Parterre del Parque del Retiro – Madrid – Le Parterre du Parc du Retiro

 Madrid – Мадрид – 马德里
Parterre del Parque del Retiro

——

Madrid Blason Artgitato  Madrid L'Ours & L'arbousier Artgitato La estatua del oso y del madroño

Photo Jacky Lavauzelle
*

Madrid Drapeau Artgitato



 Parterre del Parque del Retiro
Le parc du Retiro
el Jardín del Parterre
Parque de El Retiro

“El Parterre es un jardín llano, su trazado tiene planta basilical con un cuerpo central prolongado en un ábside y dos laterales que contiene dos estanques…”

Le Parterre est un jardin plat, en forme de basilique avec un corps central prolongé en une abside et deux côtés contenant deux étangs … »

Puerta de Felipe IV
Porte de Philippe IV

Cipreses moldeados
Cyprès moulés

Parterre del Parque del Retiro Madrid Artgitato (17) Parterre del Parque del Retiro Madrid Artgitato (16) Parterre del Parque del Retiro Madrid Artgitato (14) Parterre del Parque del Retiro Madrid Artgitato (13) Parterre del Parque del Retiro Madrid Artgitato (12) Parterre del Parque del Retiro Madrid Artgitato (11) Parterre del Parque del Retiro Madrid Artgitato (4) Parterre del Parque del Retiro Madrid Artgitato (5) Parterre del Parque del Retiro Madrid Artgitato (6) Parterre del Parque del Retiro Madrid Artgitato (7) Parterre del Parque del Retiro Madrid Artgitato (8) Parterre del Parque del Retiro Madrid Artgitato (9) Parterre del Parque del Retiro Madrid Artgitato (3) Parterre del Parque del Retiro Madrid Artgitato (2) Parterre del Parque del Retiro Madrid Artgitato (1)

**

LE PRADO & LES JARDINS DU BUEN-RETIRO
EN 1858

« Puisque nous sommes revenus à la Puerta del Sol, allons-nous-en du côté du Prado. Vous pouvez, si vous voulez, prendre une voiture. Les petits coupés sont assez bien tenus, ils coûtent un franc la course ; quand ils sont libres, ils arborent un petit carton sur lequel il y a écrit : se alquila, à louer ; mais naturellement on ne peut bien flâner qu’à pied. Vous pouvez prendre indifféremment la rue d’Alcala ou la carrera San-Geronimo ; toutes deux vous mènent au Prado. Le Prado est un boulevard planté d’arbres, orné de plusieurs rangées de chaises, et où la population de Madrid vient tous les jours se promener. L’espace choisi pour la promenade est compris entre la fontaine de Cybèle et la fontaine de Neptune, et s’appelle le salon du Prado. On donne aussi le nom de Paris à l’allée de chaises qui longe la route des voitures. Au printemps, on se promène avant dîner, vers six ou sept heures ; l’été, on dîne à six heures pour aller ensuite au Prado jusqu’à dix ou onze heures. De l’autre côté du Prado sont les jardins du Buen-Retiro ; pour y aller, on passe auprès d’un obélisque appelé le monument du 2 mai, élevé à la mémoire des hommes qui, le 2 mai 1808, donnèrent le premier signal de la guerre de l’indépendance. Le dos de mayo est fidèlement observé à Madrid ; il est désigné dans le calendrier sous le titre de aniversario por los difuntos primeros martires de la libertad española, fête nationale, deuil de cour. Ce jour-là aussi, les journaux paraissent encadrés de noir. Je connais des Parisiens à qui le monument du 2 mai déplaît, et qui n’ont pas l’air de se douter que toutes les rues neuves de Paris et la noblesse neuve de France portent des noms destinés à rappeler des victoires et des conquêtes dont le souvenir est probablement fort peu agréable aux étrangers.— Un peu plus loin encore est le musée ; en continuant, on arrive à la gare du chemin de fer, près de l’église et du couvent d’Atocha, où il y a une Vierge miraculeuse très renommée, et où les reines d’Espagne vont faire leurs relevailles. »

John Lemoinne
Quelques Jours en Espagne
Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 16, 1858 -pp. 423-445