LE SOLDAT Poème de Alfred Edward Housman (1896) THE STREET SOUNDS TO THE SOLDIER’S TREAD

LITTÉRATURE ANGLAISE
HOUSMAN POÈME

*******

 

Alfred Edward Housman

26 mars 1859 Bromsgrove – 30 avril 1936 Cambridge

Traduction Jacky Lavauzelle
Photographie d’Emil Otto Hoppé d’Alfred Edward Housman
Traduction – Translation

TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

French and English text
texte bilingue français-anglais

 


LES POEMES
DE Alfred Edward HOUSMAN

Housman’s poems

A SHROPSHIRE LAD
Un Gars du Shropshire
1896

 XXII
LE SOLDAT

****************

The street sounds to the soldiers’ tread,    
La rue résonne du roulement des soldats,
And out we troop to see:    
Et nous sortons pour les voir :
A single redcoat turns his head,    
Un seul manteau rouge tourne la tête,
 He turns and looks at me.    
Il se tourne et me regarde.

*

My man, from sky to sky’s so far,
Mon ami, du ciel au ciel il y a une éternité,
We never crossed before;    
Nous ne nous sommes avant jamais croisés ;
 Such leagues apart the world’s ends are,  
Les extrémités du monde sont si écartées,
We ’re like to meet no more;    
Nous n’allons plus nous rencontrer ;

*

What thoughts at heart have you and I    
Quelles pensées avez-vous et quelles pensées ai-je ?
We cannot stop to tell;
Nous ne pouvons pas nous arrêter pour en parler ;
But dead or living, drunk or dry,    
Mais mort ou vivant, ivre ou non,
Soldier, I wish you well.
Soldat, je te souhaite bonne chance.

 

*

 

**************************

HOUSMAN POÈMES