LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS

 WILLIAM SHAKESPEARE
THE SONNETS – LES SONNETS


WILLIAM SHAKESPEARE
[1564 – 1616]

Traduction JACKY LAVAUZELLE

**

SONNET

The Sonnets
Les Sonnets

 1598-1599-1609

**

SONNET 1

From fairest creatures we desire increase,
Des plus belles créatures nous désirons le décuplement,
That thereby beauty’s rose might never die,
Pour que la rose de la beauté ne meure jamais,

**




SONNET 2

When forty winters shall besiege thy brow,
Lorsque quarante hivers assiégeront ton front,
And dig deep trenches in thy beauty’s field,
Et creuseront des profondes tranchées dans le champ de ta beauté,

**




SONNET 3

Look in thy glass, and tell the face thou viewest
Regarde ton miroir, et dis au visage que tu regardes
Now is the time that face should form another;
Qu’il est venu le temps où ce visage doit devenir autre ;

**




SONNET 4

Unthrifty loveliness, why dost thou spend
Prodigue beauté, pourquoi dilapides-tu
Upon thy self thy beauty’s legacy?
L’héritage de ta beauté?

**




SONNET 5

Those hours, that with gentle work did frame
Ces heures qui ont sculpté d’un si doux travail
The lovely gaze where every eye doth dwell,
Ce beau regard où chaque oeil s’attarde,

**




SONNET 6

Then let not winter’s ragged hand deface,
Aussi ne laisse pas effacer l’âpre main de l’hiver,
In thee thy summer, ere thou be distill’d:
En toi, ton été, avant que tu ne te sois distillée :

**




SONNET 7

 Lo! in the orient when the gracious light
Vois ! vois vers l’orient quand la lumière gracieuse du soleil
Lifts up his burning head, each under eye
Lève sa tête brûlante, chaque œil

**




SONNET 8

Music to hear, why hear’st thou music sadly?
Ta voix est musique, pourquoi écouter la musique tristement ?
Sweets with sweets war not, joy delights in joy:
Le doux au doux ne s’oppose, la joie dans la joie se plaît :

**




SONNET 9

Is it for fear to wet a widow’s eye,
Est-ce par crainte de mouiller les yeux d’une veuve,
That thou consum’st thy self in single life?
 Que tu te dessèches dans une vie solitaire ?

**




SONNET 10

For shame! deny that thou bear’st love to any,
Quelle honte ! Nies-tu que tu n’aimes personne,
Who for thy self art so unprovident.
Tu es pour toi-même si aventurière.

**




SONNET 11

 As fast as thou shalt wane, so fast thou grow’st,
Aussi vite que tu péricliteras, aussi vite tu grandiras,
In one of thine, from that which thou departest;
Dans l’un des tiens, de tout ce dont tu t’es départi ;

**




SONNET 12

When I do count the clock that tells the time,
Quand je compte les heures de l’horloge,
And see the brave day sunk in hideous night;
Et vois la journée courageuse s’enfoncer dans une hideuse nuit ;

**




SONNET 13

O! that you were your self; but, love you are
O ! si seulement vous étiez vous-même ! Mais, ma bien-aimée,
No longer yours, than you your self here live:
Vous n’êtes à vous qu’ici-bas :

**




SONNET 14

Not from the stars do I my judgement pluck;
Ce n’est pas des étoiles que mon jugement puise ;
 And yet methinks I have astronomy,
Et pourtant, je pense que je suis sensible à l’astronomie,

**




SONNET 15

When I consider every thing that grows
Quand je considère que tout ce qui se développe
Holds in perfection but a little moment,
 Ne se tient dans la perfection qu’un si court moment,

**




SONNET 16

 But wherefore do not you a mightier way
Mais pourquoi n’avez-vous pas de manière plus puissante
Make war upon this bloody tyrant, Time?
Pour guerroyer contre ce tyran sanguinaire : le Temps ?

**




SONNET 17

Who will believe my verse in time to come,
Qui croira mes versets dans les temps à venir,
If it were fill’d with your most high deserts?
Si de vos mérites les plus élevés, ils s’en trouvaient saturés ?

**




SONNET 18

Shall I compare thee to a summer’s day?
Dois-je te comparer à un jour d’été ?
Thou art more lovely and more temperate:
Tu es plus belle et plus tempérée :

**

SONNET 19

Devouring Time, blunt thou the lion’s paws,
Temps insatiable, rogne les griffes du lion,
And make the earth devour her own sweet brood;
Et fais dévorer par la terre sa propre descendance ;

**




SONNET 20

A woman’s face with nature’s own hand painted,
Un visage de femme peint de la main de la nature,
Hast thou, the master mistress of my passion;
Voilà ce que tu as, maître et maîtresse de ma passion ;

**




SONNET 21

So is it not with me as with that Muse,
Je ne ferai donc pas comme cette Muse
Stirr’d by a painted beauty to his verse,
Qui exalte une splendeur peinte par son vers,

**




SONNET 22

My glass shall not persuade me I am old,
Mon miroir ne me persuadera nullement que je suis vieux,
So long as youth and thou are of one date;
Tant que tant la jeunesse et toi serez du même âge ;

**




SONNET 23

As an unperfect actor on the stage,
Comme un médiocre acteur sur scène,
Who with his fear is put beside his part,
Qui, par sa peur, se détourne de son rôle,

**




SONNET 24

Mine eye hath play’d the painter and hath steel’d,
Mon oeil a joué au peintre en traçant
Thy beauty’s form in table of my heart;
La forme de ta beauté sur mon cœur ;

**




SONNET 25

Let those who are in favour with their stars
Ceux qui sont dans les bonnes faveurs de leurs étoiles
Of public honour and proud titles boast,
Se couvrent d’honneurs publics et de titres glorieux,

**

SONNET 26

Lord of my love, to whom in vassalage
Seigneur de mon amour, en vassal
Thy merit hath my duty strongly knit,
Ton mérite a puissamment attaché mon devoir,

**




SONNET 27

Weary with toil, I haste me to my bed,
Lourd de fatigue, je me précipite vers mon lit,
The dear repose for limbs with travel tir’d;
Cher repos pour mes membres froissés par le voyage ;

**




SONNET 28

How can I then return in happy plight,
Comment puis-je revenir dans un meilleur état,
That am debarre’d the benefit of rest?
Quand je n’ai plus le bénéfice du repos ?

**

SONNET 29

When in disgrace with fortune and men’s eyes
Quand, dans mon malheur avec la fortune et dans les yeux des hommes,
 I all alone beweep my outcast state,
Je suis seul face à mon désarroi,

**




SONNET 30

When to the sessions of sweet silent thought
 Dans une douce et silencieuse pensée 
I summon up remembrance of things past,
Je rassemble le souvenir des choses passées,

**

SONNET 31

Thy bosom is endeared with all hearts,
Ton sein s’est embelli de tous les cœurs
Which I by lacking have supposed dead;
Qui me manquaient, les croyant morts ;

**

SONNET 32

 If thou survive my well-contented day,
Si tu me survis, après cette vie d’épreuves,
When that churl Death my bones with dust shall cover
Après que cette brutale mort ait réduit mes os en poussière

**




SONNET 33

Full many a glorious morning have I seen
J’ai souvent vu un grand matin glorieux
Flatter the mountain tops with sovereign eye,
Dominer les sommets des montagnes d’un oeil souverain,

**

SONNET 34

Why didst thou promise such a beauteous day,
Pourquoi me promettre un si beau jour,
And make me travel forth without my cloak,
Et me faire sortir sans manteau,

**




SONNET 35

No more be griev’d at that which thou hast done:
Ne sois plus affligée de ce que tu as fait ;
Roses have thorns, and silver fountains mud:
Les roses ont des épines et des fontaines argentées de la boue :

**

SONNET 36

Let me confess that we two must be twain,
Permets-moi d’avouer que nous devons toujours être deux,
Although our undivided loves are one:
Bien que nos amours indivisibles ne fassent qu’un :

**

SONNET 37

As a decrepit father takes delight
Comme un père décrépit prend plaisir
To see his active child do deeds of youth,
A voir son bouillonnant enfant réaliser des prouesses de jeunesse,

**

SONNET 38
La Dixième Muse

How can my muse want subject to invent,
Comment ma Muse pourrait-elle manquer d’invention,
While thou dost breathe, that pour’st into my verse
Car tant que tu respires, tu inondes mon verset

**

SONNET 39
COMMENT CHANTER TES MERITES

O! how thy worth with manners may I sing,
O! Comment chanter tes mérites avec justesse,
When thou art all the better part of me?
Quand tu es la meilleure partie de moi ?

**

SONNET 40
NOUS NE SERONS JAMAIS ENNEMIS

Take all my loves, my love, yea take them all;
Prends toutes mes amours, mon amour, oui prends-les toutes ;
What hast thou then more than thou hadst before?
Qu’auras-tu alors de plus que ce que tu avais auparavant ?

**

 SONNET 41
LES DELIRS DE LA BEAUTE ET DE LA JEUNESSE

Those pretty wrongs that liberty commits,
Ces exquises  fautes que la liberté commet,
When I am sometime absent from thy heart
Quand je suis quelque temps absent de ton cœur,

**

SONNET 42
UNE PERTE D’AMOUR

That thou hast her it is not all my grief,
Que tu l’aies, là n’est pas ma peine,
 
And yet it may be said I loved her dearly;
Et pourtant, on peut dire que profondément je l’aimais ;

**

SONNET 43
QUAND DANS MES  RÊVES TU PENETRES

When most I wink, then do mine eyes best see,
Quand je referme les yeux, je te vois mieux encore,
 
 For all the day they view things unrespected;
La journée est polluée par tant de choses banales ;

**

SONNET 44
LA TERNE SUBSTANCE DE MA CHAIR

If the dull substance of my flesh were thought,
Si la substance terne de ma chair n’était que pur esprit,
Injurious distance should not stop my way;
L’injurieuse séparation ne ralentirait pas mon pas ;

**

SONNET 45
LES AMBASSEURS DE MON AMOUR

The other two, slight air, and purging fire
Les deux autres, l’air subtil et le feu purificateur,
Are both with thee, wherever I abide;
Sont toujours avec toi, où que je me trouve ;

**

SONNET 46
LE COEUR ET LES YEUX

Mine eye and heart are at a mortal war,
Mes yeux et mon cœur sont en guerre mortelle,
 
How to divide the conquest of thy sight;
Pour partager la conquête de ta vue ;

**

SONNET 47
L’ACCORD

Betwixt mine eye and heart a league is took,
Entre mon oeil et mon cœur, un accord est conclu,
And each doth good turns now unto the other:
Et chacun désormais avec l’autre s’entraide :

**

SONNET 48
MON PLUS GRAND TRESOR

How careful was I when I took my way,
En partant en voyage, je prends des précautions,
Each trifle under truest bars to thrust,
Et mets sous protection la moindre des bagatelles,

**

SONNET 49
CONTRE CE TEMPS

Against that time, if ever that time come,
Contre ce temps, si jamais ce temps-là arrive,
When I shall see thee frown on my defects,
Où je te verrai froncer les sourcils sur mes défauts,

**

SONNET 50
L’EPERON SANGLANT

How heavy do I journey on the way,
Quand lourdement je voyage sur la route,
When what I seek, my weary travel’s end,
Quand la fin de mon harassant voyage

**

SONNET 51
LA COURSE AILÉE DE L’AMOUR

Thus can my love excuse the slow offence
 Mon amour excuse la lenteur
Of my dull bearer when from thee I speed:
 
De mon triste coursier quand de chez toi je m’éloigne :

**

SONNET 52
LA CLÉ DU TRÉSOR

So am I as the rich, whose blessed key,
Je suis comme le riche qu’une clé bénie,
 Can bring him to his sweet up-locked treasure,
Amène à son doux trésor,

**

SONNET 53
LA CONSTANCE DU CŒUR

What is your substance, whereof are you made,
Quelle est donc cette matière dont vous êtes faites,
That millions of strange shadows on you tend?
Et qui attire sur vous tant de millions d’ombres étranges ?

**

SONNET 54
L’ESSENCE DE LA JEUNESSE

O! how much more doth beauty beauteous seem
Oh Combien la beauté est renforcée
By that sweet ornament which truth doth give.
Par le doux ornement de la vérité.

**

SONNET 55
FACE À LA MORT ET À L’OUBLI

Not marble, nor the gilded monuments
Pas un marbre, pas un majestueux monument
Of princes, shall outlive this powerful rhyme;
Des princes ne survivra à ces vers puissants;

**

SONNET 56
L’ESPRIT D’AMOUR

 Sweet love, renew thy force; be it not said
Doux amour, renouvelle ta force ! Qu’il ne soit pas dit
Thy edge should blunter be than appetite,
Que ton ardeur est plus faible que ton appétit,

**

SONNET 57
VOTRE ESCLAVE

Being your slave what should I do but tend,
Étant votre esclave, puis-je faire différemment
Upon the hours, and times of your desire?
Que de me soumettre à vos désirs à chaque instant ?

**

SONNET 58
VOTRE VASSAL

That god forbid, that made me first your slave,
Que Dieu, qui me fit d’abord votre esclave,
I should in thought control your times of pleasure,
Ne me permette pas de diriger votre temps de plaisir,

**

SONNET 59
S’IL N’Y AVAIT RIEN DE NOUVEAU

If there be nothing new, but that which is
S’il n’y avait rien de nouveau, mais si ce qui est
Hath been before, how are our brains beguil’d,
Avait déjà existé, comme nos cerveaux se seraient égarés,

**

SONNET 60
LA MAIN CRUELLE DU TEMPS

Like as the waves make towards the pebbled shore,
Comme les vagues avancent sur les galets,
So do our minutes hasten to their end;
Nos minutes se hâtent vers leur terme ;

**

SONNET 61
LE GARDIEN

Is it thy will, thy image should keep open
Est-ce ta volonté que ton image garde ouvertes
My heavy eyelids to the weary night?
Mes lourdes paupières toute la nuit ?

**

SONNET 62
LE PÉCHÉ D’AMOUR PROPRE

Sin of self-love possesseth all mine eye
Le péché de l’amour-propre possède tout mon regard
And all my soul, and all my every part;
Toute mon âme et de toutes parts ;

**

SONNET 63

**

WILLIAM SHAKESPEARE

Shakespeare
The Droeshout portrait
1623

******

WILLIAM SHAKESPEARE
par CHATEAUBRIAND

extrait

Des commentateurs se sont figuré que Shakespeare rendait hommage à la reine Élisabeth ou à lord Southampton, transformé symboliquement dans les sonnets en une maîtresse. Rien de plus commun au XVe siècle que ce mysticisme de sentiment et cet abus de l’allégorie : Hamlet parle d’Yorick comme d’une femme, quand les fossoyeurs retrouvent sa tête. « Hélas ! pauvre Yorick ! je l’ai connu, Horatio : c’était un compagnon joyeux et d’une imagination exquise……… Là étaient attachées ces lèvres que j’ai baisées ne sais combien de fois ! »
That I have kiss’d, I know not how oft.
Au temps de Shakespeare l’usage de s’embrasser sur la joue était inconnu : Hamlet dit à Yorick ce que Marguerite d’Écosse disait à Alain Chartier.
Quoi qu’il en soit beaucoup de sonnets sont visiblement adressés à des femmes. Des jeux d’esprit gâtent ces effusions érotiques ; mais leur harmonie avait fait surnommer l’auteur le poète à la langue de miel.
Le créateur de Desdémone et de Juliette vieillissait sans cesser d’être amoureux. La femme inconnue à laquelle il s’adresse en vers charmants, était-elle fière et heureuse d’être l’objet des sonnets de Shakespeare ? On peut en douter la gloire est pour un vieil homme ce que sont les diamants pour une vieille femme : ils la parent, et ne peuvent l’embellir…

SHAKESPEARE
Chateaubriand
Revue des Deux Mondes
Tome 5
1836