Loin de Laure et de Colonna- LE CHANSONNIER PÉTRARQUE SONNET 266 (2ème Partie) CANZONIERE CCLXVI – Signor mio caro

*

FRANCESCO PETRARQUE
LE CHANSONNIER

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

Canzoniere Petrarca 
Sonetto 276

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE
Sonnet 266
CCLXVI

 

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

 

SECONDA PARTE
Deuxième Partie

266/366

 

*

***********


Signor mio caro, ogni pensier mi tira
Mon cher seigneur, chaque pensée me demande,
devoto a veder voi, cui sempre veggio:
moi, si dévoué, à vous voir, alors que toujours je vous vois :
la mia fortuna (or che mi pò far peggio?)
ma fortune (maintenant que peut-elle faire de pire ?)
mi tene a freno, et mi travolge et gira.
elle, me retient, me submerge et me retourne.

*


Poi quel dolce desio ch’Amor mi spira
Alors ce doux désir qu’Amour m’inspire
menami a morte, ch’i’ non me n’aveggio;
me conduit à la mort, sans que je le sache ;
et mentre i miei duo lumi indarno cheggio,
et pendant que mes deux lumières en vain, je cherche,
dovunque io son, dí et notte si sospira.
où que je sois, je soupire, de jour comme de nuit.

*


Carità di signore, amor di donna
La tendresse d’un seigneur, l’amour d’une dame
son le catene ove con molti affanni
sont les chaînes avec tant de peines
legato son, perch’io stesso mi strinsi.
auxquels je me suis lié moi-même.

*


Un lauro verde, una gentil colomna,
Un laurier* vert, une douce colonne**,
quindeci l’una, et l’altro diciotto anni
l’un quinze ans et l’autre dix-huit ans,
portato ò in seno, et già mai non mi scinsi.
j’ai porté dans mon sein, sans jamais m’en séparer.

[*Laure, **Colonna]

**************

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 266
le chansonnier Pétrarque Sonnet 266
canzoniere poet

FRANCESCO PETRARQUE CHANSONNIER

*