SIFFLEMENT DE LA PLAIE PARFAITE – Poème de Miguel Hernández – Silbo de la llaga perfecta

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Miguel_hernandez.jpg.
Miguel Hernández
(30 octobre 1910 Orihuela, province d’Alicante – 28 mars 1942 Alicante)
(Orihuela, 30 de octubre de 1910-Alicante, 28 de marzo de 1942)
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Miguel_Hernandez_firma.svg_-1024x351.png.

******************
Silbo de la llaga perfecta
SIFFLEMENT DE LA PLAIE PARFAITE

************
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

Arthur Dove, Nature Symbolized No.2, 1911, Institut d’art de Chicago



Abreme, amor, la puerta
Ouvre-moi, amour, la porte
de la llaga perfecta.
de la plaie parfaite.

Abre, amor mío, abre 
Ouvre, mon amour, ouvre
la puerta de mi sangre.
la porte de mon sang.

Abre, para que salgan 
Ouvre, pour qu’enfin sortent
todas las malas ansias. 
tous les mauvais désirs.

Abre, para que huyan 
Ouvre, pour que fuient
las intenciones turbias.
toutes les obscures intentions.

Abre, para que sean
Ouvre, pour que soient
puras mi venas,
pures mes veines
mis manos cardos mondos,
et que mes mains soient des chardons,
pozos quietos mis ojos.
et des puits sereins mes yeux.

Abre, que viene el aire
Ouvre, que pénètre l’air
de tus palabras…¡Abre!
de tes mots… Ouvre !

Abre, amor, que ya entra…
Ouvre, amour, qu’entre déjà ….
¡Ay!
Ah !
Que no salga… ¡Cierra!
Que ne sorte… Ferme !

********************

****************
POEMES DE MIGUEL HERNANDEZ
POEMAS DE MIGUEL HERNANDEZ

****************

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.