LE TAUREAU D’AIRAIN – Pièce de Jacky Lavauzelle – TROISIÈME TABLEAU

*Le Taureau d'Airain Jacky Lavauzelle



Théâtre de Jacky Lavauzelle

******

Phalaris condamnant le sculpteur Perillus
Par Baldassarre Peruzzi.
Phalaris – Tyran d’Agrigente en Sicile

Le supplice du taureau d’airain ou taureau de Phalaris

*****

LE TAUREAU D’AIRAIN
****
Pièce de Théâtre

*

Clotho, Lachèsis et Atropos
Tapisserie Flamande
Victoria and Albert Museum
Londres

*

Le Chambellan et Perillus, puis Copis Prost, le Grand Script.

***********


Troisième Tableau

Le chambellan sur scène. Il aperçoit Perillus sur la gauche et va à sa rencontre.

LE CHAMBELLAN
Alors ? Comment tu l’as trouvé ?

PERILLUS
Comme d’habitude ! Toujours égal à lui-même.

LE CHAMBELLAN
Depuis deux semaines, il a changé !

PERILLUS
Je trouves qu’il a toujours été comme ça, et je le connais depuis des années, comme toi. Il était attaché alors parlementaire de la Princesse Clotho, et puis il est monté, monté et nous y voilà !

LE CHAMBELLAN
Il devient vraiment agressif. On ne peut plus rien lui dire. Et Chambellan par ici et Chambellan par là…

PERILLUS
Et cette histoire de Temple…Il se met une pression…

LE CHAMBELLAN
Il nous met une pression, tu parles ! Et cette histoire de Kemoch ?

PERILLUS
Oh moi, tu sais, la religion et moi…

LE CHAMBELLAN
Mais quand même…Prendre un dieu moabite qui n’existe plus nulle part…

PERILLUS
Il paraît que ça viendrait de la princesse Lachésis…

LE CHAMBELLAN
Ah bon ?

PERILLUS
Un rêve qu’elle aurait fait en testant les fils de Clotho…C’est ce qui se dit !

LE CHAMBELLAN
Oui, ça semble vraiment emmêlé tout ça ! En tout cas, il nous la met la pression.

PERILLUS
Tu peux le dire, surtout à moi !

LE CHAMBELLAN
Oui, tu dois lui trouver de l’exceptionnel !

**

Clotho, Lachèsis et Atropos
Flemish tapestry, Victoria and Albert Museum
London

**


PERILLUS
Sinon, dans le chaudron !

LE CHAMBELLAN
Tu crois qu’il oserait, Perillus  ?

PERILLUS
Regarde Drakass ? Crac ! dans le chaudron, avec des petits légumes et des bonnes carottes nouvelles…Et tout ça pour un plat, un malheureux plat…

LE CHAMBELLAN
Faut dire que la viande pouvait être avariée…ça arrive…

PERILLUS
Il ne prend que des condamnés de la semaine…Et pareil pour les animaux…Il est porté sur le frais…

LE CHAMBELLAN
Il en a les moyens ! Mais tu vas proposer un projet ?

PERILLUS
J’ai plutôt intérêt !

LE CHAMBELLAN
Tu as donc une idée ? Tu risques gros dans cette histoire !

PERILLUS
Comme à chaque fois, c’est mon lot ! Mais je vais en parler quand même à la princesse Atropos. Je vais couvrir mes arrières ! Au cas où ! Au cas où !

LE CHAMBELLAN
Tu connais donc la puissante cheftaine ?

PERILLUS
J’ai longtemps travaillé avec elle. C’est elle qui m’a choisi pour aménager le Grand Château…

LE CHAMBELLAN
Et comment vas-tu faire pour la voir ?

PERILLUS
Je suis invité à une soirée.

LE CHAMBELLAN
Au château ?

PERILLUS
Au château ! Il faut une grande représentation pour la venue du Premier Ministre de Vlad XLIX.

LE CHAMBELLAN
Oui, mais pendant de telles soirées, elles seront aussi inaccessibles…

PERILLUS
Pas la princesse Clotho…J’ai eu une petite histoire il y a longtemps,, quand nous étions jeunes, avec…

LE CHAMBELLAN
Avec la princesse…Avec la Grande Clotho ?

PERILLUS
Avec la princesse ! Mais ça commence à dater ! J’ai mes entrées quand même ! Il y a des choses que l’on n’oublie pas ! Je vais m’en servir avant que le Priape me bouffe tout cru.

LE CHAMBELLAN
Fais attention à toi tout de même !


PERILLUS
Je ne te cache pas que j’ai des contacts en Hypérie et tu sais en plus que leur système fiscal est largement avantageux…mes arrières, te dis-je, mes arrières…

LE CHAMBELLAN
Reste discret, Perillos, les murs ont ici plus d’oreilles qu’ailleurs !… Et pense à moi, si tu as des pistes de repli !

PERILLUS
Je n’en parle qu’à toi et à deux ou trois amis sûrs…

LE CHAMBELLAN
Les amis sûrs sont de plus en plus rare !

PERILLUS
C’est vrai, l’amitié est chose bien peu présente dans notre pays, on ne parle que de loyauté ! La loyauté c’est pour les chiens ! La loyauté c’est pour les mafieux et les véreux ! Pour les tyrans ! Mon chien m’est fidèle et loyal, mais je ne le mange pas dès qu’il me désobéit !

LE CHAMBELLAN
Les chiens ont aussi la vie dure !

PERILLUS
Les chiens, les hommes, les amis, les ennemis, les poules et les canards. Il vaut mieux être dans la peau d’une salade que dans celle d’une oie ou d’un cochon.

LE CHAMBELLAN
Attention, il y a de plus en plus de végétariens, végétaliens, véganes et tout ce que tu voudras…regarde Gaihris…

PERILLUS
Je ne l’envie pas non plus. Il a une tâche démesurée…il finira dans la soupière !

LE CHAMBELLAN
Dans le chaudron !

PERILLUS
Comme nous tous, certainement !

LE CHAMBELLAN
Comme nous tous !…Tiens, regarde ! Je vois là-bas notre ami Copis Prost !

PERILLUS
C’est vrai, c’est lui !
Il l’appelle.
Ô grand Script ! Ô notre fabuleux Écrivain du Palais !
Copis approche du chambellan et de Perillus.
Comment vas-tu ô Grand Script ?

COPIS
Mes nuits sont agités, les amis. Longtemps, je me suis couché de bonne heure*, mais désormais ça ne m’empêche plus d’avoir des nuits de merde !

PERILLUS
Comme nous tous, Copis…Comme nous tous ! Nous parlions du Palais et des folies demandées par notre Grand Prince par la grâce de Kemoch !

COPIS
Il est vrai que mon âme est douloureuse à mort ; je n’aurais jamais cru que la mort de mon âme fût si douloureuse !**

Perillus et le Chambellan se regardent, interloqués.

PERILLUS
Et ?

COPIS
Et ? mais mon cœur saigne voilà tout, de voir tant de désordre et tant d’infamie régner ! Moi-même, je dois préparer le grand discours pour la grande cérémonie…

LE CHAMBELLAN
Tout est grand chez nous, sauf la durée de vie qui se raccourcit de jour en jour !

COPIS
O lassitude ! Tristesse du surhumain effort !*** Voici donc ce que sont nos vies. Vous vous souvenez quand, jeunes encore, nous jouions dans les rues du Styx sur les bords du Léthé.

PERILLUS
Il ferme les yeux.
C’était si bon…ça paraît être une autre époque…différente…si loin de la nôtre…tout est pareil, mais tout est si différent.

LE CHAMBELLAN
La belle époque, oui.Mais notre avenir se raccourcit et je crois que notre temps à nous est compté. (à Copis) Perillos va voir la Grande Clotho pour lui parler de nos inquiétudes et de nos peurs.

COPIS
Je vous le dis…

LE CHAMBELLAN
…Nous savons que tu reviens de Macronerie !…

COPIS
…Je vous le dis, les amis, la nuit pourrait être mauvaise et, avant qu’il ne soit trop tard, je veux savoir à qui je pourrais m’adresser.***

PERILLUS
Je vais tenter le tout pour le tout…Mais en tout cas les amis, faites bien attention à vous et sachez que les murs ont des oreilles d’éléphant dans notre palais comme ailleurs…J’entends des pas…dispersons-nous avant que quelques mouchards ne nous fassent notre affaire…Je vous tiendrai informé des résultats de mon entretien…

LE CHAMBELLAN
Qui s’en va.
A bientôt, les amis et bon courage !

COPIS
Adieux et n’oublions pas, les amis, de créer et de créer jusqu’à la mort : Il n’y a de joie que de créer et il n’y a d’êtres que ceux qui créent !****

PERILLUS
Partant.
Oui Copis, c’est vrai, mais regarde notre Phalaris, notre grand Phalaris, dans un sens, il créé aussi…mais avec le mal et la souffrance…

LE CHAMBELLAN
…des autres. Les amis, partons ! Il est temps !

[Fin du troisième tableau]

**********************

*Du côté de chez Swann – Proust
** Jeanne d’Arc – Charles Péguy
***L’Immoraliste – André Gide
****Jean-Christophe – Romain Rolland

************************************

LE TAUREAU D’AIRAIN
Pièce de théâtre