LA VOLONTÉ – EL QUERER – Poème de Manuel MACHADO

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Manuel-Machado-View_across_the_Bay_1921_Juan_Gris-1024x745.jpg.
Juan Gris – Vue sur la baie (1921)
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Symbole-Artgitato-2-10-1.gif.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est ManuelMachado-4.jpg.
Manuel Machado Ruiz
(Sevilla, 29 de agosto de 1874-Madrid, 19 de enero de 1947)
(Séville, 29 août 1874-Madrid, 19 janvier 1947)
Juan Gris – Portrait de Germaine Raynal (1912)

*****
EL QUERER
LA VOLONTÉ

*********
TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE
**********

En tu boca roja y fresca
Ta bouche rouge et fraîche,
beso, y mi sed no se apaga,
Je l’embrasse mais ma soif ne part pas,
que en cada beso quisiera
dans chaque baiser je voudrais
beber entera tu alma.
pouvoir boire ton âme toute entière.

Me he enamorado de ti
Je suis tombée amoureux de toi,
y es enfermedad tan mala,
quelle terrible affection,
que ni la muerte la cura,
que même la mort ne peut guérir.
¡bien lo saben los que aman!
Ceux qui aiment le savent bien !

Loco me pongo si escucho
Quel fou si j’écoute
el ruido de tu charla,
le bruit de tes mots,
y el contacto de tu mano
et le contact de ta main !
me da la vida y me mata.
Ça me donne la vie et ça me tue.

Yo quisiera ser el aire
Je voudrais être l’air
que toda entera te abraza,
qui tout entier t’embrasse,
yo quisiera ser la sangre
J’aimerais être le sang
que corre por tus entrañas.
qui court dans tes entrailles.

Son las líneas de tu cuerpo
Les lignes de ton corps
el modelo de mis ansias,
sont le modèle de mes envies,
el camino de mis besos
la voie de mes baisers
y el imán de mis miradas.
et l’aimant de mes regards.

Siento al ceñir tu cintura
Quand je t’enlace je sens
una duda que me mata
un doute qui me tue
Estoy enfermo de ti,
Je suis malade de toi,
de curar no hay esperanza,
mais de guérir il n’y a pas d’espoir ;
que en la sed de este amor loco
 dans la soif de cet amour fou
tu eres mi sed y mi agua.
 Tu es autant ma soif que mon eau.

Maldita sea la hora
Maudite soit l’heure
en que contemplé tu cara,
où j’ai contemplé ton visage,
 en que vi tus ojos negros
J’ai vu tes yeux noirs
y besé tus labios grana.
 et baisé tes lèvres rouges.

Maldita sea la sed
Maudite soit la soif
y maldita sea el agua,
 et maudite soit l’eau,
maldito sea el veneno
maudit soit le poison
  que envenena y que no mata.
qui empoisonne mais ne tue pas.

En tu boca roja y fresca
Ta bouche rouge et fraîche
beso, y mi sed no se apaga,
Je l’embrasse mais ma soif ne part pas,
que en cada beso quisiera
dans chaque baiser je voudrais
beber entera tu alma.
pouvoir boire ton âme toute entière.

**

************************
POEMES DE MANUEL MACHADO
POEMAS DE MANUEL MACHADO

************************