Le CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 3 CANZONIERE PETRARCA Sonetto 3 Texte Bilingue

Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE Sonnet 3
LITTERATURE ITALIENNE

letteratura italiana

PETRARQUE

Pétrarque CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 3 canzoniere petrarca sonetto3 Artgitato


Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

Canzoniere Petrarca Sonetto 3

LE CHANSONNIER PETRARQUE SONNET 3

Rerum vulgarium fragmenta
Fragments composés en vulgaire

3/366

Era il giorno ch’al sol si scoloraro
C’était un jour où du soleil s’assombrissaient,
    per la pieta del suo factore i rai,
par pitié de son créateur, les rayons de lumière,
  quando i’ fui preso, et non me ne guardai,
que je fus saisi, alors que je ne me protégeais guère,
  che i be’ vostr’occhi, donna, mi legaro.
que vos doux yeux, Dame, me lièrent.

*
      Tempo non mi parea da far riparo
Le temps ne me paraissais pas à être à  l’abri
   contra colpi d’Amor: pero m’andai
des coups de l’Amour: mais je continuais ici
secur, senza sospetto; onde i miei guai
rasséréné et sans soupçon; de sorte que mes ennuis
  nel commune dolor s’incominciaro.
dans la commune douleur progressaient de pis en pis.

*
Trovommi Amor del tutto disarmato
L’Amour m’a trouvé tout à fait désarmé
et aperta la via per gli occhi al core,
et ouvrit une voie par les yeux du cœur,
che di lagrime son fatti uscio et varco:
que les larmes en ont fait une porte et un passage :

*
pero al mio parer non li fu honore
mais il me semble que ce n’était pas un honneur
     ferir me de saetta in quello stato,
de me frapper avec une flèche dans cet état,
       a voi armata non mostrar pur l’arco.
à vous qui étiez armé et de ne pas m’avoir montré votre arc.

***********
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
***********

Chansonnier petrarque sonnet 3