LES PLUS BELLES VALSES MODERNES A DANSER

RANKING ARTGITATO 2015
VALSES
LES PLUS BELLES VALSES MODERNES A DANSER

MOULOUDJI
Un Jour tu verras




Edith PIAF
LA FOULE

Jackie DeShannon What The World Needs Now Is Love

Jacques BREL LA VALSE A MILLE TEMPS

TWILIGHT Flightless bird, American mouth

EDITH PIAF SOUS LE CIEL DE PARIS

LA VALSE D’AMELIE -AMELIE POULAIN Film de Jean-Pierre JEUNET

Zazie – J’envoie valser

EDITH PIAF MON MANEGE A MOI

Debout sur le Zinc – Se dire Adieu


Ta P’tite Flamme – Amélie-Les-Crayons

Evgeny Grinko – Valse

Henriette CHARASSON – EN CHEMIN DE FER – Le Déraillement des êtres

HENRIETTE CHARASSON
EN CHEMIN DE FER

LE DERAILLEMENT
DES ÊTRES

En Chemin de fer Henriettre Charasson Artgitato

Pièce en un acte

Henriette Charasson décrit dans son En chemin de fer le hasard des vies et des rencontres dans le cadre rigide du temps inchoatif. Rien n’est plus sûr que la matérialité, la linéarité et la régularité de la voie du chemin de fer et de sa direction claire et précise. Rien n’est plus hasardeux que nos vies. Et le hasard lui-même n’est rien. Il y a les incompréhensions et les solitudes. Toutes nos conduites s’étalent et se répandent dans le temps. Mais nos sens nous trompent et nos mémoires aussi.

ENCORE SEDUISANT

La première représentation d’En Chemin de fer a lieu le 30 septembre 1933 au Théâtre du Grand-Guignol à Paris. Deux hommes occupent un wagon de première classe, Louis Taillandier, 45 ans, qui sera joué par R. de Névry et M. Bouchaud, 50 ans, joué par Pierre Assy. Louis est présenté comme « un monsieur « bien », rasé, grand, minces ; des cheveux qui grisonnent aux tempes, quelques rides nettes. En somme, élégant et encore séduisant. » L’espérance de vie en 1933, pour un homme, était de 54 ans et 59 ans pour une femme. Les âges de notre quadragénaire et de notre quinqua prennent une importance majeure dans la tenue des propos de notre pièce.

Le train fonctionne comme une linéarité temporaire. Il est le temps qui passe. Le présent reste ce qui défile, comme ces arbres qui rayent le paysage. Le présent n’est donc pas saisissable. La première action de Louis : regarder sa montre. Sa première réplique : « –Nous n’en avons plus pour longtemps. » A cela, M. Bouchaud répond, en riant, « -Vous, un peu plus que moi, tout de même. »

UNE NUQUE QUI PIQUE

Bien sûr, Louis descendra avant, mais il est aussi plus vieux et la mort s’approche. Mais, si entre les deux, il n’y a que « douze minutes », Henriette Charasson marque aussi la relativité du temps sur terre. Louis, dit-elle, est encore séduisant, et c’est sur ce point qu’insiste M. Bouchaud : « – Vous plaisez beaucoup aux femmes et que vous n’avez jamais l’air de vous en apercevoir. Parce que, tout ‘quadragénaire’ que vous êtes…vous plaisez en particulier aux jeunes filles. » Louis semble s’en être détaché, «je n’ai pas de plaisir à voir les genoux de mon interlocutrice – et même parfois plus haut – et je n’ai pas envie de poser mes lèvres sur une nuque qui pique. Une jeune fille, pour moi, c’était autre choses que ces copains effrontés et autoritaires. »

Le temps court de la vie correspond au temps rapide du parcours en train avec des arrêts qui se succèdent et des personnages qui se rencontrent. Ce temps court est matérialisé aussi par la durée courte de la pièce, saynète présentée au Grand-Guignol. Marcelle Maurette dans La Rampe soulignait que cette pièce et deux autres, sont « trois petits instantanés « à la manière de Becque…En Chemin de Fer, Une Robe de soie, …Deux minutes d’une vie, mais deux minutes à prolongements, sensibles, profondes. Un ancien amoureux dédaigné qu’on prend pour un autre, adoré jadis, au hasard d’une rencontre en wagon…Deux minutes, je vous dis. Elles font penser… »

AU REVOIR SEDUCTEUR

Henriette Charasson nous montre un personnage qui ne correspond pas avec son image. Il n’est pas l’amoureux que voit M. Bouchaud, mais il souhaiterait avoir été l’amoureux de la dame qui rentre après la sortie de ce dernier, qui part avec un «- Au revoir, séducteur ! ».

Il pense avoir retrouvé un de ses premiers flirts. D’abord distante. Elle ne « tient pas à prolonger l’entretien » Elle a 42 ans. L’âge est là mais un âge assumé. « Les yeux sont cernés, les paupières un peu flétries, comme une soie trop portée. Un visage émouvant par le contraste de ce qu’il garde d’éternellement jeune avec ce que la vie a dû lui apporter de science et de douleur. Quarante-deux ans élégants, distingués, séduisants encore, mais sans beaucoup d’apprêts : la femme « installée » dans la vie et qui ne cherche plus à plaire, qui n’est plus coquette que par ce qu’elle doit à sa situation mondaine. »

ET PUIS LES MAINS

En enlevant son chapeau, il la reconnaît. Pour Louis, elle reste toujours la même que dans sa jeunesse. Comme si le temps n’avait pas d’influence. « Vous n’avez pas changé ! Je vous ai reconnue dès que vous avez défait votre col. Et puis à la silhouette. Vous êtes aussi mince qu’autrefois. » Madeleine est consciente de sa ligne préservée, mais reconnaît aussi que le ravage du temps se voit sur son visage. Louis la rassure : «- C’est pourtant au visage que j’ai su avec certitude que c’était vous. Les yeux et …tout. Et puis les mains. »

LE COEUR EN EMOI

Elle ne se souvient pas de Louis, mais les efforts de Louis, lui font revenir la mémoire. Elle reconnaît M. Taillandier. Mais elle pense au frère de Louis. Un frère qu’elle a aimé.

Le quiproquo est installé. Arrive une phase d’exaltation et d’excitation. Sous le coup de cette foudroyante hypermnésie, les souvenirs s’accumulent avec une étonnante richesse. Les deux êtres se rapprochent. Le cœur est en émoi.

J’APERCEVAIS VOTRE ROBE AVANT TOUTES LES AUTRES

Louis qui pense être celui-là se lâche et avoue son amour de jeunesse : « Je vous ai aimée, Madeleine. Je vous ai aimée de tout mon cœur. Vous étiez tellement différentes des autres, tellement tout ce que je rêvais ! Je n’ai jamais pu me décider à me marier, parce que la seule femme que j’aurais pu aimer tout à fait, c’était vous. Et, vous voyez…c’était un amour bien sincère et bien solide puisque je suis ému devant vous vingt ans comme je l’étais là-bas, quand j’arrivais et que j’apercevais votre robe avant toutes les autres. » Madeleine qui pense qu’il s’agit de son frère avoue aussi, à l’époque, qu’elle était amoureuse, « mais j’avais peur de vous. Je vous aimais tellement voyez-vous ; je vous ai aimé comme vous m’aimiez ! … J’attendais toujours ; et je me disais : « Peut-être va-t-il se mettre à m’aimer ! »

LES VOIES S’ECARTENT DEFINITIVEMENT

Les mains se prennent et un amour semble renaître. Jusqu’au moment où elle l’appelle Pierre. Son frère, le « spirituel ». Lui, Louis, restait ce frère qui à l’époque l’ « l’agaçait ». La rencontre se termine avec deux adieux embarrassés.

Dans l’œuvre, les êtres ne sont jamais sur la même voie. Quand ils se rencontrent, les voies, qui semblaient se rapprocher, s’écartent brusquement. Et les êtres déraillent. Même le mariage de Madeleine n’est pas une rencontre. « Pour faire plaisir à mon père. J’avais vingt-trois ans, vous comprenez, et il était malade. Oh ! Mon mari est bon, dévoué, honnête… »

LA VIE A CÔTE

Les êtres en sortant du train sortent du temps. Le quotidien est là, plus fort. « Madeleine écrase une larme au coin de ses yeux du bout du doigt et reprend sa revue avec un soupir. » La vie est passée à côté.

Jacky Lavauzelle

Première le 30 septembre 1933
Au Théâtre du Grand-Guignol

La Petite Illustration n°652 du 9 décembre 1933
Lors de la première :
R. DE NEVRY dans le rôle de Louis Taillandier, 45 ans
Pierre ASSY dans le rôle de Monsieur Bouchaus, 50 ans
Andrée MERY dans le rôle de Madeleine, 42 ans.

Photo Artgitato avec la photo de G.L. Manuel Frères parue dans la Petite Illustration.

 

LES PLUS GRANDES PERFORMANCES D’ACTEUR – CINEMA

Performances d'acteur
LES PLUS GRANDES
PERFORMANCES
D’ACTEURS
the best performance of actors

1 TIM CURRY
The Rocky Horror Picture Show
Jim SHARMAN – 1975




2 Jack NICHOLSON
SHINING (Stanley KUBRICK -1980)

3 – AL PACINO
SCARFACE (Brian DE PALMA – 1983)

4 – Marlon BRANDO
APOCALYPSE NOW (Francis Ford Coppola)

5 Orson WELLES & Rita HAYWORTH
LA DAME DE SHANGHAI (Orson WELLES – 1947)

6 Uma THURMAN
KILL BILL (Quentin TARANTINO – 2003)

7 Mickey ROURKE
SIN CITY – Quentin TARANTINO & Robert RODRIGUEZ & Frank MILLER – 2005

8 Robert DE NIRO
RAGING BULL (Martin SCORSESE – 1980)

9 Leonardo DI CAPRIO
The Wolf of Wall Street – Le loup de Wall Street (2013)


 

10 Robert MITCHUM
LA NUIT DU CHASSEUR – The Night of the Hunter  (1955 – Charles LAUGHTON)

11 – Anthony PERKINS
PSYCHOSE (Alfred HITCHCOCK – 1960)

12 – Anthony HOPKINS
LE SILENCE DES AGNEAUX (THE SILENCE OF THE LAMBS – Jonathan DEMME – 1991)

13 Bruce LEE
LA FUREUR DU DRAGON (猛龍過江 – WAY OF THE DRAGON – Bruce LEE – 1972)

14 – Peter LORRE
M. LE MAUDIT  – M – Eine Stadt sucht einen Mörder – Fritz LANG – 1931 

15 – Javier BARDEM
MAR ADENTRO
Alejandro AMENABAR – 2004

16- Jim CARREY
THE MASK
Chuck RUSSEL – 1994

17 Nathalie PORTMAN
BLACK SWAN
Darren ARONOFSKY – 2010


 18 – Charlie CHAPLIN
LA RUEE VERS L’OR – THE GOLD RUSH – Charlie CHAPLIN – 1921

19- Bette DAVIS & JOAN CRAWFORD
QU’EST-IL ARRIVE A BABY JANE ? – WHAT EVER HAPPENED TO BABY JANE
Robert ALDRICH – 1962

 20- MARLON BRANDO & AL PACINO
LE PARRAIN – THE GOD FATHER – Francis Ford Coppola – 1972

 21- AL PACINO
UN APRES-MIDI DE CHIEN – DOG DAY AFTERNOON
SIDNEY LUMET – 1976

 22- CHARLIE CHAPLIN
LE DICTATEUR (THE GREAT DICTATOR – Charlie CHAPLIN – 1940)

23 – Jean-Pierre LEAUD
LA MAMAN ET LA PUTAIN
Jean EUSTACHE – 1973

 24 – Tom HULCE
AMADEUS
Miloš FORMAN – 1984

25- Toshiro MIFUNE
LE GARDE DU CORPS – 用心棒
Akira KUROSAWA – 1961


26 – Jean-Louis BARRAULT
LES ENFANTS DU PARADIS
Marcel CARNE – 1945

27 – Dustin HOFFMAN
TOOTSIE
Sidney POLLACK – 1983

28 – Elizabeth TAYLOR & Paul NEWMAN
LA CHATTE SUR UN TOIT BRÛLANT – CAT ON A HOT TIN ROOF
Richard BROOKS – 1958

29- Klaus KINSKI
AGUIRRE, LA COLERE DES DIEUX – AGUIRRE DER ZORN GOTTES
Werner HERZOG – 1972

30- Robert DE NIRO
TAXI DRIVER
Martin SCORSESE – 1976

31- Marlon BRANDO
UN TRAMWAY NOMME DESIR – A STREET CAR NAMED DESIRE – Elia KAZAN – 1951

32- Jules BERRY
LES VISITEURS DU SOIR
Marcel CARNE – 1942


33 – Ricardo DARIN
LES NEUF REINES – NUEVE REINAS – Fabian BIELINSKY – 2000

34 – James DEAN
LA FUREUR DE VIVRE – REBELWITHOUT A CAUSE –  Nicholas RAY – 1955

35 – Bruno GANZ
LA CHUTE – Der UNTERGANG
Oliver Hirschbiegel – 2004

36 – Philip Seymour HOFFMAN
TRUMAN CAPOTE
Bennett MILLER – 2005 

37 Maggie CHEUNG & Tony LEUNG & Jet LI
HERO -英雄 -Zhang Yimou – 2002

38 – Michel SIMON
L’ATALANTE – Jean VIGO – 1934

39- Charles LAUGHTON
Témoin à charge (Witness for the Prosecution – Billy Wilder – 1957)

40 – Tony CURTIS & Jack LEMMON & Marylin MONROE
CERTAINS L’AIMENT CHAUD – SOME LIKE IT HOT – Billy WILDER – 1959

41- Louis de FUNES
LES AVENTURES DE RABBI JACOB – Gérard OURY – 1973

42 – Anatoli Alekseïevitch SOLONITSYNE
ANDREÏ ROUBLEV – Андрей Рублёв – Andreï TARKOVSKI – 1966

43- Klaus KINSKI
NOSFERATU, FANTÔME DE LA NUIT – PHANTOM DER NACHT
Werner HERZOG -1979

44 – Gregory PECK
LA MAISON DU DOCTEUR EDWARDES – SPELLBOUND – Alfred HITCHCOCK – 1945

45 – Mickey ROURKE
THE WRESTLER
DARREN ARONOFSKY – 2009

46 – Jeff BRIDGES & John GOODMAN
THE BIG LEBOWSKI
Joël & Ethan COEN – 1998


47 – Malcom McDOWELL
ORANGE MECANIQUE – A CLOCKWORK ORANGE – Stanley KUBRICK – 1971

48- Marion COTILLARD
LA MÔME – Olivier DAHAN – 2007 

49- Toshirō MIFUNE
BARBEROUSSE – 赤ひげ
Akira KUROSAWA – 1965

 50- Alain DELON
MONSIEUR KLEIN – Joseph LOSEY – 1976

 51- Markku PELTOLA
L’HOMME SANS PASSE – Mies vailla menneisyyttä – Aki KAURISMÄKI – 2002

52- BJÖRK
DANCER IN THE DARK
LARS VON TRIER – 2000

53- Victor SJÖSTRÖM
LES FRAISES SAUVAGES –  Smultronstället – Ingmar BERGMAN – 1957

54- R. Lee Ermey
FULL METAL JACKET
Stanley KUBRICK – 1987

55 – Montgomery CLIFT
TANT QU’IL Y AURA DES HOMMES – From Here to Eternity – Fred ZINNEMANN – 1953

56 – Alain DELON
LE SAMOURAÏ
Jean-Pierre MELVILLE – 1967

 57 – Vittorio GASSMAN & Alberto SORDI
LA GRANDE GUERRE – La Grande Guerra- Mario MONICELLI – 1959

58 – Will SMITH
ALI – Michael MANN – 2001

59 – Gary OLDMAN
DRACULA – BRAM STOCKER’S DRACULA – FRANCIS FORD COPPOLA – 1992

60 – Tom HANKS
SEUL AU MONDE – CAST AWAY – Robert ZEMECKIS – 2000

61- Katy BATES & James CAAN
MISERY – Bob REINER – 1990

62 – Emil JANNINGS
LE DERNIER DES HOMMES – DER LETZTE MANN – Friedrich Wilhelm MURNAU – 1925

63 – Holly HUNTER
LA LEçON DE PIANO – THE PIANO
Jane CAMPION – 1993

64 – Renée FALCONETTI
JEANNE D’ARC (1928 Jacques DREYER)

 

STILL WALKING – A L’ORIGINE DE LA SOUFFRANCE (Hirokazu Kore-Eda)

Hirokazu Kore-Eda
是枝 裕和
STILL WALKING
歩いても 歩いても
A L’ORIGINE
DE LA SOUFFRANCE

Nous vivons dans le trajet du fils (Hiroshi Abe), sa compagne (Kazuva Takahashi) et son fils d’un premier mariage (Shohei Tanaka), un retour aux origines.

A l’origine fœtale de sa naissance. Là où tout a commencé, dans son quartier, dans sa ville, Yokohama,  dans la maison de son enfance. A  l’origine du deuil surtout  qui a frappé les membres de cette famille : la mort du fils aîné, Junpei.

Ce fils qui revient prend sur lui pour affronter, une fois encore, les démons qui l’assaillent : la mort, son père, son échec professionnel. Le fils rentre dans la maison, crevasse matricielle, avec méfiance et réticence, moins effrayé par le souvenir de l’accident que par l’adoration du père pour ce frère disparu. Ceux qui « marchent encore » (still walking) sont-ils ceux qui habitent la maison de Yokohama ? La barre installée dans la baignoire souligne le temps qui passe et fait basculer vers ces âmes qui s’envolent le soir d’un unique battement d’ailes de papillon.

Still walking semble revêtir le kimono d’un haïku en trois mots : nature, corps et mort. Eux trois sont constamment présents et rythment le retour. A dépouiller les personnages, nous ne voyons souvent que des mains, des pieds et des dos. Les mains tentent de toucher les fleurs, râpent les légumes. Les dos nous montrent tout ce que l’individu a porté depuis tant d’années. Ils nous montrent tout ce que le visage ne veut ou ne peut exprimer. Ils cachent les traits et les rides, les émotions qui pourraient se libérer. Le corps dans ce puzzle parle. Même ainsi. Il dit le refus et la lâcheté en remplaçant des mots remplis de regrets, trop lourds à porter.

Ensuite, la caméra laisse passer les corps, dans les pièces ou sur la route menant au cimetière, et reste à filmer la nature.

« Seule, dans la chambre
Où il n’y a plus personne,
Une pivoine »
(haïku de Buson)

 L’image est dépouillée et tranquille comme la surface d’une eau plane. Comme ce bus qui transporte la famille au pèlerinage annuel. Vers la maison paternelle. Aller voir ce  père hirsute, « si peu aimable », qui s’enferme dans sa pièce de travail, tourne le dos à sa famille comme à ses invités, ou encore qui s’énerve sur ces enfants qui touchent à ses fleurs. La surface n’est  pas si douce. Rien n’est dit ou ne se dit vraiment. On regarde les photos et l’on parle de recettes qui ne feront jamais… Le fils (Hiroshi Abe) ne parle pas de la perte de son emploi. Le sujet est l’autre. L’autre fils. Celui qui devait remplacer le père et devenir médecin, prendre le cabinet…celui qui est mort en sauvant un enfant de la noyade. « Les grands arbres avalent beaucoup de vent » (proverbes japonais). Et ce fils prend beaucoup de place pour ces vivants qui étouffent.

Il rappelle qu’il n’est que le cadet. Il ne sera jamais l’aîné. Le père n’est plus docteur, mais il veut rester « Monsieur le Docteur » et souhaite ne pas être vu avec un sac de supérette, dégradant pour sa condition. Le fils ne dit rien, surtout ne parle pas de lui : « je n’ai rien à leur dire. Mon père croit que je suis toujours fan de base-ball »

Le temps s’est figé à l’heure du deuil. C’est une éternelle journée sans fin…

L’eau qui coule sur la pierre tombale rafraîchit le mort, le papillon qui franchit la porte symbolise l’âme du défunt fils, le tourne-disque plonge la famille dans la nostalgie, « on a tous une musique qu’on écoute en cachette. » Mais le fond reste âcre. Il faudrait blanchir la famille, comme l’on blanchit les radis : « ça leur enlève leur âcreté ! »

La maison et le cimetière. Et tout au long, un chemin. Difficile et pentu. Lourd déjà pour le jeune couple qui monte, harassé par la fournaise d’un soleil brûlant, ou pour ce vieux couple qui remonte lentement, marche après marche. Ce chemin est le pont qui relie les vivants des morts et permet aux uns de visiter les autres. « Il est entré dans la pièce. Tu nous as suivis depuis le cimetière, hein ? N’ouvre pas ! C’est peut-être Junpei. »

Tout est répétition palingénésique. Comme un rite. La visite annuelle, l’enfant sauvé que l’on fait souffrir tous les ans, et que l’on s’amuse à constater un peu plus gros chaque fois, la visite du cimetière.

Le fils aîné est là. C’est lui qui est le plus présent dans le film, qui pèse dans le film. Chaque image est pleine de son absence. Fragile comme un papillon et lourd comme un passé qui ne passe pas.

« La vie humaine est une rosée passagère » (proverbe japonais)

Jacky Lavauzelle

CHEER MUSIC Les chansons de la bonne humeur matinale

LES CHANSONS DE LA
BONNE HUMEUR MATINALE
Best Songs for Cheer Music

THE PIPETTES
Pull Shapes

BUFFY
MERCY

ELVIS PRESLEY
ONE BROKEN HEART FOR SALE

 Nancy SINATRA
These Boots Are Made for Walkin’

 GREASE
Summer Nights

 TONBANDGERÄT
Irgendwie Anders

CHENOA
Cuando tú vas

VV BROWN
LEAVE !

 Sek Loso ซม
Som Sarn Acoustic Version by Sek Loso ซมซาน

JAMIE T
If You Got The Money

8- LILY ALLEN
Fuck You

DION AND THE BELMONT
Runaround Sue

คิดอะไรอยู่
(Ost.อันโกะ กลรักสตรอว์เบอร์รี่) – Lowfat feat. โบว์ลิ่ง มานิดา【OFFICIAL MV】

 GREASE
Greased Lightning

TOM JONES
SEX BOMB

THE ROCKY HORROR PICTURE SHOW
Sweet Transvestite

 ROBBIE WILLIAMS
Supreme

HAIR
I Got Life

 YAEL NAIM
A New Soul

 SUSANA FELIX
Rua da Saudade – Canção de Madrugar

 GEORGE MICHAEL
Faith (US Version)

 Chico BUARQUE
Essa Moça Tá Diferente

KAOMA
 Lambada

SALSA – LES PLUS BELLES SALSAS A DANSER

RANKING ARTGITATO
Salsa Les Plus belles Salsas
DANSE –  SALSAS
LES PLUS BELLES SALSAS A DANSER

LA SONORA LIBRE
El Barrio
(fondateur et directeur de l’orchestre Mauricio Ochoa)

*

Enrique Iglesias
Bailando

*

Gloria Estefan
Mi Tierra  

*

Buena Vista Social Club
Chan Chan

*

Enrique Iglesias
(GALWAY BAILANDO VERSION) 2015
 Bailando

*

El Gran Combo
Me Libere

*

LA EXCELENCIA
Dale Otra Oportunidad

*

Enrique Iglesias
Subeme la Radio 
Salsa Remix  – Dj Fermin Olaya

*

La Salsa LLego
La Sonora Carruseles

*

WILLIE COLON RUBEN BLADES
BUSCANDO GUAYABA
(Salsa lente)

*

Shakira ft. Maluma
 Chantaje

*

Ruben Blades
PEDRO NAVAJA

*

Leoni Torres
Soledad
Salsa Cubana 2016

*

Tony Vega & Tito Puente
Dejame Soñar

*

Marc Anthony
Tu Amor Me Hace Bien

*

Joe Arroyo
La Rebelion

*

BLOQUE 53 con TROMBORANGA
Me Alborotas


*

Oscar D’Leon
LLoraras

*

La Elite & Isidro Infante
El Pito Asi Se Goza

*

Africando
Yay Boy

*

Maluma –  ft. Marc Anthony
Felices los 4

*

RAY SEPULVEDA
DONDE ESTARAS

*

 Celia Cruz
La Vida Es Un Carnaval

*

LOS VAN VAN
Azucar

*

   CELIA CRUZ
CAO CAO, MANI PICAO

*

Willie Colon
Idilio

*

 Tito Gomez & Grupo Gale
Un caso social

*

Los Van Van
Somos cubanos  

*

JOHNNY PACHECO
AGUA DE CLAVELITO

*

RAY SEPULVEDA
BANDOLERA

*Salsa Les Plus belles Salsas

Gilberto Santa Rosa
Déjate Querer

*

En comptant les temps de la salsa…
Uno dos tres, Cinco seis siete…

*

RANKING ARTGITATO

DANSE –  SALSAS
LES PLUS BELLES SALSAS A DANSER

Salsa Les Plus belles Salsas

LES PLUS BEAUX CHA CHA CHA A DANSER

RANKING ARTGITATO 2015
LES PLUS BEAUX CHA CHA CHA A DANSER

TOM JONES
Sexbomb

SHAKIRA 
Ciega Sordomuda

LOU BEGA
Angelina

Elvis Crespo
Suavemente

Carlos Jean
Mira Pa´Dentro

 DANIELA ROMO
TODO TODO,TODO

Rodolfo Guerra Y Su Sincopata Latina
Mueve El Cuerpo

   CELIA CRUZ
MUÑECA DEL CHA !! CHA !! CHA !!

Jimmy Barnes
Chain Of Fools

Indépendance Cha-Cha (Kabasselé) 
African Jazz 1960

Serge Gainsbourg
cha cha cha du loup

 CELIA CRUZ
CHA CHA GUERE

Jennifer Lopez
Let’s Get Loud

Debelah Morgan
Dance With Me

Carlos jean & Amaparanoia
Mira pa’ dentro

Caro Emerald
Back It Up

Marc Anthony
I Need to Know

 

LES PLUS BELLES CHANSONS DU MONDE CHANTEES PAR DES ENFANTS

ARTGITATO RANKING 2015
THE MOST BEAUTIFUL SONGS SUNG BY CHILDREN
LES PLUS BELLES CHANSONS CHANTEES PAR DES ENFANTS
1-
CHINE
草原孤兒 烏達木 – 中國達人秀
Uudam – Mother in the dream – 梦中的额吉




2-
Afghanistan
Jurabek Juraev
 Chante Chak chaki baran (chanson tadjik)چک چک باران

3-
Danemark – Îles Féroé – Føroyar
Eg eigi vakrar dreymar

4-
Mexique
SOMOS EL MUNDO CORO INSTITUTO VIVIR
Coro del Instituto Vivir, de Saltillo Coahuila Mexico

5-
Mongolie
Хүүхдийн дуу Багш заяа

6-
Indonésie
TEGAR KETEMU
Kemana Kasih Sayang

7-
Moldavie Roumanie
Cleopatra Stratan
Cand voi creste mare

8-
Indonésie
Tegar Ketemu
Pantaskah Surga Untukku

9-
France
Les Poppys
Non, Non, Rien N’a Changé !

10-
Mongolie
Huuhdiin Duu
Minii Henz Hurga

 11-
Moldavie Roumanie
Cleopatra Stratan
Budak comel nyanyi lagu

  12-
MALAISIE
New Boyz
Sejarah Mungkin Berulang

 13-
DANEMARK – ÎLES FEROE
Kular Røtur – Vov vov

Cамые красивые русские песни

 RANKING ARTGITATO 2015
Cамые красивые русские песни
Plus belles chansons russes Best Russian songs

 Булат Окуджава  Пока Земля ещё вертится

Владимир Высоцкий Купола

Владимир Высоцкий  Банька по-белому

Михаил Владимирович Круг  Кольщик (Фрагмент из фильма Легенды о Круге)

Филипп Киркоров и Настя Петрик  Снег

Владимир Высоцкий  Спасите наши души

Витас Opera n°2

Юрий Визбор  Три сосны под окном

Ани Лорак  Забирай рай

Сергей Никитин Каждый выбирает для себя

 Ят-Ха Kaa-Khem

Юрий Визбор Белый пароходик

Михаил Владимирович Круг Vladimirskiy Central – Владимирский централ

 Вахтанг Кикабидзе  Виноградная косточка

Дмитрий Александрович Хворостовский-  Как Молоды мы Были

Вахтанг Кикабидзе  Мои года

מיטב שירי ארץ ישראל

RANKING ARTGITATO 2015
ישראל 

ISRAEL Les plus belles chansons

מיטב שירי ארץ ישראל




   עברי לידר
 מישהו פעם

שלמה ארצי

תתארו לכם (קליפ))

מאיר אריאל
 לא יכול להוריד ממך את העיניים

 אייל גולן כשאחר

 מוש בן ארי
 ואיך שלא

מוקי
 לב חופשי

רייכל גפן
קוצים

דניאל סלומון – דנה עדיני
רבות הדרכים

קרולינה
 ולא היה בינינו אלא זוהר

קרולינה – אף אחד לא בא לי

שלמה ארצי
 היא לא יודעת מה עובר עלי (הופעה חיה)

  שולי רנד
בזמן האחרון

 אביתר בנאי
יפה כלבנה

 הבורגנים – דרכנו

 דני רובס
משהו חדש מתחיל

מוקי
ילד של אבא

גיטרה וכינור

 נתן גושן 
כל מה שיש לי

 הפרויקט של עידן רייכל
בלילה

 שלמה ארצי
להציל אותך

 עידן חביב מחכה

מאור אשואל
 לבד בינתיים

 דויד ברוזה
מתחת לשמיים

אריק איינשטיין
 עטור מצחך

 עפרה חזה
 מחרוזת עפרה חזה ז »ל

  אמא, אבא וכל השאר
הפרויקט של עידן רייכל

  שולי רנד
נגמר

 יונתן רזאל
קטנתי

"podrá no haber poetas; pero siempre habrá poesía" Gustavo Adolfo Bécquer