Archives par mot-clé : 41

CALIGULA – CALIGOLA – 卡利古拉 -GALLERIA BORGHESE- GALERIE BORGHESE – 博吉斯画廊- ROME – ROMA- 罗马

ROME – ROMA – 罗马
CALIGULA – CALIGOLA – 卡利古拉
Bustes Romains – Busti Romani
LA VILLA BORGHESE
博吉斯画廊

Armoirie de Rome

 Photos  Jacky Lavauzelle

——-

Flag_of_Lazio


CALIGULA
CALIGOLA
卡利古拉
12 – 41
Empereur romain de 37 à 41
Succède à Tibère

LA GALERIE BORGHESE
GALLERIA BORGHESE
博吉斯画廊

Buste de Caligula
Busto di Caligola

Caligula Caligola Galleria Borghese Galerie Borghese artgitato Gallerie Borghese Galleria Borghese la salle des bustes la sala dei busti romani artgitato

De vita duodecim Caesarum         libri VIII

CALIGULA

CHAPITRE XII

Vita Gai

Les projets de Caligula contre Tibère

 Caligula Suetone Junia Claudilla 1ère épouse de Caligula

Non ita multo post Iuniam Claudillam M. Silani nobilissimi uiri f(iliam) duxit uxorem.
Peu après, Junia Claudilla, fille de Marcus Silanus, un homme de la grande noblesse devint sa femme.
Deinde augur in locum fratris sui Drusi destinatus,
Puis nommé augure, à la place de son frère Drusus,
prius quam inauguraretur ad pontificatum traductus est insigni testimonio pietatis atque indolis,
avant qu’il n’eût sa nomination, il eût le pontificat traduisant le témoignage de piété et de caractère,
cum deserta desolataque reliquis subsidiis aula, Seiano hoste suspecto mox et oppresso, ad spem successionis paulatim admoueretur.
quand la demeure impériale, déserte et privée de ses autres supports, Séjan, lui, avait été déjà soupçonné, était prête à s’éteindre peu à peu, lui faisant apparaître un espoir pour la succession.
Quam quo magis confirmaret, amissa Iunia ex partu Enniam Naeuiam, Macronis uxorem, qui tum praetorianis cohortibus praeerat, sollicitauit ad stuprum, pollicitus et matrimonium suum, si potitus imperio fuisset;
Pour qu’elle soit meilleure encore, après avoir perdu Junia pendant ses couches, avec Ennia, la femme de Macron, qui, à ce moment-là commandait la garde prétorienne, il commet l’adultère, lui promettant même de l’épouser s’il est devenait empereur,
deque ea re et iure iurando et chirographo cauit.
et à la fois par un serment, et par un acte, il s’engageât.
Per hanc insinuatus Macroni ueneno Tiberium adgressus est, ut quidam opinantur, spirantique adhuc detrahi anulum et,
 A travers les faveurs de Macron, il empoisonna Tibère, comme certains le pensent, et il ordonna que sa bague lui fut enlevé, alors même qu’il respirait encore,
quoniam suspicionem retinentis dabat, puluinum iussit inici atque etiam fauces manu sua oppressit,
et comme il pensait qu’il la retenait, il lui mit un oreiller sur la bouche de sa main,
liberto, qui ob atrocitatem facinoris exclamauerat, confestim in crucem acto. 
un affranchi qui alors cria à l’acte terrible, fut immédiatement crucifié.
Nec abhorret a ueritate,
Et cela est encore très loin de la vérité,
cum sint quidam auctores, ipsum postea etsi non de perfecto, at certe de cogitato quondam parricidio professum;
car quelques auteurs disent que plus tard, que même si ce parricide il n’avait pas réalisé, il l’aurait toutefois cogité ;
gloriatum enim assidue in commemoranda sua pietate, ad ulciscendam necem matris et fratrum introisse se cum pugione cubiculum Tiberi[i] dormientis et
car ils disent qu’il se vantait, en parlant de sa piété filiale, avec un poignard pour venger la mort de sa mère, d’être entré dans la chambre de Tibère qui dormait,
misericordia correptum abiecto ferro recessisse; 
et il fut tellement ému de compassion qu’il en jeta son épée et disparu ;
nec illum, quanquam sensisset, aut inquirere quicquam aut exequi ausum.
Tibère le savait mais, cependant, ne dit rien ni ne chercha à le poursuivre.

********************************
Traduction Jacky Lavauzelle
Artgitato
********************************

SPQR

LES LUSIADES – OS LUSIADAS -Traduction du Poème de Luis de Camões – Livre I – Canto Primeiro – strophe 41- Verso 41

LES LUSIADES – OS LUSIADAS
LITTERATURE PORTUGAISE

literatura português

Luis de Camões
Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

OS LUSIADAS

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES

A Epopeia Portuguesa

CHANT I
Canto Primeiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso 41
Strophe 41

I-41

Como isto disse, o Padre poderoso,
Quand cela fut dit, le puissant Père,
A cabeça inclinando, consentiu
Inclina la tête et consentit
No que disse Mavorte valeroso,
Aux propos du valeureux Mars,
 E néctar sobre todos esparziu.
Et le nectar sur tous il répandit.
Pelo caminho Lácteo glorioso
Sur le chemin de la glorieuse Voie Lactée
Logo cada um dos Deuses se partiu,
Bientôt chacun des Dieux partit,
Fazendo seus reais acatamentos,
En faisant ses adieux,
Para os determinados aposentos.
Pour retrouver des lieux déterminés.

*********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

luis de camoes literatura português os lusiadas
les Lusiades

Canzoniere Poet – LE CHANSONNIER Pétrarque Sonnet 41-CANZONIERE PETRARCA SONETTO 41

CANZONIERE POET
Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE 41
LITTERATURE ITALIENNE

Letteratura Italiana

PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

——–


Canzoniere Petrarca Sonetto 41

LE CHANSONNIER PETRARQUE
Sonnet 41

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

PRIMA PARTE
Première Partie

41/366

Quando dal proprio sito si rimove
Quand de son propre lieu il part loin
l’arbor ch’amò già Phebo in corpo humano,
l’arbre qu’aima Phébus en son corps humain,
sospira et suda a l’opera Vulcano,
soupire et transpire à son ouvrage Vulcain,
per rinfrescar l’aspre saette a Giove:
pour que reviennent les âpres foudres de Jupiter :

*

il qual or tona, or nevicha et or piove,
lequel ou tonne ou neige ou pleut
senza honorar piú Cesare che Giano;
sans égard pour César ou pour Janus
la terra piange, e ’l sol ci sta lontano,
la terre sanglote et le soleil est loin
che la sua cara amica ved’altrove.
qui voit sa tendre amie dans un autre lieu

*

Allor riprende ardir Saturno et Marte,
Alors reprennent les ardeurs de Saturne et de Mars
crudeli stelle, et Orïone armato
astres cruels et Orion armé
spezza a’ tristi nocchier’ governi et sarte;
de tristes nochers aux gouvernails ;

*

Eolo a Neptuno et a Giunon turbato
Eole à Neptune et à Junon perturbé
fa sentire, et a noi, come si parte
fait sentir, ainsi qu’à nous, le départ
il bel viso dagli angeli aspectato.
du beau visage que les anges attendaient.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

canzoniere Petrarca sonetto 41
le chansonnier Pétrarque sonnet 41
canzoniere poet