EMILY DICKINSON (1865) WHAT TWIGS WE HELD BY – LA RIVIERE RAPIDE DE LA VIE

POEME D’EMILY DICKINSON
LITTERATURE AMERICAINE

*******

 

EMILY DICKINSON
December 10, 1830 – May 15, 1886
10 décembre 1830 – 15 mai 1886
Amherst, Massachusetts




Traduction – Translation

TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

French and English text
texte bilingue français-anglais

 






******




WHAT TWIGS WE HELD BY

 




LA RIVIERE RAPIDE DE LA VIE

 

1865

 

 What Twigs We held by-
Quels Rameaux nous agrippaient ?
Oh the View
Oh cette Vue
When Life’s swift River striven through
Lorsque la Rivière rapide de la Vie est traversée
 We pause before a further plunge
Nous nous arrêtons avant un nouveau plongeon
To take Momentum-
Prise d’Elan –
As the Fringe
Comme l’Ourlet




 

Upon a former Garment shows
Sur un vieux Vêtement que l’on ne montre plus
 The Garment cast,
Souligne le Vêtement usé,
Our Props disclose
Nos Cales se dévoilent
  So scant, so eminently small
Si étiques, si éminemment petites
Of Might to help, so pitiful
Sans apporter de Force, si pitoyable
To sink, if We had labored, fond
Pour couler, comme si Nous n’avions pas travaillé,
The diligence were not more blind
Comme si l’assiduité avait été aveugle




How scant, by everlasting Light
Combien ils sont limités, devant la Lumière éternelle,
The Discs that satisfied Our Sight-
Les Disques célestes qui ont ravi notre vue –
How dimmer than a Saturn’s Bar
Comme pour les Anneaux de Saturne
The Things esteemed, for Things that are!
Nous prenons les Choses estimées pour ce que sont les Choses !

***************

POEME D’EMILY DICKINSON