem inhibere poterat,
A cette époque, il ne pu cependant pas aller contre sa nature cruelle et méchante,
quin et animaduersionibus poenisque ad supplicium datorum cupidissime interesset et ganeas atque adulteria capillamento celatus et ueste longa noctibus obiret ac scaenicas saltandi canendique artes studiosissime appeteret,
mais il se passionnait pour les punitions, se délectant dans les milieux interlopes de la nuit avec une telle gourmandise et se travestissant d’une perruque et d’une longue robe, avec un enthousiasme indéfectible pour les arts de la danse et pour le chant, et aimant s’approcher de la scène,
facile id sane Tiberio patiente, si per has mansuefieri posset ferum eius ingenium. 
Tibère bien volontiers ne s’en offusquait que peu dans l’espoir que sa nature sauvage en serait adoucie.
Quod sagacissimus senex ita prorsus perspexerat,
Tout était clair pour le vieil homme rusé,
ut aliquoties praedicaret, « exitio suo omniumque Caium vivere : »
il disait souvent que Caius vivait en se détruisant
et, « se natricem [serpentis id genus] populo romano, Phaethontem orbi terrarum educare. »
  et qu’il élevait là un serpent pour le peuple romain, un Phaéton pour le monde entier.

Suetone Caligula Gustave_Moreau_-_Phaeton,_1878

********************************
Traduction Jacky Lavauzelle
Artgitato
********************************

SPQR

CALIGULA de SUETONE – Chapitre X – De vita duodecim Caesarum libri VIII- SUETONE CALIGULA

Caius Suetonius Tranquillus


De vita duodecim Caesarum libri VIII
litterarum – Littérature Latine
Suétone Caligula
suetonius caligula

Suetone Caligula artgitato De vita duodecim Caesarum libri VIII

Poeticam Latinam

Traduction Jacky Lavauzelle

IMG_4840

SUETONE
 Caius Suetonius Tranquillus
Vers 70 – Vers 122

X

De vita duodecim Caesarum         libri VIII

CALIGULA

CHAPITRE X

Vita Gai

Les premiers pas de Caligula dans le monde

Comitatus est patrem et Syriaca expeditione.
Il assista son père aussi dans son expédition en Syrie.
Unde reuersus primum in matris, deinde ea relegata in Liuiae Augustae proauiae suae contubernio mansit;
Dès son retour, il a d’abord vécu avec sa mère et après son exil, avec sa arrière-grand-mère Livia Augusta ;
quam defunctam praetextatus etiam tunc pro rostris laudauit :
et à la mort de Livia il portait toujours la robe prétexte  dont il fit la louange funèbre aux rostres [tribune des harangues].
transitque ad Antoniam aviam
il resta ensuite avec sa grand-mère Antonia,
et undeuicensimo aetatis anno accitus Capreas a Tiberio
et, à vingt-et-un ans, il fut convoqué par Tibère à Capri,
uno atque eodem die togam sumpsit barbamque posuit, sine ullo honore qualis contigerat tirocinio fratrum eius.
le jour même il rasa sa première barbe, sans avoir de cérémonie comme ses frères en eurent pour leurs premiers pas dans le monde.
Hic omnibus insidiis temptatus elic[i]entium cogentiumque se ad querelas nullam umquam occasionem dedit,
 Certains essayèrent de lui tendre des pièges pour le forcer à prononcer des plaintes, il n’y tomba jamais,
perinde obliterato suorum casu ac si nihil cuiquam accidisset,
comme s’il oubliait la ruine de sa famille et comme si rien de tout ça ne s’était passé,
quae uero ipse pateretur incredibili dissimulatione transmittens tantique in auum et qui iuxta erant obsequii, ut non immerito sit dictum nec seruum meliorem ullum nec deteriorem dominum fuisse.

pour tout ce qui le touchait, il montrait une incroyable indifférence, et il se montra si obséquieux envers son grand-père et envers ceux qui lui étaient proches, qu’il s’est dit que personne ne fut un si meilleur esclave ou un maître si détestable.

********************************
Traduction Jacky Lavauzelle
Artgitato
********************************

CALIGULA de SUETONE – Chapitre IX – De vita duodecim Caesarum libri VIII- SUETONE CALIGULA

Caius Suetonius Tranquillus


De vita duodecim Caesarum libri VIII
litterarum – Littérature Latine
Suétone Caligula
suetonius caligula

Suetone Caligula artgitato De vita duodecim Caesarum libri VIII

Poeticam Latinam

Traduction Jacky Lavauzelle

IMG_4840

SUETONE
 Caius Suetonius Tranquillus
Vers 70 – Vers 122

IX

De vita duodecim Caesarum         libri VIII

CALIGULA

CHAPITRE IX

Vita Gai

La dévotion des troupes envers Caligula

Caligulae cognomen castrensi ioco traxit, quia manipulario habitu inter milites educabatur.
Son nom de Caligula est à l’origine une blague des troupes sur la chaussure qu’il portait dans le camp.
Apud quos quantum praeterea per hanc nutrimentorum consuetudinem amore et gratia ualuerit, maxime cognitum est, cum post excessum Augusti tumultuantis et in furorem usque praecipites solus haud dubie ex conspectu suo flexit.
Leur amour et leur dévotion venaient de cette éducation au sein des troupes ; en outre, il fut surtout constaté que, après la mort d’Auguste, arrivèrent les tumultes et la fureur, mais il y ramena le calme par sa seule présence.
Non enim prius destiterunt, quam ablegari eum ob seditionis periculum et in proximam ciuitatem demandari animaduertissent;
Ils se rassérénèrent quand ils s’aperçurent qu’il se trouvait transporté dans la ville la plus proche ;
tunc demum ad paenitentiam uersi reprenso ac retento uehiculo inuidiam quae sibi fieret deprecati sunt.
Puis, enfin, ils se sont repentis, arrêtèrent son char, demandèrent de n’avoir pas à subir cette disgrâce.

********************************
Traduction Jacky Lavauzelle
Artgitato
********************************

CALIGULA de SUETONE – Chapitre VIII – De vita duodecim Caesarum libri VIII- SUETONE CALIGULA

 Caius Suetonius Tranquillus


De vita duodecim Caesarum libri VIII
litterarum – Littérature Latine
Suétone Caligula
suetonius caligula

Suetone Caligula artgitato De vita duodecim Caesarum libri VIII

Poeticam Latinam

Traduction Jacky Lavauzelle

IMG_4840

SUETONE
 Caius Suetonius Tranquillus
Vers 70 – Vers 122

VIII

De vita duodecim Caesarum         libri VIII

CALIGULA

CHAPITRE VIII

Tiberius_palermo Caligula Suetone

Vita Gai

Sur le lieu de naissance de Caligula

C. Caesar natus est pridie Kal. Sept. patre suo et C. Fonteio Capitone coss. 
Caius César est né le jour avant les calendes de septembre, pendant le consulat de son père et de Caius Fonteius Capito.
Ubi natus sit, incertum diuersitas tradentium facit.
Le lieu de sa naissance est incertain et les témoignages divergent.
Cn. Lentulus Gaetulicus Tiburi genitum scribit,
Cn. Lentulus Gétulicus écrit qu’il naquit à Tibur,
Plinius Secundus in Treveris, vico Ambiatino supra Confluentes;
Pline dit que ce fut dans un village appelé Ambiatinus, à Trèves, au-dessus de Coblence ;
addit etiam pro argumento aras ibi ostendi inscriptas ob agrippinae pverperivm.
Pline ajoute que la preuve se trouve sur les autels où sont présentes, des inscriptions sur les couches d’Agrippine.
Uersiculi imperante mox eo diuulgati apud hibernas legiones procreatum indicant:
Les versets suivants, gravés peu de temps après sa naissance dans les quartiers hivernaux des légions indiquent:

In castris natus, patriis nutritus in armis,
dans le camp et élevé au milieu des armes,
                  Jam designati principis omen erat.
Dès sa naissance, c’était un présage.

Ego in actis, Antii editum, invenio.
Je trouve, dans les actes, qu’il est né à Antium.
Gaetulicum refellit Plinius quasi mentitum per adulationem, ut ad laudes iuuenis gloriosique principis aliquid etiam ex urbe Herculi sacra sumeret :
Gétulicus est réfuté par Pline et souligne qu’il s’agit d’un mensonge dû à sa grande adulation, pour que la gloire d’un prince jeune et glorieux se retrouve sous les hospices d’une ville consacrée à Hercule :
abusumque audentius mendacio, quod ante annum fere natus Germanico filius Tiburi fuerat, appellatus et ipse C. Caesar, de cuius amabili pueritia immaturoque obitu supra diximus. 
il souligne que ce fut renforcé par la naissance d’un autre fils de Germanicus à Tibur, également appelé Caius César mort prématurément.
Plinium arguit ratio temporum.
Pline fut contredit par la suite.
Nam qui res Augusti memoriae mandarunt,
Germanicum exacto consulatu in Galliam missum consentiunt iam nato Gaio. 
Les historiens d’Auguste conviennent que Germanicus n’a été envoyé en Gaule qu’à la fin de son consulat, quand Caius était déjà né.
Nec Plini opinionem inscriptio arae quicquam adiuuerit,
Et l’inscription sur l’autel n’ajoute que peu de force à l’opinion de Pline, 
cum Agrippina bis in ea regione filias enixa sit, et qualiscumque partus sine ullo sexus discrimine puerperium uocetur,
car Agrippine donna deux fois naissance à des filles dans cette région, et tout accouchement, sans distinction de sexe, est appelé postpartum – puerpérium,
quod antiqui etiam puellas pueras, sicut et pueros puellos dictitarent.
car les anciens hommes appelaient les filles pueras, et les jeunes gens puellos.
Extat et Augusti epistula, ante paucos quam obiret menses ad Agrippinam neptem ita scripta de Gaio hoc
Il existe une lettre écrite par Auguste, à sa petite-fille Agrippine, quelques mois avant sa mort, à propos du Caius en question
–neque enim quisquam iam alius infans nomine pari tunc supererat-:
– plus aucun autre enfant ne portait ce nom  :
« puerum Caium quintodecimo kalendas junii, si Dii volent, ut ducerent Talarius et Asellius, heri cum his constitui.
« le garçon Caius le quinzième jour avant les calendes de juin [18 mai], si les dieux le veulent, sera mené par Talarius et Asellius , ainsi hier me suis-je entendu avec eux.
mitto praeterea cum eo ex seruis meis medicum, quem scripsi Germanico si uellet ut retineret.
J’envoie avec lui d’ailleurs un de mes esclaves qui est médecin, et j’ai écrit à Germanicus qu’il le garder s’il le souhaite.
Ualebis, mea Agrippina, et dabis operam ut ualens peruenias ad Germanicum tuum. »
Adieu, mon Agrippine, et prends soin de venir en bonne santé auprès de ton Germanicus. »
Abunde parere arbitror non potuisse ibi nasci Gaium, quo prope bimulus demum perductus ab urbe sit.
Je pense que cela suffit pour dire que Caius n’a pas pu naître là, où vers ses deux ans il vint de Rome. 
Uersiculorum quoque fidem eadem haec eleuant et eo facilius, quod ii sine auctore sunt.
Cette lettre affaiblit également notre confiance dans les versets, d’autant plus qu’ils sont anonymes.
Sequenda est igitur, quae sola [auctor] restat et publici instrumenti auctoritas,
Nous devons donc, le seul valable, rester sous l’autorité du document public,
praesertim cum Gaius Antium omnibus semper locis atque secessibus praelatum non aliter quam natale solum dilexerit tradaturque etiam, 
d’autant plus que Caius aimait Antium comme lieux de retraite, et même la préférait à sa terre natale, d’une autre manière,
sedem ac domicilium imperii taedio urbis transferre eo destinasse.
il se dit même qu’il la destinait à en faire siège et demeure de l’empire par lassitude de Rome.

La Mort de Germanicus par Nicolas Poussin

********************************
Traduction Jacky Lavauzelle
Artgitato
********************************

LES LUSIADES – OS LUSIADAS -Traduction du Poème de Luis de Camões – Livre I – Canto Primeiro – strophe 70- Verso 70

LES LUSIADES – OS LUSIADAS
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES

OS LUSIADAS

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT I
Canto Primeiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso  70
Strophe 70

I-70

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

Pilotos lhe pedia o Capitão,
Des pilotes furent demandés par le Capitaine,
Por quem pudesse à Índia ser levado;
Pour qu’ils puissent les conduire vers l’Inde ;
Diz-lhe que o largo prémio levarão
Leur disant qu’il paierait largement
Do trabalho que nisso for tomado.
Le travail de ceux qui seraient pris.
Promete-lhos o Mouro, com tenção
Le Maure lui promit, mais la pression
De peito venenoso, e tão danado,
Du poison se comprimait tellement dans sa poitrine, et si férocement,
Que a morte, se pudesse, neste dia,
Que la mort, s’il avait pu, ce jour-là,
Em lugar de pilotos lhe daria.
Au lieu des pilotes aurait été donnée.

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

CALIGULA de SUETONE – Chapitre VII – De vita duodecim Caesarum libri VIII- SUETONE CALIGULA

 Caius Suetonius Tranquillus


De vita duodecim Caesarum libri VIII
litterarum – Littérature Latine
Suétone Caligula
suetonius caligula

Suetone Caligula artgitato De vita duodecim Caesarum libri VIII

Poeticam Latinam

Traduction Jacky Lavauzelle

IMG_4840

SUETONE
 Caius Suetonius Tranquillus
Vers 70 – Vers 122

VII

De vita duodecim Caesarum         libri VIII

CALIGULA

CHAPITRE VII

Tiberius_palermo Caligula Suetone

Vita Gai

Le mariage et les enfants de Germanicus

 Habuit in matrimonio Agrippinam, M. Agrippae et Iuliae filiam, et ex ea nouem liberos tulit:
Il avait pour femme Agrippine l’Aînée, fille de Marcus Vipsanius Agrippa et de Julia Caesaris filia, qui lui donna neuf enfants,
quorum duo infantes adhuc rapti, unus iam puerascens insigni festiuitate,
dont deux moururent très tôt, et un pendant son adolescence,
cuius effigiem habitu Cupidinis in aede Capitolinae Veneris Liuia dedicauit,
Livia mit son effigie sous la protection de Cupidon, et la consacra dans le temple de Vénus au Capitole,
Augustus in cubiculo suo positam, quotiensque introiret, exosculabatur;
 Auguste dans sa chambre la plaça, et, aussi souvent qu’il le pouvait, entrait lui témoigner son affection ;
 ceteri superstites patri fuerunt,
les autres enfants survécurent à leur père,
tres sexus feminini, Agrippina Drusilla Liuilla, continuo triennio natae;
trois filles, Julia Agrippina (Agrippine la Jeune) , Julia Drusilla et Julia Livilla, nées successivement tous les ans ;
totidem mares, Nero et Drusus et C. Caesar.
et trois garçons, Néron (Nero Iulius Caesar), Drusus (Drusus Iulius Caesar), et Caius César (Caligula).
 Neronem et Drusum senatus Tiberio criminante hostes iudicauit.
L‘accusation de Tibère poussa le sénat à déclarer Néron et Drusus ennemis publics.

La Mort de Germanicus par Nicolas Poussin

 

********************************
Traduction Jacky Lavauzelle
Artgitato
********************************