Josef Václav Sládek : Bílá hora -La Montagne Blanche

 Josef Václav Sládek
(1845-1929)

Josef Václav Sládek de Jan Vilimek Bila Hora Artgitato Traduction

Český-Francouzský
Texte Tchèque et Traduction Française
Jacky Lavauzelle – artgitato

Bílá hora
LA MONTAGNE BLANCHE
(Bataille du 8 novembre 1620)

Boj ztracen byl, a na útěku řady,
Le combat était perdu, et l’armée défaite,
– jen tři sta reků stojí u obory.
Seuls trois cents héros résistent acculés.
« Teď vzdejte se! Jsou zbytečné to vzdory! »
«Abandonnez ! Il est inutile de résister ! »
Tři sta jich o zeď opírá se zády.
   Les Trois cents contre le mur restent sourds.
**
Pluk před nimi, pluk za nimi, pluk všady,
Les adversaires en face d’eux, derrière eux, sur les côtés,
– jen v dáli modrají se české hory:
Seulement dans les montagnes bleuâtres tchèques au loin :
ty hnědé chaloupky! – ty bílé dvory! . . .
le chalet brun ! Les fermes blanches! . . .
a jeden nevzdal se z těch u ohrady.
Il n’est plus question désormais d’abandonner.
 **
Zahřměly pušky, – píky měly práci,
Les fusils et les piques s’entrechoquent 
– nad nimi duby třesou se a klátí,
 Les chênes dessus tremblent et se cassent,
ob muže muž se mrtev u zdi kácí,
un homme  sur deux tombe contre la paroi,
ob muže muž tu mrtev zůstal státi!
mais un homme sur deux reste debout contre la paroi !
Král utek’, chlap jen úpěl s hrudou svojí, –
« 
Le roi s’enfuit !«  cria un homme
vlasť ztracena, – však ve svých mrtvých stojí!
la patrie est tombée mais reste debout avec ses héros !

Otokar Březina : Jarní noc – Nuit printanière (trad. française)

Otokar Březina
(1868-1929)

Brezina otokar Jarni Noc Poète écrivain Tchèque Artgitato Traduction Otokar Brezina

Český-Francouzský
Texte Tchèque et Traduction Française
Jacky Lavauzelle – artgitato

 

Jarní noc

Nuit Printanière

Traduction Jacky Lavauzelle

Noc tiše zpívala, šum prvních zelení a jarních vod
Le chant de la nuit, doucement ; le premier bruit ; le bruissement des eaux vertes du printemps
byl její melancholické písně doprovod; 
s’écoulait sur ce chant mélodieux ;
ve výši hvězdy, světelné kalichy nesmírné,
Là-haut, les étoiles dans d’infinies coupes de lumière,
  dýchaly těžkou vůni nadzemských vegetací;
respiraient les lourdes fragrances de la végétation céleste ;
a ruce bratří mých, jak při smrti na prsou zkřížené,
Et ici les mains de mes frères, comme crucifiées sur leur poitrine,
ležely tiché a zklamané a jako kámen ztížené,
silencieuses, meurtries, inertes comme une pierre,
zlomeny prací.
brisés par le travail.

Však jejich ruce duchové k hvězdám se rozepjaly,
Mais leurs mains spirituelles reliaient les étoiles,
miliony duší na zemi a ve všech světech objaly
embrassant des millions d’âmes dans l’étendue du monde
a dlouhý oddech radostných procitnutí,
un réveil joyeux les attendait,
sváteční vření věčného města,
une fête solennelle dans la Ville Eternelle,
duchových křídel šumění, hra větrů v mystickém osení,
le bruissement des ailes de l’Esprit, le vent serpentant les plants mystiques
orchestrů neviditelných zapění
Des airs d’orchestres évanescents
zdvíhlo se v taktu jejích tajuplného gesta
suivaient les courbes célestes de leurs gestes mystérieux

LES PLUS BELLES CHANSONS LIBANAISES

Chansons Libanaises
لبنان
RANKING 2015 ARTGITATO
 LEBANON- The Best Songs – LIBAN
LES PLUS BELLES CHANSONS LIBANAISES
اغاني لبنانيه

Chanteurs & Chanteuses Libanais

Liban Lebanon The Best Songs Les plus belles chansons Artgitato Ranking

YANA YANA يانا يانا
Sabah (Jeanette Gergi Feghali) صباح  & Rola  Saad رولا سعد

 Wael Kfoury (Michael Émile Kfoury) وائل كفوري
لو حبنا غلطة Law Hobbna Ghalta

Wadih Al-Safi  (Ouadia Al-Safi)   وديع الصافي    & Jose Fernandez
Al Laylou Ya Layla

Wael Kfoury (Michael Émile Kfoury) وائل كفوري
Hikm El Alb       حكم القلب

Maher Zain   ماهر زين
Ya Nabi Salam Alayka  يا نبي سلام عليك

George Al Rassi     جورج الراسي
El Hob El Magnoun    الحب المجنون  

 Zaki Nassif زكي ناصيف
Helwi w ya niyalha          حلوه و يا نيالها

Wadih Al-Safi  (Ouadia Al-Safi)   وديع الصافي 
على الله تعود

Rida   رضا
Nesseit El Noum        نسيت النوم

Wael Kfoury (Michael Émile Kfoury) وائل كفوري
Damirak Mertah         ضميرك مرتاح

Joseph Attieh   جوزيف عطية 
Mawhoum   جوزيف عطية

Nabil Ajram نبيل عجرم
Bayaa’ El Wafa بياع الوفا     

 Sabah صباح
جيب المجوز يا عبود

Maher Zain  ماهر زين
Radhitu Billahi      رضيت بالله

George Al Rassi جورج الراسي
Enta El Hob     إنت الحب

Zein El Omr (Tony Hadchity) زين العمر
 Ahla osha

Walid Toufic وليد توفيق
La T’awedny Aleik        وليد توفيق

Nancy Ajram نانسي عجرم
Ma Tegi Hena       فيديو كليب ما تيجي هنا

Zein El Omr (Tony Hadchity) زين العمر
Dommak La Albi  ضمك لقلبى

Nabil Ajram نبيل عجرم
Hekaytak Eah   حكايتك إية

Nancy Ajram نانسي عجرم
Inta Eyh

Nabil Ajram نبيل عجرم
Leish M’azebny  ليش معذبنى

Melhem Zain ملحم زين‎‎
Mamnounak Ana    ممنونك أنا

Zein El Omr (Tony Hadchity)  زين العمر
يلّي شاغلني هواك

 Zaki Nassif زكي ناصيف
يا عاشقة الورد

Iwan  إيوان
Oul InchAllah   قول إنشالله

Fares Karam   فارس كرم
الغربة  El Ghorba

Fares Karam   فارس كرم
Ritanee  ريتنى

Carole Samaha  كارول سماحة 
A’oul Ansak     أقول أنساك

 Ghassan Saliba غسان صليبا 
Mesh Wa2tak Ya Hawa

Fadl Shaker فضل شاكر
&

Yara  يارا    (Carla Nazih El Berkachi)     كارلا نزيه البرقاشي
Akhedni Maak  (Emmène-moi)      خدنى معك

 Ramy Ayach  رامي عياش
Efrah Fiki  إفرح فيكي

Blason

Adolf Heyduk Mélodies Tsiganes -Cigánské melodie -Traductions & Poèmes

Adolf Heyduk
(1835-1923)
Cigánské melodie
Mélodies Tsiganes

Adolf Heyduk Artgitato Mélodie Tsiganes Cigánské melodie Český-Francouzský
Texte Tchèque & Traduction Française

Široké rukávy a široké gatě

Široké rukávy a široké gatě
Manches larges et larges culottes
volnější cigánu nežli dolman v zlatě.
des tsiganes sont plus libres que des tenues d’or.
Dolman a to zlato bujná prsa svírá;
 Des tenues d’or qui étreindraient ces poitrines fougueuses
pod ním volná píseň násilně umírá.
Des tenues qui consumeraient la chanson violemment.
A kdo raduješ se, tvá kdy píseň v květě,
Tu es heureux lorsque la chanson se transforme en bouquet,
přej si, aby zašlo zlato v celém světě!
En espérant que l’or disparaisse du monde!
*******

Dejte klec jestřábu ze zlata ryzého

Dejte klec jestřábu ze zlata ryzého;
Donnez au faucon une cage d’or,
nezmění on za ni hnízda trněného.
il ne la changera pas contre un nid d’épines.
Komoni bujnému, jenž se pustou žene,
Sur un cheval débridé au milieu des troupeaux,
zřídka kdy připnete uzdy a třemene.
sans toucher ni aux rênes ni aux brides.
A tak i cigánu příroda cos dala:
En effet, la nature a donné au tsigane cette chose singulière :
k volnosti ho věčným poutem, k volnosti ho upoutala.
la liberté de ce lien éternel, cette liberté d’être libre.

************

 Má píseň zas mi láskou zní

Má píseň zas mi láskou zní,
Dans tout le pays, s’exprime à nouveau mon amour,
když starý den umirá,
quand la journée s’achève,
a chudý mech kdy na šat svůj
et quand la pauvre mousse sur sa robe
si tajně perle sbíra.
collecte secrètement des perles.

*

Má píseň v kraj tak toužně zní,
Mon chant est plein mon pays,
když svetem noha bloudí;
Quand sur monde erre mon être ;
jen rodné pusty dálinou
Trop loin de mes natives plaines
zpěv volně z ňader proudí.
le chant librement coule dans mes veines.

*

Má píseň hlučně láskou zní,
Ma chanson se remplit des sons forts de l’amour,
když bouře běží plání;
quand la tempête caresse la plaine ;
když těším se, že bídy prost
Je suis impatient de voir cette misère
dlí bratr v umírání.
quitter mon frère mourant.

******

život – Vie
(Parnasie)

Náš život od prvního vzlyku
Notre vie depuis le premier sanglot
až k hrobu jest jen náhod slet  ;
jusqu’à la tombe est un festival de coïncidences;
špet’ radostnych v něm okamžiků
des moments de joie sommeillent en son sein
a žalu, strasti za sto let.
et des malheurs, des chagrins pour une centaine d’années.

**************************
TRADUCTION Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
***************************

český básník

 

DCEŘINA KLETBA – La fille maudite – Karel Jaromir ERBEN

Karel Erben
Karel Erben práce

Traduction – Texte Bilingue

LITTERATURE TCHEQUE
POESIE Tchèque

Česká literatura
Česká poezie

 Karel Jaromir ERBEN
(1811-1870)

Jan Vilímek Karel Jaromír Erben DCERINA KLETBA Artgitato La fIlle Maudite

Český-Francouzský
Texte Tchèque & Traduction Française

DCEŘINA KLETBA
LA FILLE MAUDITE
(Extrait de Kytice)

Traduction Jacky Lavauzelle

Což jsi se tak zasmušila,
Pourquoi es tu si triste,
dcero má?
ma fille ?
což jsi se tak zasmušila?
pourquoi es tu si triste ?
Vesela jsi jindy byla,
Ainsi tu n’as jamais été,
nyní přestal tobě smích!
maintenant ton rire s’est envolé !

*

„Zabila jsem holoubátko,
« J’ai tué le pigeon,
matko má!
ma mère !
zabila jsem holoubátko —
j’ai tué le pigeon
opuštěné jediňátko —
je l’ai abandonné
bílé bylo jako sníh!“
il était blanc comme neige ! « 
*

Holoubátko to nebylo,
Ce n’était pas un pigeon,
dcero má!
ma fille !
holoubátko to nebylo —
ce n’était pas un pigeon,
líčko se ti proměnilo,
tes joues sont métamorphosées,
a potrhán je tvůj zhled!
Ravagées, elles sont devenues !

*

„Oh! zabila jsem děťátko,
«Oh! J’ai tué le bébé,
matko má!
ma mère!
oh! zabila jsem děťátko,
oh! J’ai tué le bébé,
své ubohé zrozeňátko —
mon pauvre enfant
žalostí bych pošla hned!“
le chagrin est là maintenant! « 

*

A co míníš učiniti,
Et que vas tu faire,
dcero má?
ma fille ?
a co míníš učiniti?
et que vas tu faire?
kterak vinu napraviti
comment laver cette culpabilité
a smířiti boží hněv?
et ménager la colère divine ?

*

„Půjdu hledat květu toho,
«Je vais chercher cette fleur,
matko má!
ma mère !
půjdu hledat květu toho,
Je vais chercher cette fleur,
kterýž snímá viny mnoho
qui ôte royalement la culpabilité
a zbouřenou chladí krev.“
et refroidit le sang. « 

*

A kde najdeš toho květu,
Et où trouveras-tu la fleur,
dcero má?
ma fille ?
a kde najdeš toho květu
et où trouveras-tu la fleur,
po všem široširém světu?
dans l’infinité du monde entier ?
v které roste zahrádce?
dans quel jardin pousse t-elle ?

*

„Tam za branou nad vršíkem,
« A côté de la porte, sur un monticule,
matko má!
ma mère !
tam za branou nad vršíkem,
à côté de la porte, sur un monticule,
na tom sloupu se hřebíkem,
 sur le mât avec un clou,
na konopné oprátce!“
sur la corde de chanvre ! « 

*

A co vzkážeš hochu tomu,
Et que vas-tu donner à ce garçon,
dcero má,
ma fille,
a co vzkážeš hochu tomu,
et que vas-tu donner à ce garçon,
jenž chodíval k nám do domu
qui est venu dans notre maison
a s tebou se těšíval?
et a trouvé son bonheur ?

*

„Vzkazuji mu požehnání,
« Il a ma bénédiction,
matko má !
ma mère !
vzkazuji mu požehnání —
il a ma bénédiction,
červa v duši do skonání,
un ver dans son âme jusqu’à la fin,
že ml zrádně mluvíval!
pour le punir de sa traitrise !

*

A co necháš svojí matce,
Et que laisses-tu à ta mère,
dcero má?
ma fille ?
a co necháš svojí matce,
et que laisses-tu à ta mère,
jež tě milovala sladce
qui t’aimait doucement
a draze tě chovala ?
et t’a soignée tendrement ?

„Kletbu zůstavuji tobě,
«Je te laisse la malédiction,
matko má!
ma mère !
kletbu zůstavuji tobě,
je te laisse la malédiction,
bys nenašla místa v hrobě,
tu ne trouveras pas la paix dans la tombe,
žes mi zvůli dávala!“
pour ce cœur que tu m’as donnée ! « 

**********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
**********************
Karel Erben
český básník

Adolf Kosárek – Zimni Noc – La nuit d’hiver de 1857

Adolf Kosárek
(1830-1859)

Adolf Kosárek Zimni noc Nuit d'hiver Winter night 1857 Artgitato 2

Zimni noc – Nuit d’hiver – Winter night
1857
(Palais Schwarzenberg – Schwarzenberský palác)

LE CIEL A PORTEE DE MAIN

Ozenfant et Jeanneret en reprochant le côté décoratif du cubisme soulignait « assez de jeux. Nous aspirons à une rigueur grave« . Cette rigueur, Adolf Kosárek  la trouve dans son Zimni noc, nuit d’hiver, de 1857, qu’il peint à 27 ans, deux ans avant sa mort.

Plus que du grave, il touche le dessus de la montagne. En mêlant ciel et terre, il rend irréel le réel. Où se tend le paysage qui dans le lointain se perd. Par le trouble et le doute, Adolf Kosárek nous montre que l’apparition se fait dans la disparition. Celle de la terre, de la neige, de la nuit, de nos doutes et de nos peurs.

 Adolf Kosárek  révolutionne dans une facture illusionniste, dans une nouvelle et étrange figuration. Révolutionner, c’est d’abord douter et ensuite troubler. Questionner l’ordre établi. Le ciel est à portée de pas, de main. Ainsi se conduit le rythme d’une discussion théologique, voire métaphysique.

Par petites touches indépendantes, là la chaumière, là l’arbre dans la tempête, là-bas les hommes retrouvant l’âtre et la chaleur. Ces apparitions se font alors dans la rapidité de l’éternité. Ainsi  Adolf Kosárek spatialise le temps qui passe. Les lumières et les ombres remplacent les aiguilles. Le jour et la nuit voudraient cohabiter. Le soir est là. Peut-être le matin.

C’est dans cette partition spatiale et symphonique, dans cet ensemble polyvalent, modulable que le chaud pénètre le spectateur, le chaud des lueurs et des feux. Le chaud du chaos du noir qui ne tardera pas à venir et à emporter et le ciel et la neige et nos yeux.

Dans cette direction,  Adolf Kosárek se met au service d’une doctrine, le romantisme, pour mieux l’étouffer et l’évacuer. C’est la cohérence interne qui domine et lisse l’œuvre afin de nous faire oublier la religiosité de la toile.

L’homme résiste par touches grises et noires. L’homme résiste encore à ce temps qui désormais est compté. L’homme est là, mais va bientôt disparaître. Il ne reste que les dos et les ombres. Pas plus qu’un sapin.

La nature est alors là pas aussi sereine que ça. Les lumières ne tarderont pas à s’éteindre les unes après les autres. Les rêves pourront alors cheminer du dedans des couches, au dessus des toits, par delà les chemins tracés de longues dates et par d’interminables balades.

Du calme de la neige, nous naviguons dans le tourbillon des nuages au-dessus d’une lune solaire. Du calme du cœur, nous glissons dans cette végétation étonnement inquiète et torturée. Mais notre regard reste au centre, constamment.

Sinon Adolf Kosárek nous glisse illico dans la chaumière de dieu, un peu plus haut que les yeux, mais toujours dans la toile.

Jacky Lavauzelle

Adolf Kosárek Zimni noc Nuit d'hiver Winter night 1857 Artgitato1

« Kosarek peint son célèbre nuit d’hiver après son retour de son voyage en Baltique; ce tableau était présenté à l’exposition annuelle en 1857.
La grande toile évoque l’ambiance d’hiver poétique du réveillon de Noël dans le paysage de fantaisie romantique, et a été autant inspiré par son voyage à Rügen que par des motifs tirés de ses hautes terres de Bohême-Moravie. »

Adolf Kosárek Zimni noc Nuit d'hiver Winter night 1857 Artgitato 7

Adolf Kosárek Zimni noc Nuit d'hiver Winter night 1857 Artgitato 8

Adolf Kosárek Zimni noc Nuit d'hiver Winter night 1857 Artgitato 3

Adolf Kosárek Zimni noc Nuit d'hiver Winter night 1857 Artgitato 4

Adolf Kosárek Zimni noc Nuit d'hiver Winter night 1857 Artgitato 5

Adolf Kosárek Zimni noc Nuit d'hiver Winter night 1857 Artgitato 6

 Photos Artgitato

Poésie Tchèque : KYTICE Karel Poème de Jaromir Erben ERBEN

*
Poésie TchèquePoésie Tchèque : KYTICE Karel Poème de Jaromir Erben ERBEN - JACKY LAVAUZELLE




 

Traduction Jacky Lavauzelle

*
Karel Jaromir Erben
1811-1870


****
KYTICE 
***

**

 

Poésie Tchèque : KYTICE Karel Poème de Jaromir Erben ERBEN Jan Vilímek Karel Jaromír Erben Kytice Artgitato

Český-Francouzský
Texte Tchèque & Traduction Française

******************

Zemřela matka a do hrobu dána,
 La mère est morte ; dans sa tombe on la déposa –
siroty po ní zůstaly ;
Restent des orphelins après son séjour sur terre ;
i přicházely každičkého rána
 Ils sont venus chaque matin 
a matičku svou hledaly.
A la recherche de leur mère.

I zželelo se matce milých dítek ;
La mère si affligée pour ses chers garçons 
duše její se vrátila
Que son âme s’est retournée
a vtělila se v drobnolistý kvítek,
Et s’est réincarnée en fleur,
jímž mohylu svou pokryla.
En recouvrant son monticule de terre.

Poznaly dítky matičku po dechu,
Les enfants reconnurent leur mère et eurent le souffle coupé,
poznaly ji a plesaly ;
Ils savaient et ils chantèrent ;
a prostý kvítek, v něm majíc útěchu,
Une simple fleur porte en elle tant de consolation
mateří-douškou nazvaly. –
Ils l’appelèrent : « l’âme maternelle« .

Mateří-douško vlasti naší milé,
« 
L’âme maternelle« , chère à notre patrie bien-aimée,
  vy prosté naše pověsti !
Votre récit simple est le nôtre !
  Natrhal jsem tě na dávné mohyle –
Tirerez-je de cet ancien tumulus
 komu mám tebe přinésti ?
Ce
que je dois vous apporter ?

Ve skrovnou já tě kytici zavážu,
Un modeste bouquet je vous livre,
ozdobně stužkou ovinu ;
Décoré d’un ruban;
do šírých zemí cestu ti ukážu,
Dans ces vastes pays, il vous montre un chemin,
kde příbuznou máš rodinu.
Où vous trouverez une famille.

Snad že se najde dcera mateřina,
Vous trouverez peut-être une fille ,
jíž mile dech tvůj zavoní ;
Attirée agréablement par votre souffle ;
snad že i najdeš některého syna,
Peut-être trouverez-vous un fils,
jenž k tobě srdce nakloní !
Qui se penche sur votre cœur!

***********************

Traduction française Jacky Lavauzelle
Artgitato

****************************

« Dissiper la nuit qui enveloppait le sort des paysans
et des classes asservies »

Après s’être prodigué durant plus de cinquante ans au service de l’histoire, Palacky tâcha d’en dégager la vérité pour la faire pénétrer dans l’âme du peuple, qui avait besoin d’un tel appui moral dans la lutte engagée pour reconquérir son autonomie d’autrefois. Le vrai but que Palacky poursuivit en écrivant son histoire fut de donner aux aspirations nationales une base solide : le droit historique.

Les historiens tchèques venus après lui, Tomek, Gindelly, Erben, Emler, Kalousek, Goll, s’attachèrent à faire mieux connaître, d’une part, les institutions urbaines et les tendances de la bourgeoisie, — telle fut l’œuvre de Celakovsky, qui écrivit le Corpus juris municipalis regni bohemiæ, de Winter, etc., — et d’autre part, ils s’efforcèrent de dissiper la nuit qui enveloppait le sort des paysans et des classes asservies. Parmi ces derniers historiens prennent rang Kalousek et Pekar. Palacky, ayant été nommé historiographe par les Etats, donna une place peut-être trop large, dans son histoire, aux classes privilégiées, laissant dans L’ombre la bourgeoisie et les ruraux.

François Palacky, historien de la Bohême (1798-1876)
Henri Hantich
Revue des Deux Mondes
Tome 10, 1912

*
Poésie TchèquePoésie Tchèque : KYTICE Karel Poème de Jaromir Erben ERBEN - JACKY LAVAUZELLE

 

HOLOUBEK (Karel Jaromir Erben) Traduction française et texte tchèque

Karel Jaromir ERBEN
(1811-1870)

Jan Vilímek Karel Jaromír Erben Artgitato Holoubek Traduction


Holoubek
La Colombe sauvage
(Titre anglais The Wild Dove)
(Titre allemand Die Waldtaube)
Ballade extraite de KYTICE
Texte Tchèque & Traduction Française

[Cette ballade de Erben a inspiré Antonín Dvořák
La Colombe (Holoubek), B. 198 (op. 110)]

Okolo hřbitova
Autour du cimetière
cesta úvozová;
un chemin encaissé
šla tudy, plakala
marchant par ici, pleure
mladá, hezká vdova.
une jeune et jolie veuve.

Plakala, želela
Elle pleure, elle le regrette
 pro svého manžela :
pour ce mari défunt :
neb tudy naposled
Mais ainsi, une dernière fois
jej doprovázela. –
Il l’accompagne.

Od bílého dvora
Du grand hall blanc
po zelené louce
Après la verte prairie
jede pěkný panic,
vient un jeune noble,
péro na klobouce.
une plume au chapeau.

„Neplač, nenaříkej,
«Ne pleure pas, te dis-je,
mladá, hezká vdovo,
jeune et jolie veuve,
škoda by tvých očí,
Cela va gâcher la beauté de tes yeux,
slyš rozumné slovo.
Écoute cette juste parole.

Neplač, nenaříkej,
Ne pleure pas, te dis-je,
mlada, hezká růže,
jeunes et jolies roses,
a když muž ti umřel,
quand le mari est mort,
vezmi mne za muže.“ –
il te faut en choisir un autre« .

Jeden den plakala,
Le premier jour, elle a pleuré,
druhý ticho minul,
le second, dans le silence c’est passé,
třetího žel její
au troisième, malheureusement, 
pomalu zahynul.
la douleur se meurt lentement.

V témž dni umrlého
Ce jour, un homme trépasse
z mysli vypustila :
à son comble est la peine
než měsíc uplynul,
un mois passe
k svatbě šaty šila.
avant que la robe de mariée ne revienne.

Okolo hřbitova
Autour du cimetière, par là
veselejší cesta :
  le chemin joyeux :
jedou tudy, jedou
conduit par ci, conduit par là
ženich a nevěsta.
le marié et la mariée heureux.

Byla svatba, byla
C’était le mariage, il était
hlučná a veselá :
bruyant et gai :
nevěsta v objetí
étreinte la  mariée
nového manžela
par ce nouveau marié.

Byla svatba, byla,
C’était le mariage, il était,
hudba pěkně hrála :
avec une musique parfaite
 on ji k sobě vinul,
Dans les bras de son nouveau mari
ona jen se smála.
Elle a juste ri.

Směj se, směj, nevěsto,
Ris, ris, jeune mariée ;
pěkně ti to sluší :
Si cela te convient ainsi:
nebožtík pod zemí,
Le souterrain défunt,
ten má hluché uši !
a des oreilles de sourds !

Objímej milého,
Câline ta bien-aimée,
netřeba se báti :
Nul besoin de craindre :
rakev dosti těsná –
Le cercueil est assez serré
ten se neobrátí !
Il ne va pas  sortir !
Líbej si je, líbej,
Embrasse-le, baise-le,
ty žádané líce :
sur ces joues qui attendent :
komus namíchala,
ceux qui ont concocté cette potion,
neobživne více !
ne reviendront plus à la vie !

************************************

Běží časy, běží,
La marche du temps s’affole,
všecko s sebou mění:
tout change avec elle:
co nebylo, přijde
Ce qui n’était pas, advient
co bývalo, není. 
Ce qui était jadis n’est plus.

Běží časy, běží,
La marche du temps s’affole
rok jako hodina :
les années sont comme les heures:
jedno však nemizí :
une seule chose ne change pas :
pevnět’ stojí vina.
la culpabilité reste là fermement.

Tři roky minuly,
Trois années ont passé,
co nebožtík leží ;
Depuis la mort du mari :
na jeho pahorku
sur la colline
tráva roste svěží.
l’herbe pousse luxuriante

Na pahorku tráva,
Sur l’herbe de la colline,
u hlavy mu doubek,
A sa tête un jeune chêne,
na doubku sedává
sur ce jeune chêne s’est posée
běloučký holoubek.
une blanche colombe immaculée.

Sedává, sedává,
Il est assis, il est posé,
přežalostně vrká :
plaintivement il roucoule :
každý, kdo uslyší,
Quiconque entend cette écorchure
srdce jemu puká.
crève-cœur pour son âme.

Nepuká tak jiným
Un cœur plus sensible que les autres
jako jedné ženě :
comme celui de cette femme :
z hlavy si rve vlasy,
elle s’arrache les cheveux de sa tête,
volá uděšeně :
dans un appel terrifié:

„Nehoukej, nevolej,
« Ne me grondez pas, ne appelez pas,
nehuč mi tak v uši :
que par mes oreilles ;
tvá píseň ukrutná
votre chanson cruelle
probodá mi duši!
ne perce mon âme!

Nehoukej, nežaluj,
Ne me grondez pas , ne m’accusez pas,
hlava se mi točí ;
la tête me tourne ;
aneb mi zahoukej,
à tant me crier dessus,
a se mi rozskočí !“ –
qu’elle peut exploser ! »

Teče voda, teče,
L’eau coule, coule,
vlna vlnu stíhá
à l’onde succède l’onde
a mezi vlnami
et entre les vagues
bílý šat se míhá.
une robe blanche apparaît.

Tu vyplývá noha,
Là flottent maintenant les pieds,
tam zas ruka bledá :
Là encore, une main pâle :
žena nešťastnice
femme malheureuse
hrobu sobě hledá !
à la recherche de sa tombe !

Vytáhli ji na břeh,
Ils l’ont traînée à terre,
zahrabali skrytě,
enterrée secrètement,
kde cesty pěšiny
où les chemins
křižují se v žitě.
se croisent dans le seigle.

Nižádného hrobu
Elle n’a pas de tombe
jí býti nemělo :
comme cela devrait être :
jen kámen veliký
seulement une grosse pierre
tlači její tělo
 presse encore son corps

Však nelze kamenu
Cependant, la pierre ne peut
tak těžko ležeti,
continuellement mentir,
jako jí na jménu
sur son nom
spočívá prokletí !
repose la malédiction!

Traduction Jacky Lavauzelle
Artgitato

———————
VOCABULAIRE

1ère strophe

Okolo : environ – hrbitov : cimetière
plakat : pleurer
šlapat : marcher – úvoz : chemin encaissé
cesta : chemin, la voie
Tudy : par ici/par là

2ème strophe

doprovázet : accompagner /suivre /escorter
želet : regretter.

3ème strophe

bílého : blanc
dvorana : le hall, le vestibule
lučina : prairie
panic : un garçon, un puceau, un jeune noble

4ème strophe

nenaříkej : nena (peu-pas) et říkat (dire)
hejký : joli /beau /gentil

5ème strophe

umřit : mourir

8ème strophe

veselý : joyeux

Autres strophes
doubek : jeune chêne, chêneau
běloučký : tout blanc
houkat : gronder nehoukat : ne pas gronder
volat : appeler  nevolat : ne pas appeler
žaluj – žalovat : se plaindre, attaquer en justice
žalovatelný : accusable, incriminable
rozskoč : crever /éclater
však : cependant
nelze /lze : on ne peut pas, n’est pas possible/on peut, possible

Pont Charles PRAGUE : LE LIEN ENTRE Staré Město & Malá Strana

 

TCHEQUIE République Tchèque –Česká republika
PRAGUE – PRAHA
pont Charles ARtgitatoPont Charles Prague- Karlův most
Le Lien entre Staré Město (La Vieille Ville) & Malá Strana (Le Petit Côté)

Le Pont Charles remplace le pont Judith en bois emporté par une crue de la Vlatva – Moldau
Il relie la Vieille ville (Praha 1) à Mala Strana (Praha 2) et permet un accès à Hradčany – le quartier où se trouve la Palais Royal et la Cathédrale saint Guy.

saint Augustin (354-430)
Augustin d’Hippone (Aurelius Augustinus)
Un des quatre Pères de l’Eglise occidentale – l’Eglise latine (Ecclesia latina) avec saint Ambroise, saint Grégoire et saint Jérôme.

saint augustin artgitato pont charles prague

Augustin d'Hippone saint Augustin Artgitato Pont Charles Prague

 sainte Lutgarde
Lutgarde de Tongres (1182-1246)
La vision de sainte Lutgarde à 17 ans : le Christ lui montre une de ses plaies.

la vision de sainte Lutgarde Artgitato Pont Charles Prague 2

la vision de sainte Lutgarde Artgitato Pont Charles Prague

saint Jean de Matha (1160-1213)
saint Félix de Valois (1127-1212)
et saint Ivan

Pont Charles Prague Saint Jean de Matha saint Félix de Valois saint Ivan Artgitato Pont Charles Prague Saint Jean de Matha saint Félix de Valois saint Ivan Artgitato 1

saint jean de Matha Saint Felix de Valois Saint Ivan Pont Charles Prague Artgitato

Pont Charles Prague Saint Jean de Matha saint Félix de Valois saint Ivan Artgitato 2 Pont Charles Prague Saint Jean de Matha saint Félix de Valois saint Ivan Artgitato 3 Pont Charles Prague Saint Jean de Matha saint Félix de Valois saint Ivan Artgitato 4Pont Charles Prague Saint Jean de Matha saint Félix de Valois saint Ivan Artgitato 5

saint Jude
(ou Judas) – Saint Jude Thaddée
Un des douze apôtres

saint Jude Artgitato Pont Charles Prague

saint Jude Artgitato Pont Charles Prague 1

saint Nicolas de Tolentino (vers 1240-1305)
moine de l’Ordre des ermites de saint Augustin

saint Nicolas de Tolentino Artgitato1 Pont Charles Prague

saint Nicolas de Tolentino Artgitato 2 Pont Charles Prague

Le prêtre et martyr
Jean Népomucène
Jan Nepomucky (1340 – 1393)

Pont Charles Prague Jean Népomucène Artgitato 1

Détail de la statue Jean Népomucène Jean Népomucène confesse la Reine Sophie Wenceslas IV la soupçonne d’adultère (avec son chien symbole de la fidélité)

Pont Charles Prague Jean Népomucène Artgitato 2

Détail de la statue de Jean Népomucène Jean Népomucène jeté dans la Vlatva – Moldau

Pont Charles Prague Jean Népomucène Artgitato 3 Pont Charles Prague Jean Népomucène Artgitato 4 Pont Charles Prague Jean Népomucène Artgitato 5

Notre-Dame et saint Bernard Bernard de Clairvaux (1090/91 – 1153) Ordre cistercien ou ordre de Cîteaux

Pont Charles Prague Saint Bernard Notre Dame Artgitato 1Pont Charles Notre-Dame et saint Bernard Artgitato 2Pont Charles Notre-Dame et saint Bernard Artgitato 3

Pont Charles Notre-Dame et saint Bernard Artgitato1

Jean le Baptiste
saint Jean-Baptiste
יוחנן המטביל

Jean le Baptiste saint Jean Baptiste Pont Charles Prague Artgitato 1

Jean le Baptiste Artgitato Pont Charles Prague

Jean le Baptiste Artgitato Pont Charles Prague 2

saint Christophe
Christophe de Lycie
« Celui qui porte le Christ »
Patron des voyageurs

saint christophe Christophe de Lycie artgitato Pont Charles Prague

saint Guy
(saint Vit ou saint Vitus)
IVème siècle
La cathédrale Saint-Guy –Katedrála svatého Víta – à l’intérieur du château de Prague -Pražský hrad – lui est dédiée. Dénoncé par l’empereur Dioclétien, il fut baigné dans de l’huile bouillante et jeté dans la fosse aux lions (en-dessous de la sculpture)

Pont Charles Le Martyre de saint Guy Prague 3 Pont Charles Le Martyre de saint Guy Prague 2 Pont Charles Le Martyre de saint Guy Prague 4 Pont Charles Le Martyre de saint Guy Prague 1

La statue de saint Gaétan
Gaétan de Thiene (1480-1547)
Fonda à Vicence (Vicenza-Vénétie) un hôpital pour les incurables

Pont Charles saint Gaétan Artgitato Prague 1

Pont Charles saint Gaétan Artgitato Prague 2Pont Charles saint Gaétan Artgitato Prague 4Pont Charles saint Gaétan Artgitato Prague 3Pont Charles saint Gaétan Artgitato Prague 5Pont Charles saint Gaétan Artgitato Prague 6Pont Charles saint Gaétan Artgitato Prague 7Pont Charles saint Gaétan Artgitato Prague 8

Notre-Dame et saint Dominique et saint Thomas d’Aquin
saint Dominique : Dominique de Guzmán (Vers 1170-1221) Fondateur de l’ordre des dominicains
saint Thomas d’Aquin (Vers 1224 – 1274) philosophe de l’ordre des dominicains – Théologien et Philosophe

Pont Charles Notre-Dame et saint Dominique et saint Thomas d'Aquin Artgitato 1Pont Charles Notre-Dame et saint Dominique et saint Thomas d'Aquin Artgitato 2Pont Charles Notre-Dame et saint Dominique et saint Thomas d'Aquin Artgitato 3Pont Charles Notre-Dame et saint Dominique et saint Thomas d'Aquin Artgitato 4

Pont Charles Notre-Dame et saint Dominique et saint Thomas d'Aquin Artgitato 5

Pont Charles Notre-Dame et saint Dominique et saint Thomas d'Aquin Artgitato 7

Psaume 73 de la Vulgate (Bible)
memor esto congregationis tuae quam possedisti ab initio redemisti virgam hereditatis tuae mons Sion in quo habitasti in eo
 leva manus tuas in superbias eorum in finem quanta malignatus est inimicus in sancto
 et gloriati sunt qui oderunt te in medio sollemnitatis tuae posuerunt signa sua signa

Souviens-toi de ton peuple (communauté/assemblée) que tu as acquis autrefois (depuis toujours/depuis l’origine/jadis), Que tu as racheté comme la tribu de ton héritage! Souviens-toi de la montagne de Sion, où tu fis ta résidence (que tu habitas)…

Pont Charles Notre-Dame et saint Dominique et saint Thomas d'Aquin Artgitato 6

saint François d’Assise (Francesco d’Assisi)
Giovanni di Pietro Bernardone (vers 1180-1226)
Fondateur en 1210 de l’Ordre des frères mineurs ou Ordre des Franciscains

saint François d'Assise artgitato Pont Charles Prague 1

saint François d'Assise artgitato Pont Charles Prague 2

Sainte Barbe – sainte Marguerite & sainte Elisabeth

Sainte Barbe (IIIe siècle après J.-C) souvent représentée avec la palme de martyre, une couronne et un livre. Elle est ici au milieu de l’ensemble sculptural.
Associée souvent avec 3 saintes qui ont fait vœux de chasteté : sainte Catherine, sainte Marguerite et sainte Geneviève.

Nous retrouvons ici sainte Marguerite accompagnée de sainte Elisabeth de chaque côté.

Saintes Barbe Marguerite Élisabeth Pont Charles Artgitato Prague

   Pont Charles Prague 1 Sainte Barbe Sainte Marguerite et Sainte Élisabeth Artgitato 1

Pont Charles Prague 2 Sainte Barbe Sainte Marguerite et Sainte Élisabeth Artgitato 1

Saintes Barbe Marguerite Élisabeth Pont Charles Artgitato Prague 2

Saintes Barbe Marguerite Élisabeth Pont Charles Artgitato Prague 3

Le Golgotha
ou
mont du Calvaire

Le Golgotha ou mont du Calvaire Pont Charles Prague Artgitato 4

Le Golgotha ou mont du Calvaire Pont Charles Prague Artgitato 3Le Golgotha ou mont du Calvaire Pont Charles Prague Artgitato 2Le Golgotha ou mont du Calvaire Pont Charles Prague Artgitato 1

Pietà
ou Vierge de Pitié

Pietà Vierge de Pitié Artgitato Pont Charles Prague

Pietà, ou Vierge de Pitié Artgitato pont Charles

Pietà, ou Vierge de Pitié Artgitato pont Charles 2

saint Antoine de Padoue
Fernando Martins de Bulhões (1195-1231)
Nous retrouvons ici quelques attributs liés à saint Antoine : la bure franciscaine, l’Enfant Jésus, un livre.

Saint Antoine de Padoue Artgitato Prague Pont Charles

saint Antoine de Padoue Artgitato Pont Charles Prague 1

saint Yves
Yves Hélory de Kermartin (1253-1303)
« Sanctus Yvo erat brito; advocatus sed non latro, res mirabilis populo », « Saint Yves était breton, avocat mais pas voleur, chose admirable pour le peuple ! ».

saint Yves Artgitato Pont Charles Prague

saint Yves Artgitato Pont Charles Prague 2

Pont Charles saint Yves Prague 1

 sainte Anne
Mère de la Vierge Marie

pont Charles Prague sainte Anne Artgitato 1

Saint Cyrille & saint Méthode
Saint Cyrille (vers 827 -869)
Saint Méthode, frère de Cyrille (vers 815-885)
« les Apôtres des Slaves »
Évangélisateurs de la Bohême-Moravie Saints Cyrille et Méthode artgitato Pont Charles Prague 2

Pont Charles Saint Cyrille saint Méthode artgitato 1

Pont Charles Saint Cyrille saint Méthode artgitato 2

Saints Cyrille et Méthode artgitato Pont Charles Prague 1

saint Joseph
&
l’enfant Jésussaint Joseph et l'enfant Jésus Prague Pont Charles Artgitato 3

saint Joseph et l'enfant Jésus Prague Pont Charles Artgitato 1

saint Joseph et l'enfant Jésus Prague Pont Charles Artgitato 2

Saint Norbert & saint Venceslas & saint Sigismond
Saint Norbert  (vers 1090-1134) fondateur de  l’ordre des Prémontrés ou Norbertins. Sa dépouille se trouve au Monastère de Strahov  (l’église abbatiale de l’Assomption de la Vierge) à Prague (fondé en 1140 sous Vladislav II Premysl).
Devise de saint Norbert : « Wenig schreiben aber viel (zu) tun » (écrire peu, mais agir beaucoup).

Saint Venceslas Ier de Bohême (Vaclav) (vers 907- vers 930) : saint patron de la République Tchèque (Česká republika) fêté le 28 septembre. Sa dépouille de martyr repose à la cathédrale Saint-Guy (Katedrála svatého Víta) dans la Chapelle Saint-Venceslas

Saint Sigismond ( – 524) Roi des Burgondes (516-523)
En tchèque : Svatý Zikmund

Saint Norbert & saint Venceslas & saint Sigismond Artgitato 1 Pont Charles Prague

Saint Norbert & saint Venceslas & saint Sigismond Artgitato 2 Pont Charles PragueSaints Norbert Venceslas et Sigismond Artgitato Pont Charles PragueSaints Norbert Venceslas et Sigismond artgitato Pont Charles Prague

saint sigismond Artgitato Pont Charles Prague

saint Venceslas Prague Pont Charles Artgitato

saint Norbert Artgitato Pont Charles Prague

La statue de saint Venceslas

saint Venceslas Prague Pont Charles Artgitato 2

saint François Xavier
Francisco de Jasso y Azpilicueta (1506-1552) – Jésuite
Cofondateur de la Compagnie de Jésus (Societas Jesu) avec Ignace de Loyolasaint François Xavier Artgitato Pont Charles Prague 3

saint François Xavier Pont Charles Prague Artgitato 1saint François Xavier Artgitato Pont Charles Prague 2saint François Xavier Pont Charles Prague Artgitato 2

saint François Xavier Artgitato Pont Charles Prague

saint François Xavier Pont Charles Prague Artgitato 3

saint François Xavier Pont Charles Prague Artgitato 4

Sainte Ludmila & saint Venceslas (enfant)
Ludmila de Bohême (vers 860-921) : grand-mère Venceslas – Mère de Vratislav Ier de Bohême (père de Venceslas)

Sainte Ludmila saint Venceslas enfant artgitato Pont Charles Prague

Sainte Ludmila saint Venceslas enfant artgitato Pont Charles Prague 2

Philippe Benizi
(1233-1285)
ministre général de l’Ordre des Servites de Marie
(Ordo Servorum Beatae Virginis Mariae -OSM)
Il est représenté avec une branche de lys et un crucifix.

saint Philippe Benizi Artgitato Pont Charles Prague

saint Philippe Benizi Artgitato Pont Charles Prague 2

Adalbert de Prague
En tchèque Vojtěch (956-997)
Evêque de Prague et Martyr

Adalbert de Prague Pont Charles Artgitato

Adalbert de Prague Pont Charles Artgitato 2

Le Christ avec saint Côme & saint Damien
saint Côme, patron des chirurgiens.
saint Damien, patron des pharmaciens, frère jumeau de saint Côme.
Chirurgiens anargyres : qui soignaient sans faire payer les patients.

Saints Côme et Damien avec le Christ Artgitato Pont Charles Prague

Saints Côme et Damien avec le Christ Artgitato Pont Charles Prague 2

 Le Chevalier Bruncvík Fils de Štilfrid avec son épée magique (à côté du pont sur l’Île de Kampa)

Pont Charles Chevalier Bruncvík Artgitato 2Pont Charles Chevalier Bruncvík Artgitato 3

LES PLUS BELLES CHANSONS NIGERIENNES

RANKING 2015 ARTGITATO
AFRICA-AFRIQUE
CHANSONS NIGERIENNES
NIGER- the best songs
Les Plus Belles Chansons Nigériennes
Chanteuses & Chanteurs Nigériens

Niger The Best Songs Les Plus belles chansons nigeriennes Artgitato Ranking

Bombino
Imuhar

Sogha
Fima

Abdallah Oumbadougou &  Désert Rebel
Ghaï Imidraï Imageren

Bombino
Amidine      

Coumba Gawlo, Safia Issoufou Oumarou, Fati Mariko, Absou Garba , Zara Moussa, Fati Halidou
(Chanson sur le contrôle des naissances
projet de UNFPA piloté par Coumba Gawlo)

Etran Finatawa
Surbajo

Boureima Disco
Sodjay

Abdallah Oumbadougou & Desert Rebel
Tabsikt

Etran Finatawa
Iguefan

Boureima Disco
Dondo ga wanni

Yoni Mamoudou
Mimandi

Dan Kowa
Ko wa ya bar gida

Bagzam
Parlons de paix

 Kaidan Gaskia
Wattifo

Group Inerane
Ano Nagarus

Saadou Bori
Dongo Maye

Mutuwa Ali Atchibili
Sani Aboussa

 WassWong
Tchimi Fonda

Etran Finatawa
Ganyo Maada

Mali Yaro
Dabdjé

Koudede
Alamin

MDM Crew
Wahala night and day

Hadiza Mongou
USA

Moussa Poussi
Arne

Dangana Makachin
Maza

Sogha
Wangarey

Koudede
Souvenirnam 

Ismo One (Soumeila Oumarou)
Mariage Précoce

"podrá no haber poetas; pero siempre habrá poesía" Gustavo Adolfo Bécquer