LA COURSE AILÉE DE L’AMOUR – SHAKESPEARE SONNET LI – SONNET 51 – Thus can my love excuse the slow offence

SONNET de SHAKESPEARE
SHAKESPEARE SONNET
THE SONNETS
THE SONNETS – LES SONNETS

Illustration du Phénix par Friedrich Justin Bertuch
*


WILLIAM SHAKESPEARE
[1564 – 1616]

Traduction JACKY LAVAUZELLE




**

SONNET 51

The Sonnets SHAKESPEARE
Les Sonnets de SHAKESPEARE
Thus can my love excuse the slow offence
****

LA COURSE AILÉE DE L’AMOUR
*****

1598 

**

*

 

Thus can my love excuse the slow offence
 Mon amour excuse la lenteur
 
Of my dull bearer when from thee I speed:
De mon triste coursier quand de chez toi je m’éloigne :
From where thou art why should I haste me thence?
Pourquoi me hâter de quitter la place où tu te trouves ?
 Till I return, of posting is no need.
Jusqu’à ce que je revienne, la poste ne sera pas nécessaire.

*

 O! what excuse will my poor beast then find,
Ô Quelle excuse, ma pauvre bête trouvera-t-elle,
 When swift extremity can seem but slow?
Quand la vitesse extrême sera encore bien trop lente ?
Then should I spur, though mounted on the wind,
Alors, j’éperonnerais à dompter les vents,
In winged speed no motion shall I know,

Mais cette course ailée sera encore bien trop immobile,

*




*

 Then can no horse with my desire keep pace;
Aucun cheval ne suivra le rythme de mes désirs ;
  Therefore desire, of perfect’st love being made,
Ainsi, le désir du parfait amour,
Shall neigh— no dull flesh— in his fiery race;
Non du désir charnel, hennira-t-il dans sa course ardente ;

*

 But love, for love, thus shall excuse my jade,—
Mais l’amour, qui par amour aura pitié de ma monture, dira :
‘Since from thee going, he went wilful-slow,
« Depuis que je suis parti, elle a pris ce rythme lent,
Towards thee I’ll run, and give him leave to go.’
Moi qui reviens je la laisserai continuer ainsi pour voler vers toi. » 

*




 

*****************

SHAKESPEARE SONNET
SONNET LI

LES SONNETS DE SHAKESPEARE THE SONNETS