LE CHANSONNIER PETRARQUE SONNET 11 CANZONIERE PETRARCA SONETTO 11

Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE Sonnet 11
LITTERATURE ITALIENNE

letteratura italiana

PETRARQUE

Pétrarque CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 11 canzoniere petrarca sonetto 11 Artgitato


Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

Canzoniere Petrarca Sonetto 11

LE CHANSONNIER PETRARQUE SONNET 11

Rerum vulgarium fragmenta
Fragments composés en vulgaire


PRIMA PARTE
Première Partie

11/366

Lassare il velo o per sole o per ombra,
Laisser le voile au soleil ou à l’ombre,
  donna, non vi vid’io
jamais, femme, je ne vous vis
  poi che in me conosceste il gran desio
alors que, en moi, je connaissais le grand désir
ch’ogni altra voglia d’entr’al cor mi sgombra.
celui qui bannit tous les autres de mon cœur.

*

       

Mentr’io portava i be’ pensier’ celati,
Alors que je portais les belles pensées dissimulées,
 ch’ànno la mente desïando morta,
qui ont fait défaillir mon esprit de désir,
   vidivi di pietate ornare il volto;
je vis votre visage orné de pitié;
 ma poi ch’Amor di me vi fece accorta,
mais lorsqu’Amour de moi accosta,

*

      fuor i biondi capelli allor velati,
se furent des cheveux blonds voilés,
et l’amoroso sguardo in sé raccolto.
et le regard plein d’amour en lui recueilli.
Quel ch’i’ piú desïava in voi m’è tolto:
Ce qui m’ôta ce qu’en vous je désirais le plus :

*

 sí mi governa il velo
oui le voile me gouverne
 che per mia morte, et al caldo et al gielo,
qui, pour ma mort, et par chaleur ou par gel,
   de’ be’ vostr’occhi il dolce lume adombra.
de vos beaux yeux la douce lumière s’assombrit.

*****************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
******************

le chansonnier petrarque sonnet 11