Le Chansonnier PETRARQUE Sonnet 12 CANZONIERE Petrarca Sonetto 12 Texte & Traduction

Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE Sonnet 12
LITTERATURE ITALIENNE

letteratura italiana

PETRARQUE

Pétrarque CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 12 canzoniere petrarca sonetto 12 Artgitato


Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

Canzoniere Petrarca Sonetto 12

LE CHANSONNIER PETRARQUE SONNET 12

Rerum vulgarium fragmenta
Fragments composés en vulgaire


PRIMA PARTE
Première Partie

12/366

  Se la mia vita da l’aspro tormento
Si ma vie de son amer tourment 
  si può tanto schermire, et dagli affanni,
se peut assez plaider, et des troubles,
ch’i’ veggia per vertù de gli ultimi anni,
que je vois en vertu de ses dernières années,
donna, de’ be’ vostr’occhi il lume spento,
dame, de vos beaux yeux éteinte la lumière,

*

  e i cape’ d’oro fin farsi d’argento,
et les cheveux d’or fin faits d’argent,
et lassar le ghirlande e i verdi panni,
et laisser les couronnes et les vertes tenues,
e ’l viso scolorir che ne’ miei danni
et  le visage se décolorer qui dans mes dommages
     a llamentar mi fa pauroso et lento:
effraie mes propos et m’apeure :

*

  pur mi darà tanta baldanza Amore
mais donnez-moi beaucoup d’audace Amour
ch’i’ vi discovrirò de’ mei martiri
que je découvrirai de mon martyre
qua’ sono stati gli anni, e i giorni et l’ore;
ce qu’étaient les années, les heures et les jours ;

*

 et se ’l tempo è contrario ai be’ desiri,
et si  le temps est contraire au beaux désirs,
 non fia ch’almen non giunga al mio dolore
ne se pourra sauf si ma douleur vient
 alcun soccorso di tardi sospiri.
de quelques secours de vos tardifs soupirs.

*****************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
******************

le chansonnier petrarque sonnet 12
canzoniere petrarca sonetto 12