SHAKESPEARE SONNET 24 Mine eye hath play’d the painter and hath steel’d MON OEIL A JOUE AU PEINTRE

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS
THE SONNETS – LES SONNETS

Illustration du Phénix par Friedrich Justin Bertuch
*


WILLIAM SHAKESPEARE
[1564 – 1616]

Traduction JACKY LAVAUZELLE

**

SONNET 24

The Sonnets SHAKESPEARE
Les Sonnets SHAKESPEARE
Mine eye hath play’d the painter and hath steel’d

 

MON OEIL A JOUE AU PEINTRE

1598 

**

*

Mine eye hath play’d the painter and hath steel’d,
Mon oeil a joué au peintre en traçant
Thy beauty’s form in table of my heart;
La forme de ta beauté sur mon cœur ;
My body is the frame wherein ’tis held,
Mon corps comme châssis le maintient,
And perspective it is best painter’s art.
Cette perspective est le plus bel art du peintre.

*








*

For through the painter must you see his skill,
C’est dans le peintre lui-même que se voit l’habileté,
To find where your true image pictur’d lies,
Dans le peintre que nous trouvons ta plus fidèle image
Which in my bosom’s shop is hanging still,
Suspendue dans la boutique de mon corps
That hath his windows glazed with thine eyes.
Aux fenêtres vitrées de tes yeux.

*






*

Now see what good turns eyes for eyes have done:
Vois comme tes yeux soutiennent les miens
Mine eyes have drawn thy shape, and thine for me
Qui dessinent ta forme ; tes yeux sont pour moi
Are windows to my breast, where-through the sun
Les fenêtres de mon cœur, par où passe le soleil

*

Delights to peep, to gaze therein on thee;
Admirant plaisamment pour te mieux contempler ;
Yet eyes this cunning want to grace their art,
Pourtant, une aptitude à ma yeux reste défaillante :
They draw but what they see, know not the heart.
Ils dessinent ce qu’ils voient, ne connaissant pas mon cœur.

 

*****************

SONNET 24

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS