Archives par mot-clé : Михаил Юрьевич Лермонтов

LA VOILE LERMONTOV Poème de 1831 Парус

Парус LA VOILE LERMONTOV
Poème de Lermontov

1831

русский поэт- Poète Russe
русская литература
Littérature Russe
Михаил Юрьевич Лермонтов
Poésie de Lermontov

стихотворение  – Poésie

 

 

Михаил Юрьевич Лермонтов
Mikhaïl Lermontov

1814-1841

TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

 

LA POESIE DE LERMONTOV

Парус
LA VOILE
1831

**

Snow Storm: Steam-Boat off a Harbour’s Mouth
Tempête de neige en mer
1842
William Turner

**

Парус
LA VOILE

 

Белеет парус одинокой
Une solitaire voile blanche
   В тумане моря голубом!..
Dans brouillard bleu de la mer ! ..
Что ищет он в стране далекой?
Que cherche -t-elle dans ce pays lointain ?
Что кинул он в краю родном?..
Pour quelle raison quitter son pays ? ..

*

Играют волны – ветер свищет,
Jouent les vagues – siffle le vent,
И мачта гнется и скрыпит…
Et le mât se penche en criant…
Увы! он счастия не ищет
Hélas ! elle ne cherche pas le bonheur
И не от счастия бежит!
Ni ne le fuit !

*

Под ним струя светлей лазури,
Au-dessous, une onde bleu clair,
Над ним луч солнца золотой…
Au-dessus, un rayon de soleil d’or …
А он, мятежный, просит бури,
Mais elle réclame des tempêtes, la rebelle,
Как будто в бурях есть покой!
Comme si dans les tempêtes se trouvait la paix !

*******
LA VOILE LERMONTOV

Poème de Lermontov

LE DEMON I-2 Демон Poème de Lermontov Михаил Лермонтов

Демон Михаил Лермонтов
LE DEMON LERMONTOV
Poème de Lermontov

1841

русский поэт- Poète Russe
русская литература
Littérature Russe
Михаил Юрьевич Лермонтов
Poésie de Lermontov

стихотворение  – Poésie

 

 

Михаил Юрьевич Лермонтов
Mikhaïl Lermontov

1814-1841

TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

 

LA POESIE DE LERMONTOV

Демон
LE DEMON
1841

**

DEMON LERMONTOV
Михаил Лермонтов
ЧАСТЬ I
PREMIERE PARTIE

II

DEMON LERMONTOV

*

Давно отверженный блуждал
Depuis longtemps il errait
В пустыне мира без приюта:
Dans un monde désert sans un seul abri :
Вослед за веком век бежал,
Les siècles après les siècles fuyaient,
Как за минутою минута,
Les minutes aux minutes
Однообразной чередой.
Se suivaient monotones.
Ничтожной властвуя землёй,
Au-dessus de l’insignifiance humaine,
Он сеял зло без наслажденья.
Il semait le mal sans plaisir.
Нигде искусству своему
Nulle part son art
Он не встречал сопротивленья —
Ne rencontrait de résistance –
И зло наскучило ему.
Et le mal l’ennuyait.

*******

Poème de Lermontov
Михаил Лермонтов

POEME DE LERMONTOV L’ANGE ангел 1831

Poème de Lermontov
1831

русский поэт- Poète Russe
русская литература
Littérature Russe
Михаил Юрьевич Лермонтов
Poésie de Lermontov

стихотворение  – Poésie

 

 

Михаил Юрьевич Лермонтов
Mikhaïl Lermontov

1814-1841

TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

 

LA POESIE DE LERMONTOV

ангел
L’ANGE
1831

**

По небу полуночи ангел летел,
A minuit dans le ciel, un ange volait,
И тихую песню он пел;
Qui chantait une calme mélodie ;
И месяц, и звёзды, и тучи толпой
Et la lune et les étoiles et un groupe de nuages
Внимали той песне святой.
Écoutaient cette sainte chanson.

*

Он пел о блаженстве безгрешных духов
Il chantait le bonheur des esprits sans péché
Под кущами райских садов;
Sous les arbres des jardins du paradis ;
О Боге великом он пел, и хвала
Ô Dieu, il chantait sa grandeur, et le louait
Его непритворна была.
Sans faux-semblant.

*

Он душу младую в объятиях нёс
Il portait une jeune âme dans ses bras
Для мира печали и слёз.
Pour le monde des tristesses et des larmes.
И звук его песни в душе молодой
Et le son de ses chansons dans cette âme
Остался — без слов, но живой.
S’est gravé sans paroles, mais vivant.

*

И долго на свете томилась она,
Pendant longtemps, cette âme languissait dans le monde,
Желанием чудным полна,
Dans l’attente de merveilleux désirs,
И звуков небес заменить не могли
Mais les sons des cieux ne peuvent être remplacés
Ей скучные песни земли.
Par les chants ennuyeux de la terre.

*******

Poème de Lermontov

TRADUCTION RUSSE Jacky Lavauzelle Французский перевод текстов на русском языке

**************************
Traduction Russe Jacky Lavauzelle
Жаки Лавозель
ARTGITATO
Французский перевод текстов на русском языке
**************************





Traductions Artgitato Français Portugais Latin Tchèque Allemand Espagnol

*******




TRADUCTION RUSSE

Французский перевод текстов на русском языке

*******

**

 Анна Ахматова
Anna Akhmatova

**

Alexandre Blok
Алекса́ндр Алекса́ндрович Блок

В море – En Mer (1898)
Девушка пела в церковном хоре – Elle chante dans le chœur de l’Eglise (1905)
По берегу – Sur le Rive (1903)
скифы – les Scythes (1918)

**

 Prince Alexandre Chakhovskoy

Le Cosaque poète
Saint-Pétersbourg – 1812

**

Sergueï Essénine
Сергей Александрович Есенин

LA POESIE de Sergueï Essénine
поэзия есенина  

**


ZINAÏDA HIPPIUS
Зинаи́да Никола́евна Ги́ппиус

Poésie de Zinaïda Hippius
Поэзия Зинаиды Гиппиус

**

Ivan Krylov

le Magasin à la mode

**

Mikhaïl Lermontov
Михаил Юрьевич Лермонтов

La Poésie de Lermontov
Стихи Лермонтова

**

Mirra Lokhvitskaïa
Мирра Лохвицкая

Poésie de Mirra Lokhvitskaïa
Поэзия Мирры Лохвицкой

**

Vladimir Maïakovski
Владимир Владимирович Маяковский

Poèmes
Поэмы

**

Ossip Mandelstam
О́сип Эми́льевич Мандельшта́м

Poésie de Ossip Mandelstam
Поэзии Осип Мандельштам





**

B Okoudjava & V Kikabidze

  LES PEPINS DE RAISIN
Виноградную косточку

**

Sophia Parnok
Поэзия офии Парнок

**

Alexandre Pouchkine
Александр Сергеевич Пушкин

Poésie – Поэзия А. С. Пушкина
poemes-de-alexandre-pouchkine-artgitatopushkin-alexander

**

 Anton Tchekhov
Антон Павлович Чехов

Les pièces de Théâtre – Театр

**

Fiodor Tiouttchev
Федор Тютчев

La poésie de Fiodor Tiouttchev
стихи федор тютчев

Fiodor Tiouttchev Poèmes Poésie Artgitato Les poèmes de Fiodor Tiouttchev

**

Ivan Tourgueniev
Иван Сергеевич Тургенев

Собака – Mon Chien (février 1878)
русский язык – La Langue Russe (juin 1882)

**

Marina Tsvétaïéva
Марина Ивановна Цветаева

Poésie de Marina Tsvétaïéva
Поэзия Марины Чветаевой

**

Vladimir Vyssotski
Владимир Семёнович Высоцкий

Les Coupoles – Купола

**





Boulat Okoudjova
Булат Шалвович Окуджава

Tant que la terre continue de tourner

**

Vladislav Ozerov
Владислав Александрович Озеров

Fingal
Tragédie en trois actes
1805

**

 Denis Fonvizine
Денис Иванович Фонвизин

Le Dadais ou l’Enfant gâté
1782

*****

Французский перевод текстов на русском языке

TRADUCTION RUSSE

***********************

DE L’ART DE TRADUIRE LE RUSSE

Je viens d’indiquer la double valeur des écrits de Pouchkine : l’auteur de Poltava a renouvelé, comme prosateur, la langue russe, en même temps qu’il ouvrait à ses contemporains, comme poète, des sources nouvelles d’inspiration. On sait aussi quel accueil la Russie a fait à cet interprète de la pensée nationale. Quant à l’Europe, il faut le dire, elle est restée trop indifférente au rôle que Pouchkine a joué dans son pays. La France surtout n’a eu longtemps qu’une idée vague de ce grand mouvement littéraire commencé et dirigé par un seul homme. Ici même cependant, une étude biographique sur Pouchkine avait déjà indiqué l’importance de ses travaux. Pendant longtemps, on a pu s’étonner qu’une plume française ne cherchât point à le traduire. Aujourd’hui cette tâche a été abordée ; mais peut-on la regarder comme remplie ? L’auteur de la traduction française de Pouchkine qui vient d’être publiée n’a point paru se douter des difficultés que présentait un pareil travail. Il y avait là des écueils et des obstacles qui imposaient au traducteur un redoublement d’efforts. L’art de traduire, surtout lorsqu’il s’applique à la poésie, suppose une sorte d’initiation qui ne s’achète qu’au prix de veilles laborieuses. Les vulgaires esprits seuls peuvent s’imaginer qu’il suffit, pour traduire un poète, de rendre ses vers dans un autre idiome, sans s’inquiéter d’ailleurs de la physionomie, du mouvement, des nuances infinies de la pensée, des mille finesses du style. Or, ce ne sont point-là des choses qui aient leur vocabulaire écrit et ce sont pourtant des choses qu’il faut traduire, ou du moins indiquer : elles demandent une intelligence vive et délicate pour les saisir, une plume habile et souple pour les rendre. Pour transporter d’ailleurs dans son propre idiome les richesses d’une langue étrangère, il y a une première condition à remplir ; est-il besoin de la rappeler ? C’est la connaissance parfaite de la langue dont on veut révéler à son pays les richesses littéraires. Qu’on y songe, l’idiome russe est le plus difficile des idiomes européens, il est difficile même pour les Russes qui n’en ont pas fait l’objet d’une étude sérieuse. C’est une langue dont le sens positif varie à l’infini et dont le sens poétique varie encore davantage : langue souple et rude, abondante et imagée, dont l’origine, les accidents, l’esprit, l’allure, les procédés, n’offrent aucune analogie avec nos langues d’Occident. Le traducteur français des œuvres de Pouchkine a échoué pour n’avoir point compris les exigences de sa tâche. Il importe qu’on ne l’oublie pas, une traduction de ce poète exige une connaissance intime et approfondie, non-seulement de la grammaire et du vocabulaire russes, mais des finesses et des bizarreries de la langue ; elle exige aussi un long commerce avec ce génie si original, si en dehors de toute tradition européenne. Tant que cette double condition n’aura pas été remplie, notre pays, nous le disons à regret, ne connaîtra qu’imparfaitement la valeur et l’originalité du poète russe.

Pouchkine et le mouvement littéraire en Russie depuis 40 ans
Charles de Saint-Julien
Revue des Deux Mondes
Œuvres choisies de Pouchkine, traduites par M. H. Dupont
T.20 1847