Archives par mot-clé : 1902

LUNE ET BROUILLARD – – POÈME DE ZINAÏDA HIPPIUS – 1902- Поэзия Зинаиды Гиппиус – ЛУНА И ТУМАН

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Zinaida.jpg.

*

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est salamandre-1024x536.jpg.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

__________________________________
LITTÉRATURE RUSSE
POÉSIE RUSSE
Русская литература
Русская поэзия
___________________________________
___________________________________

Poésie de Zinaïda Hippius
Поэзия Зинаиды Гиппиус
___________________________________

Zinaïda Nicolaïevna Hippius
Зинаи́да Никола́евна Ги́ппиус

8 novembre 1869 Beliov Russie – 9 septembre 1945 Paris,
8 ноября 1869 Белёв, Российская империя — 9 сентября 1945 Париж Франция

__________________________________
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE
__________________________________

_______________________________________________

LUNE & BROUILLARD
1902
ЛУНА И ТУМАН  
_______________________________________________

 

*

Озеро дышит теплым туманом.
Le lac souffle une tiède brume.
Он мутен и нежен, как сладкий обман.
Trouble et suave, comme une douce imposture.
Борется небо с земным обманом:
Le ciel combat cette duperie venue de la terre :
Луна, весь до дна, прорезает туман.
La lune, venant du fond, transperce ce brouillard.

*

Я, как и люди, дышу туманом.
Moi, comme les autres, je respire ce brouillard.
Мне близок, мне сладок уютный обман.
Elle m’encercle, cette suave et douce imposture.
Только душа не живет обманом:
Seule l’âme ne vit pas par la duperie :
Она, как луна, проницает туман.
Comme la lune, elle transperce le brouillard.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

ROUGE – POÈME DE MIRRA LOKHVITSKAÏA – Мирра Лохвицкая- 1902 – Мне ненавистен красный цвет

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est salamandre-1024x536.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

__________________________________
LITTÉRATURE RUSSE
POÉSIE RUSSE
Русская литература

Русская поэзия
___________________________________

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Signature.jpg.

___________________________________
Poésie de Mirra Lokhvitskaïa
Поэзия Мирры Лохвицкой
___________________________________

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est La-Poésie-de-Mirra-Lokhvitskaïa-1.jpg.

Mirra Lokhvitskaïa
Мирра Лохвицкая

Maria Alexandrovna Lokhvitskaïa
Мария Александровна Лохвицкая
19 novembre 1869 Saint-Pétersbourg – 27 août 1905 Saint-Pétersbourg

____________________________________________

ROUGE
1902
Мне ненавистен красный цвет
____________________________________________

__________________________________
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE
__________________________________

******


Мне ненавистен красный цвет,
Je déteste la couleur rouge,
За то, что проклят он.
 Car elle est maudite.
В нем — преступленья долгих лет,
En elle, des crimes de tant d’années,
   В нем — казнь былых времен.
       En elle, l’exécution des jours passés.

*

В нем — блеск дымящихся гвоздей
En elle, le lustre de l’acier fumant
И палачей наряд.
Et la tenue du bourreau.
В нем — пытка вымысел людей,
En elle, le supplice du langage,
Пред коим бледен ад.
Devant qui l’enfer est si pâle.

*

В нем — звуки труб, венцы побед,
En elle, le son des trompettes, les airs de victoires,
     Мечи — из рода в род…
   les épées – de génération en génération …
И кровь, текущая вослед,
Et le sang qui coule sans cesse
     Что к Богу вопиет!
    Et qui supplie Dieu !


**********************

1902

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Myrrah_lokhvitskaya_1900.jpg.

___________________________________
Poésie de Mirra Lokhvitskaïa
Поэзия Мирры Лохвицкой
___________________________________

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

LA NOIRE ÉTERNITÉ – POÈME DE MIRRA LOKHVITSKAÏA – Мирра Лохвицкая- 1902/1904 – КРЕСТ (La Croix) Люблю я солнца красоту

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est salamandre-1024x536.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

__________________________________
LITTÉRATURE RUSSE
POÉSIE RUSSE
Русская литература

Русская поэзия
___________________________________

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Signature.jpg.

___________________________________
Poésie de Mirra Lokhvitskaïa
Поэзия Мирры Лохвицкой
___________________________________

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est La-Poésie-de-Mirra-Lokhvitskaïa-1.jpg.

Mirra Lokhvitskaïa
Мирра Лохвицкая

Maria Alexandrovna Lokhvitskaïa
Мария Александровна Лохвицкая
19 novembre 1869 Saint-Pétersbourg – 27 août 1905 Saint-Pétersbourg

____________________________________________

LA NOIRE ÉTERNITÉ 
1902-1904
КРЕСТ
LA CROIX
Люблю я солнца красоту
____________________________________________

__________________________________
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE
__________________________________

*************


Люблю я солнца красоту
J’adore la beauté du soleil
И музы эллинской создания.
Et les muses de la création hellénique.
Но поклоняюсь я Кресту,
Mais je vénère la croix
Кресту — как символу страдания.
La Croix- comme symbole de la souffrance.

*

Что значит рознь времен и мест? —
Que signifie la discorde de l’espace et du temps ? –
Мы все сольемся в бесконечности;
Tous, nous fusionnerons dans l’infini ;
Один — во мраке черной вечности —
Seule – dans l’obscurité de la noire éternité –
Простерт над нами скорбный Крест.
La Croix suspendue au-dessus de nous.


***************

1902—1904

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Myrrah_lokhvitskaya_1900.jpg.

___________________________________
Poésie de Mirra Lokhvitskaïa
Поэзия Мирры Лохвицкой
___________________________________

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

LE ROYAUME DE LA GLOIRE – POÈME DE MIRRA LOKHVITSKAÏA – Мирра Лохвицкая- 1902 – Спаситель, вижу Твой чертог

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est salamandre-1024x536.jpg.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

__________________________________
LITTÉRATURE RUSSE
POÉSIE RUSSE
Русская литература

Русская поэзия
___________________________________

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Signature.jpg.

___________________________________
Poésie de Mirra Lokhvitskaïa
Поэзия Мирры Лохвицкой
___________________________________

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est La-Poésie-de-Mirra-Lokhvitskaïa-1.jpg.

Mirra Lokhvitskaïa
Мирра Лохвицкая

Maria Alexandrovna Lokhvitskaïa
Мария Александровна Лохвицкая
19 novembre 1869 Saint-Pétersbourg – 27 août 1905 Saint-Pétersbourg

____________________________________________

LE ROYAUME DE LA GLOIRE
1902
Спаситель, вижу Твой чертог
____________________________________________

__________________________________
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE
__________________________________

Спаситель, вижу Твой чертог,
Mon sauveur, je vois ta chambre,
Он блещет славою Твоею,
Elle brille de ta gloire,
Но я одежды не имею,
Mais je n’ai nul vêtement
Чтобы войти в него я мог.
Pour pouvoir y entrer.

*

О, просвети души моей
Ô éclaire mon âme
Даятель света, одеянья,
Habille-moi d’une robe de lumière,
И в царстве славы и сиянья
Et dans le royaume de la gloire et de l’éclat
Спаси от горя и скорбей.
Sauve-moi des brûlures et des peines.

************

1893

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Myrrah_lokhvitskaya_1900.jpg.

___________________________________
Poésie de Mirra Lokhvitskaïa
Поэзия Мирры Лохвицкой
___________________________________

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato.jpg.

POEMES DE VICENTE DE CARVALHOS – POEMAS

*

Traduction Jacky Lavauzelle João da Cruz e Sousa

João da Cruz e Sousa Traduction Jacky Lavauzelle Literatura Brasileira




Traduction Jacky Lavauzelle
Vicente de Carvalho


Vicente de Carvalho
poète brésilien

Santos, 5 de abril de 1866 — Santos, 22 de abril de 1924
5 avril 1866 – 22 avril 1924




 Obra Poética 





 

Vicente de Carvalho
POEMAS
POESIE

 

Traduction Jacky Lavauzelle

 

******

Desilludida
ILLUSION PERDUE
(Rosa, Rosa de Amor)
(Rose, Rose d’Amour)
1902

Sou como a corça ferida
Je suis comme la biche blessée.
Que vai, sedenta e arquejante,
Qui va, assoiffée et haletante,

Traduction Jacky Lavauzelle

**

Serenata
Sérénade
(Rosa, Rosa de Amor)
(Rose, Rose d’Amour)
1902

Pela vasta noite indolente
Dans la vaste nuit indolente
      Voga um perfume estranho.
Plane un parfum étrange.

 **

Ultima Confidencia
ULTIME CONFIDENCE
(Rosa, Rosa de Amor)
(Rose, Rose d’Amour)
1902

— E si acaso voltar ? Que hei de dizer-lhe, quando
– Et si je le vois ? Que dois-je lui dire, quand
    Me perguntar por ti?
Sur toi il me questionnera ?

**

Velho Tema
Thème Ancien
(Poemas e Canções – Poèmes & Chansons)
1908

Só a leve esperança em toda a vida
Seul un léger espoir en toute une vie
Disfarça a pena de viver, mais nada;
Peut effacer la douleur de la vie, rien d’autre ;

 

 

*****

POEMAS  Vicente de Carvalho
Poésie de Vicente de Carvalho

*

Traduction Jacky Lavauzelle João da Cruz e Sousa

João da Cruz e Sousa Traduction Jacky Lavauzelle Literatura Brasileira

Sérénade Poème de Vicente de Carvalho – Serenata Poema 1902

*

Traduction Jacky Lavauzelle João da Cruz e Sousa

João da Cruz e Sousa Traduction Jacky Lavauzelle Literatura Brasileira




Traduction Jacky Lavauzelle
Vicente de Carvalho


Vicente de Carvalho
poète brésilien

Santos, 5 de abril de 1866 — Santos, 22 de abril de 1924
5 avril 1866 – 22 avril 1924




 Obra Poética 





 

Vicente de Carvalho
Serenata
Sérénade
(Rosa, Rosa de Amor)
(Rose, Rose d’Amour)
1902

 

Traduction Jacky Lavauzelle

 

******

Traduction Jacky Lavauzelle
William Turner Le Négrier, 1840, Museum of Fine Arts, Boston

     **

Pela vasta noite indolente
Dans la vaste nuit indolente
      Voga um perfume estranho.
Plane un parfum étrange.
Eu sonho… E aspiro o vago aroma ausente
Je rêve … Et je respire le vague arôme absent
    Do teu cabello castanho.
De tes cheveux bruns

         Pela vasta noite tranquilla
Dans la vaste nuit tranquille
Pairam, longe, as estrellas.
Volent, au loin, les étoiles.
  Eu sonho… O teu olhar tambem scintilla
Je rêve … Ton regard aussi scintille
   Assim, tão longe como ellas.
Aussi lointain qu’elles.

         Pela vasta noite povoada
Dans la vaste nuit peuplée
    De rumores e arquejos
De rumeurs et de râles
Eu sonho… E’ tua voz, entrecortada
Je rêve … Et j’entends ta voix, saccadée
   De suspiros e de beijos.
De soupirs et de baisers.

*

        Pela vasta noite sem termo,
Dans la vaste nuit sans fin,
Que deserto sombrio!
Quel noir désert !
 Eu sonho… Inda é mais triste, inda é mais ermo
Je rêve … Toujours plus triste, toujours plus seul
  O nosso leito vasio.
Et notre lit reste vide.

         Pela vasta noite que finda
Dans la grande fin de nuit
Sóbe o dia risonho…
S’efface le jour joyeux …
  E eu cerro os olhos para ver-te ainda,
Et je ferme les yeux pour te voir encore,
     Ainda e sempre, em meu sonho.
Encore et toujours, dans mon rêve. 

*****

POEMAS  Vicente de Carvalho
Poésie de Vicente de Carvalho

*

Traduction Jacky Lavauzelle João da Cruz e Sousa

João da Cruz e Sousa Traduction Jacky Lavauzelle Literatura Brasileira

ILLUSION PERDUE- Desilludida – Poema – Poème de VICENTE DE CARVALHO

*

Traduction Jacky Lavauzelle João da Cruz e Sousa

João da Cruz e Sousa Traduction Jacky Lavauzelle Literatura Brasileira




Traduction Jacky Lavauzelle
Vicente de Carvalho


Vicente de Carvalho
poète brésilien

Santos, 5 de abril de 1866 — Santos, 22 de abril de 1924
5 avril 1866 – 22 avril 1924




 Obra Poética 





 

Vicente de Carvalho
Desilludida
ILLUSION PERDUE
(Rosa, Rosa de Amor)
(Rose, Rose d’Amour)
1902

 

Traduction Jacky Lavauzelle

 

******

Traduction Jacky Lavauzelle
Photo Jacky Lavauzelle

**

Sou como a corça ferida
Je suis comme la biche blessée.
Que vai, sedenta e arquejante,
Qui va, assoiffée et haletante,
  Gastando uns restos de vida
Passer sa vie restante
  Em busca da agua distante.
En quête d’une source lointaine.

 Bem sei que já me não ama,
Je sais que tu ne m’aimes plus,
 E sigo amorosa e afflicta,
Mais je suis toujours aimant et affligé,
 Essa voz que não me chama,
Et cette voix ne m’appelle plus,
 Esse olhar que não me fita.
Et ce regard ne me croise plus.

 Bem reconheço a loucura
Je reconnais bien la folie
 Deste amor abandonado
De cet amour abandonné
Que se abre em flor, e procura
Qui s’est ouvert comme une fleur,
 Viver de um sonho acabado;
Et qui cherche à vivre d’un rêve fini ;

*

E é como a corça ferida
Et c’est comme la biche blessée.
Que vai, sedenta e arquejante,
Qui va, assoiffée et haletante,
 Gastando uns restos de vida
Passer sa vie restante
Em busca da agua distante:
En quête d’une source lointaine :

 Só, perdido no deserto,
Seul, perdu dans le désert,
 Segue empós do seu carinho;
Dans l’attente de ton affection ;
 Vai-se arrastando …e vai certo
Traînant… et certain
Que morre pelo caminho.
De mourir sur le chemin.

 
 

*****

POEMAS  Vicente de Carvalho
Poésie de Vicente de Carvalho

*

Traduction Jacky Lavauzelle João da Cruz e Sousa

João da Cruz e Sousa Traduction Jacky Lavauzelle Literatura Brasileira

LE DIEU GERMAIN NOUVEAU POEME

LE DIEU GERMAIN NOUVEAU
LITTERATURE FRANCAISE
SYMBOLISME

germain-nouveau-poemes-poesie-artgitato

Germain Nouveau

31 juillet 1851 Pourrières (Var) – 4 avril 1920 Pourrières

——–


POEMES
VALENTINES ET AUTRES VERS

LA POESIE DE
GERMAIN NOUVEAU
LE DIEU

Valentines et autres vers

Texte établi par Ernest Delahaye
Albert Messein, 1922
*
le-dieu-germain-nouveau-artgitato-desnudo-de-mujer-1902-joaquin-sorollaJoaquin Sorolla
Desnudo de mujer

1902
*

GERMAIN NOUVEAU

LE DIEU

N’est pas athée qui veut.

Napoléon

Je vous dis un soir une chose
Dont vous fûtes peut-être cause :
J’ai découvert un nouveau Dieu.
« Nous irons le prêcher ensemble »,
Me répondîtes-vous ; j’en tremble
Car… vous vous avanciez un peu.

Puisque, jusqu’à preuve apportée,
Je ne veux être qu’un athée
Qui ne peux croire qu’en l’Amour,
Quel Dieu, répondez-moi, quel diable
De Dieu né mort ou né viable
Avais-je bien pu mettre au jour ?

Mais… j’avais dit vrai… sans blasphème,
Vous allez voir… cherchez vous-même…
Vous ne trouvez pas ? non ? vraiment !
Je vais vous mettre sur la route :
C’est un Dieu bon… alors… nul doute
Que ce ne soit un Dieu charmant ;

Voyons !… le mot du… théorème,
C’est ?… c’est ?… mais c’est Vous, Vous que j’aime,
Que j’aime avec âme, avec feu ;
Mais c’est ton corps, mais c’est ton âme,
Mais c’est Toi, ma petite femme,
Toi, cet adoré petit Dieu ;

C’est ta raison et ton ivresse,
C’est ton esprit et ta caresse ;
Mais c’est Toi, c’est Toi, c’est Toi, Toi,
Toi… ce n’est pas une autre femme,
Toi… mais… pardonnez-moi, Madame,
J’ai l’air… d’un grand effronté, moi.

Depuis qu’en Vous j’ai voulu vivre,
L’amour de sagesse m’enivre,
De sagesse ?… tiens !… c’est curieux !
C’est la sagesse qui m’enflamme !
Mais, c’est assez causé, Madame,
Maintenant, soyons sérieux !

Nous allons arpenter le globe,
Dépêchons ! Mettez votre robe
Et votre chapeau préféré…
J’ai votre parole, il me semble ?
Nous allons vous prêcher ensemble,
Vous-même Vous Vous prêcherez !

*

Le Dieu Germain Nouveau

*

Bizkaia Delegation Palace – Palais du Conseil général – El palacio de la Diputación Provincial de Bilbao

Euskal Herria
Pays Basque
EUSKADI

BILBAO
毕尔巴鄂
ビルバオ
билбао
——

Visite de BILBAO
Visita a Bilbao
Визит в Бильбао
参观毕尔巴鄂
ビルバオをご覧ください

Photos Jacky Lavauzelle
*

Bizkaia Delegation Palace
El palacio de la Diputación Provincial de Bilbao
Le Palais du Conseil général
Palacio de la Diputación Foral de Vizcaya

*

Bizkaia Delegation Palace

  bizkaia-delegation-palace-bilbao-espagne-artgitato-96

*

bizkaia-delegation-palace-bilbao-espagne-artgitato-2

*

bizkaia-delegation-palace-bilbao-espagne-artgitato-1

*

Construit entre 1890 et 1900
Avenue Gran Vía de Don Diego López de Haro

*
Architecte Luis Aladren
Arquitecto
Nacido en Zaragoza en 1852 y fallecido en 1902
1852-1902

*******

Bizkaia Delegation Palace

FÊTES GALANTES PAUL VERLAINE (1869)

POESIE FRANCAISE
FÊTES GALANTES (Edition Vanier – 1902)

Paul_Verlaine_signature_svg

PAUL VERLAINE
1844-1896

Oeuvre de Paul Verlaine Artgitato Frédéric_Bazille_-_Portrait_de_Paul_Verlaine_comme_une_Troubadour

Portrait de Paul Verlaine en troubadour
Frédérique Bazille
1868
Museum of Art – Dallas

 

*

Œuvres de Paul Verlaine
 


FÊTES GALANTES

1869

PAUL VERLAINE Son Oeuvre Texte Poésie Artgitato

Tableaux et Caricatures
Gustave Courbet – Eugène Carrière – Frédérique Bazille
Paterne Berrichon – Félix Vallotton – Félix Régamey

*

Fêtes Galantes Paul Verlaine Mickail Vroubel Huître Perlière 1904
Mikhaïl Vroubel Huître perlière 1904

FÊTES GALANTES

Clair de Lune

Votre âme est un paysage choisi
Que vont charmant masques et bergamasques,

*

Pantomime

Pierrot, qui n’a rien d’un Clitandre,
Vide un flacon sans plus attendre,

*

Sur l’herbe

L’abbé divague. — Et toi, marquis,
Tu mets de travers ta perruque.

*

l’Allée

Fardée et peinte comme au temps des bergeries,
Frêle parmi les nœuds énormes de rubans,

*

A la promenade

Le ciel si pâle et les arbres si grêles
Semblent sourire à nos costumes clairs

*

Dans la grotte

    Là ! Je me tue à vos genoux !
Car ma détresse est infinie,

*

Les Ingénus

Les hauts talons luttaient avec les longues jupes,
En sorte que, selon le terrain et le vent,

*

Cortège

Un singe en veste de brocart
Trotte et gambade devant elle

*

Les Coquillages

Chaque coquillage incrusté
Dans la grotte où nous nous aimâmes

*

En patinant

Nous fûmes dupes, vous et moi,
De manigances mutuelles,

*

Fantoches

Scaramouche et Pulcinella,
Qu’un mauvais dessein rassembla,

*

Cythère

Un pavillon à claires-voies
Abrite doucement nos joies

*

En bateau

L’étoile du berger tremblote
Dans l’eau plus noire et le pilote

*

 Le Faune

Un vieux faune de terre cuite
Rit au centre des boulingrins,

*

Mandoline

Les donneurs de sérénades
Et les belles écouteuses

*

A Clymène

Mystiques barcarolles,
Romances sans paroles,

*

Lettre

Éloigné de vos yeux, Madame, par des soins
Impérieux (j’en prends tous les dieux à témoins),

*

Les Indolents

Bah ! malgré les destins jaloux,
Mourons ensemble, voulez-vous ?

*

Colombine

Léandre le sot,
Pierrot qui d’un saut

*

L’Amour par terre

Le vent de l’autre nuit a jeté bas l’Amour
Qui, dans le coin le plus mystérieux du parc,

*

En sourdine

Calmes dans le demi-jour
Que les branches hautes font,

*

Colloque sentimental

Dans le vieux parc solitaire et glacé
Deux formes ont tout à l’heure passé.

 

********

FÊTES GALANTES PAUL VERLAINE

Fêtes Galantes Paul Verlaine Mickail Vroubel Huître Perlière 1904

*********

LECTURE DES FÊTES GALANTES PAR ARTHUR RIMBEAU

« J’ai les Fêtes galantes de Paul Verlaine, un joli in-12 écu. C’est fort bizarre, très drôle ; mais, vraiment, c’est adorable. Parfois, de fortes licences ; ainsi :

Et la tigresse épouvantable d’Hyrcanie
est un vers de ce volume. — Achetez, je vous le conseille, la Bonne Chanson, un petit volume de vers du même poète : ça vient de paraître chez Lemerre ; je ne l’ai pas lu ; rien n’arrive ici ; mais plusieurs journaux en disent beaucoup de bien.

Au revoir, envoyez-moi une lettre de 25 pages — poste restante — et bien vite ! »

Arthur Rimbaud
La Nouvelle Revue Française
NRF, 1912
Tome VII, pp. 24-28
[Et la tigresse… Cf. le poème Dans la grotte]
***********************