SHAKESPEARE SONNET 22 My glass shall not persuade me I am old – MON MIROIR

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS
THE SONNETS – LES SONNETS

Illustration du Phénix par Friedrich Justin Bertuch
*


WILLIAM SHAKESPEARE
[1564 – 1616]

Traduction JACKY LAVAUZELLE

**

SONNET 22

The Sonnets SHAKESPEARE
Les Sonnets SHAKESPEARE
My glass shall not persuade me I am old

 Mon Miroir

1598 

**

*

My glass shall not persuade me I am old,
Mon miroir ne me persuadera nullement que je suis vieux,
So long as youth and thou are of one date;
Tant que tant la jeunesse et toi serez du même âge ;
But when in thee time’s furrows I behold,
Mais quand en toi je verrai les sillons du temps,
Then look I death my days should expiate.
Je regarderai alors la mort afin d’expier ma vie.

*








*

For all that beauty that doth cover thee,
Car toute cette beauté qui te recouvre,
Is but the seemly raiment of my heart,
N’est que le vêtement apparent de mon cœur,
Which in thy breast doth live, as thine in me:
Qui, dans ta poitrine, loge, comme en moi le tien :
How can I then be elder than thou art?
Comment puis-je donc être plus âgé que toi ?

*






*

O! therefore love, be of thyself so wary
O! Donc amour, prends soin de toi
As I, not for myself, but for thee will;
Comme je le fais, non pour moi-même, mais pour toi ;
Bearing thy heart, which I will keep so chary
Portant ton coeur, je le veillerai chèrement

*

 As tender nurse her babe from faring ill.
Comme une tendre nurse son bébé afin qu’il ne souffre pas.
Presume not on th’ heart when mine is slain,
Ne demande pas ton cœur quand le mien n’est plus,
Thou gav’st me thine not to give back again.
Tu me l’as donné, ce n’est pas pour le reprendre.

 

*****************

SONNET 22

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS