LA CLÉ DU TRÉSOR – SHAKESPEARE SONNET 52 – SONNET LII – So am I as the rich, whose blessed key

SONNET de SHAKESPEARE
SHAKESPEARE SONNET
THE SONNETS
THE SONNETS – LES SONNETS

Illustration du Phénix par Friedrich Justin Bertuch
*


WILLIAM SHAKESPEARE
[1564 – 1616]

Traduction JACKY LAVAUZELLE


**

SONNET 52

The Sonnets SHAKESPEARE
Les Sonnets de SHAKESPEARE
So am I as the rich, whose blessed key
****

LA CLÉ DU TRÉSOR

*****

1598 

**

*

So am I as the rich, whose blessed key,
Je suis comme le riche qu’une clé bénie,
 Can bring him to his sweet up-locked treasure,
Amène à son doux trésor,
The which he will not every hour survey,
Mais qui ne veut pas en profiter à chaque instant,
For blunting the fine point of seldom pleasure.
De peur d’émousser les stimulants du plaisir.

*

Therefore are feasts so solemn and so rare,
C’est pourquoi les fêtes sont si solennelles et si rares,
Since, seldom coming in that long year set,
Bien étalées dans la longueur de l’année,
Like stones of worth they thinly placed are,
Placées comme les pierres précieuses,
 Or captain jewels in the carcanet.
Ou les bijoux les plus fins sur une exceptionnelle parure.

 


*

So is the time that keeps you as my chest,
Ainsi le temps où je vous garde est comme un coffre,
 Or as the wardrobe which the robe doth hide,
Ou comme une armoire où attend la robe éclatante,
To make some special instant special-blest,
Afin qu’un instant devienne un instant inoubliable,

*

By new unfolding his imprison’d pride.
En déployant d’un coup son orgueil emprisonné.
Blessed are you whose worthiness gives scope,
Soyez béni, vous dont l’excellence donne la félicité,
Being had, to triumph; being lacked, to hope.
A qui vous a, pour triompher, et pour espérer, à qui ne vous a pas.


 

*****************

SHAKESPEARE SONNET
SONNET LII

LES SONNETS DE SHAKESPEARE THE SONNETS