LES PEINES D’AMOUR- LE CHANSONNIER PÉTRARQUE – PETRARCA -CANZONIERE SONNET 93 XCIII (Première Partie)

*

FRANCESCO PÉTRARQUE POÉSIE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–


Canzoniere Petrarca  Sonetto 93

LE CHANSONNIER PÉTRARQUE
Sonnet 93
XCIII

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

Rime In vita di Madonna Laura

PRIMA PARTE
Première Partie

93/263

Dante Boccace Petrarque Guido Cavalvanti Cino da Pistoia Guittone dArezzo Trecento Italien 1544 Giorgio Vasari

*

****************

Più volte Amor m’avea già detto: Scrivi,
Amour m’avait dit plusieurs fois : « écris,
scrivi quel che vedesti in lettre d’oro,
écris ce que tu as vu en lettres d’or ! » ;
sí come i miei seguaci discoloro,
ô comme mes amis pâlir alors,
e ’n un momento gli fo morti et vivi.
Et, en un instant, à la fois morts et vivants les voici.

*

Un tempo fu che ’n te stesso ’l sentivi,
Un temps, en toi tu le ressentais,
volgare exemplo a l’amoroso choro;
vulgaire exemple pour l’amoureux commun ;
poi di man mi ti tolse altro lavoro;
puis une autre pensée te subtilisa de mes mains ;
ma già ti raggiuns’io mentre fuggivi.
mais je pus te rejoindre pendant que tu t’enfuyais.

*

E se ’begli occhi, ond’io me ti mostrai
Et si ce sont de beaux yeux, où à toi je me montrai
et là dov’era il mio dolce ridutto
et où mon doux havre se trouvait
quando ti ruppi al cor tanta durezza,
quand je brisai ton cœur si fort,

*

mi rendon l’arco ch’ogni cosa spezza,
si ces beaux yeux me rendent l’arc qui atteint toute chose, alors
forse non avrai sempre il viso asciutto:
tu n’aurais sans doute pas toujours le visage asséché :
ch’i’ mi pasco di lagrime, et tu ’l sai.
pendant que moi tant de larmes j’ai versé, et ça tu le sais.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

Ritratto_di_francesco_petrarca,_altichiero,_1376_circa,_padova

canzoniere Petrarca 93
PÉTRARQUE POÉSIE CANZONIERE
le chansonnier Pétrarque Sonnet 93
canzoniere poet

*******

PÉTRARQUE POÉSIE
CANZONIERE