Archives par mot-clé : 56

LES LUSIADES – OS LUSIADAS -Traduction du Poème de Luis de Camões – Livre I – Canto Primeiro – strophe 56- Verso 56

LES LUSIADES – OS LUSIADAS
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES

OS LUSIADAS

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT I
Canto Primeiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso 56
Strophe 56

I-56

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

« Isto dizendo, o Mouro se tornou
Ceci étant dit, le Maure se rendit
A seus batéis com toda a companhia;
A ses bateaux avec toute sa compagnie ;
 Do Capitão e gente se apartou
Du Capitaine et de ses hommes, il fit ses adieux
 Com mostras de devida cortesia.
Avec les marques de courtoisie attendues.
Nisto Febo nas águas encerrou,
C’est à ce moment que Phébus des eaux arriva,
Co’o carro de cristal, o claro dia,
Avec son char de cristal et sa claire lumière,
    Dando cargo à irmã, que alumiasse
Laissant à sa sœur le soin d’illuminer
O largo mundo, enquanto repousasse.
Le monde entier, afin de pouvoir se reposer.

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

Canzoniere Poet – LE CHANSONNIER Pétrarque Sonnet 56-CANZONIERE PETRARCA Sonetto 56

CANZONIERE POET
TRECENTO
dolce stil novo
Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE 56
LITTERATURE ITALIENNE

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Letteratura Italiana

PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 56

LE CHANSONNIER PETRARQUE
Sonnet 56

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

PRIMA PARTE
Première Partie

56/366

Se col cieco desir che ’l cor distrugge
Si avec désir aveugle qui me détruit le cœur
contando l’ore no m’inganno io stesso,
en comptant les heures je ne me suis pas trompé,
ora mentre ch’io parlo il tempo fugge
à l’heure où je parle maintenant le temps est compté
ch’a me fu inseme et a mercé promesso.
qui me fut à moi même et à merci promis.

*

Qual ombra è sí crudel che ’l seme adugge,
Quelle ombre est si cruelle qui étouffe la semence,
ch’al disïato frutto era sí presso?
Qui du fruit tant désiré se trouvait si près ?
et dentro dal mio ovil qual fera rugge?
et dans ma bergerie qui rugit ainsi ?
tra la spiga et la man qual muro è messo?
entre l’oreille et l’homme quel est donc ce mur ?

*

Lasso, nol so; ma sí conosco io bene
Hélas, je ne sais ; mais ce que je connais bien
che per far piú dogliosa la mia vita
c’est que ce qui a rendu ma vie plus triste
amor m’addusse in sí gioiosa spene.
c’est amour m’apportant un si joyeux espoir.

*

Et or di quel ch’i’ ò lecto mi sovene,
Et de ce que j’ai lu, je me souviens,
che ’nanzi al dí de l’ultima partita
qu’avant l’aube de l’ultime départ
huom beato chiamar non si convene.
d’homme plus béni ne pouvait se concevoir.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 56
le chansonnier Pétrarque 56
canzoniere poet