Archives de catégorie : Traduction

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS SONNET 14 Not from the stars do I my judgement pluck

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS
THE SONNETS – LES SONNETS


WILLIAM SHAKESPEARE
[1564 – 1616]

Traduction JACKY LAVAUZELLE

**

SONNET 14

The Sonnets SHAKESPEARE
Les Sonnets SHAKESPEARE
Not from the stars do I my judgement pluck
Ce n’est pas des étoiles que mon jugement puise

 

1599 

**

**

Not from the stars do I my judgement pluck;
Ce n’est pas des étoiles que mon jugement puise ;
 And yet methinks I have astronomy,
Et pourtant, je pense que je suis sensible à l’astronomie,
But not to tell of good or evil luck,
Non pour évoquer la bonne ou la mauvaise chance,
Of plagues, of dearths, or seasons’ quality;
Les fléaux, la pénurie ou la qualité des saisons ;

*

Nor can I fortune to brief minutes tell,
Ni pour prédire exactement la fortune,
Pointing to each his thunder, rain and wind,
Ni pour chacun compter son tonnerre, sa pluie et son vent,
 Or say with princes if it shall go well
Ou dire aux princes si tout ira bien
  By oft predict that I in heaven find:
Par mes prédictions que je trouve dans le ciel :

*

But from thine eyes my knowledge I derive,
Mais de tes yeux, ma connaissance dérive,
And constant stars in them I read such art
Et de ces étoiles fixes, je lis  cette maxime
As ‘Truth and beauty shall together thrive,
Que «Vérité et beauté doivent grandir ensemble,

*

If from thyself, to store thou wouldst convert’;
Si de toi-même tu souhaites engendrer ;
Or else of thee this I prognosticate:
Ou autrement, je pronostique que :
‘Thy end is truth’s and beauty’s doom and date.’
«Ta fin sera la sentence et ce sera celle de la vérité et de la beauté».

 

*****************

SONNET 14

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS

LUIS DE CAMOES OS LUSIADAS III-45 LES LUSIADES

Luís Vaz de Camões Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS III-45 LES LUSIADES III-45
LITTERATURE PORTUGAISE

Luis de Camoes Oeuvres obras Artgitato

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES III-45

OS LUSIADAS III-45

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT III
Canto Terceiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso 45
Strophe 45

III-45

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

 

******

Luís de Camões Os Lusiadas
OS LUSIADAS III-45
LES LUSIADES III-45

 *****

Précisions historiques

Camoes évoque, par l’intermédiaire de la voix de Vasco de Gama, la guerre entre Thérèse de León – Teresa Alfónsez de León (1080-1130) et son fils Afonso Henriques (1109 Guimarães /Viseu-1185  Coimbra) -Alfonso deviendra le premier roi de Portugal sous le nom d’Alphonse Ier – Alfonso I
Afonso Henriques sera couronné roi de Portugal en 1139 après la bataille d’Ourique.
Nous sommes dans le verset 42 du chant III à la veille de cette bataille entre Alphonse Ier et les maures sur les bords du Tage.
Dans le verset 43, la bataille se prépare et Luis de Camoes insiste sur la disproportion des forces en présence. Les Lusitaniens sont en nombre, dit Camoes, cent fois moins nombreux.
Mais les Chrétiens, « povo batizado« , sont si concentrés et recueillis dans leur foi que tout reste possible.
Dans le verset 44, Camoes présente les forces Maures, les cinq rois Maures Almoravides et notamment Ismar / Esmar.
Sonnet 45, nous sommes au petit matin froid où va se dérouler la bataille.
Camoes évoque le miracle d’Ourique dans celui-ci et le suivant, III-46, où le Christ apparaît dans toute sa splendeur et sa majesté à Alphonse Ier.

 

Jacky Lavauzelle

**

La Bataille d’Ourique
Domingos Sequeira

**

******

« A matutina luz serena e fria,
« La lumière du petit matin, froide et sereine,
 « 
 As estrelas do Pólo já apartava,
Effaçait déjà les étoiles du Pôle,
Quando na Cruz o Filho de Maria,
  Lorsque sur la Croix, le Fils de Marie,
Amostrando-se a Afonso, o animava.
Se montra devant Alphonse, l’illuminant.
Ele, adorando quem lhe aparecia,
  Lui, adorant cette apparition,
Na Fé todo inflamado assim gritava:
 Tout enflammé par sa Foi, s’écria ainsi :
– « Aos infiéis, Senhor, aos infiéis,
– « Aux infidèles, Seigneur, aux infidèles,
E não a mim, que creio o que podeis! »
  Et pas à moi, qui crois en Ton pouvoir !     

************

La vision de D. Afonso Henriques
Frei Manuel dos Reis

**

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Luís Vaz de Camões Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS III-45 CAMOES LUSIADES III-45
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LUIS DE CAMOES LUSIADES

******

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS SONNET 13 O! that you were your self

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS
THE SONNETS – LES SONNETS


WILLIAM SHAKESPEARE
[1564 – 1616]

Traduction JACKY LAVAUZELLE

**

SONNET 13

The Sonnets SHAKESPEARE
Les Sonnets SHAKESPEARE
O! that you were your self
O ! si seulement vous étiez vous-même !

1599 

**

**

O! that you were your self; but, love you are
O ! si seulement vous étiez vous-même ! Mais, ma bien-aimée,
No longer yours, than you your self here live:
Vous n’êtes à vous qu’ici-bas :
Against this coming end you should prepare,
Contre cette fin prochaine, vous devriez vous préparer,
And your sweet semblance to some other give:
Et transmettre votre douce image à un autre :

*

So should that beauty which you hold in lease
Alors, la beauté, dont vous détenez le bail,
Find no determination; then you were
Trouverait une autre issue ; alors vous resteriez
Yourself again, after yourself’s decease,
Vous-même, après votre décès,
 When your sweet issue your sweet form should bear.
Votre postérité conserverait vos douces formes.

*

Who lets so fair a house fall to decay,
Qui laisserait une charmante demeure tomber en ruine,
Which husbandry in honour might uphold,
Quand un entretien pourrait la conserver,
Against the stormy gusts of winter’s day
Contre les orages et les rafales de l’hiver

*

And barren rage of death’s eternal cold?
Et la fureur du froid éternel de la mort ?
O! none but unthrifts. Dear my love, you know,
O ! Personne. Cher amour, vous savez,
You had a father: let your son say so.
Vous avez eu un père, alors laissez votre fils en dire tout autant.

 

*****************

SONNET 13

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS

LUIS DE CAMOES OS LUSIADAS III-44 LES LUSIADES

Luís Vaz de Camões Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS III-44 LES LUSIADES III-44
LITTERATURE PORTUGAISE

Luis de Camoes Oeuvres obras Artgitato

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES III-44

OS LUSIADAS III-44

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT III
Canto Terceiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso 44
Strophe 44

III-44

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

 

******

Luís de Camões Os Lusiadas
OS LUSIADAS III-44
LES LUSIADES III-44

 *****

Précisions historiques

Camoes évoque, par l’intermédiaire de la voix de Vasco de Gama, la guerre entre Thérèse de León – Teresa Alfónsez de León (1080-1130) et son fils Afonso Henriques (1109 Guimarães /Viseu-1185  Coimbra) -Alfonso deviendra le premier roi de Portugal sous le nom d’Alphonse Ier – Alfonso I
Afonso Henriques sera couronné roi de Portugal en 1139 après la bataille d’Ourique.
Nous sommes dans le verset 42 du chant III à la veille de cette bataille entre Alphonse Ier et les maures sur les bords du Tage.
Dans le verset 43, la bataille se prépare et Luis de Camoes insiste sur la disproportion des forces en présence. Les Lusitaniens sont en nombre, dit Camoes, cent fois moins nombreux.
Mais les Chrétiens, « povo batizado« , sont si concentrés et recueillis dans leur foi que tout reste possible.
Dans notre verset 44, Camoes présente les forces Maures, les cinq rois Maures Almoravides et notamment Ismar / Esmar.

Ensuite Camoes parle d’une «  forte Dama« , il s’agit de Penthésilée, reine des Amazones (cf. tableau ci-dessous), qui vivaient les rives du Thermodon, avec Thémiscyre pour capitale (dans l’actuelle Turquie). Cette reine vient au secours des Troyens après la mort d’Hector. Elle sera tuée par Achille, « le plus beau des Hellènes‘. Voici un extrait du poème de Catulle Mendès , Penthésilée Reine des Amazones :

« Avec ses sœurs vierges comme elle,
Elle gagne la plaine où la bataille mêle
Les courages sanglants et les blêmes effrois.
Qu’une autre en son logis file les lentes laines !
Elle, un désir la mord, indocile aux retards,
De vaincre le plus fort, le plus beau des Hellènes,
Achille ! Et son cheval bondit, les crins épars,
        Et l’emporte vers la mêlée,
        Et le cri de Penthésilée
S’ajoute au bruit montant des armes et des chars ! »
(Catulle Mendès – Bibliothèque-Charpentier – Paris – 1892)

Jacky Lavauzelle

**

La Bataille d’Ourique
Domingos Sequeira

**

******

« Cinco Reis Mouros são os inimigos,
« Cinq rois Maures sont les ennemis,
Dos quais o principal Ismar se chama;
  Dont le chef principal est appelé Esmar ;
Todos exprimentados nos perigos
Tous sont expérimentés dans l’art
  Da guerra, onde se alcança a ilustre fama.
De la guerre, où l’on obtient l’illustre renommée.
Seguem guerreiras damas seus amigos,
  Les dames guerrières suivent leurs compagnons,
 Imitando a formosa e forte Dama,
  Imitant la belle et forte Dame,
De quem tanto os Troianos se ajudaram,
Qui aida tant les Troyens,
  E as que o Termodonte já gostaram.
Accompagnée des guerrières qui vivaient au bord du Thermodon.
      

************

La vision de D. Afonso Henriques
Frei Manuel dos Reis

**

Penthésilée
Miniature de Robinet Testard tirée d’un manuscrit du De mulieribus claris de Boccace
vers 1488-1496, BNF, Fr.599, f.27v.

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Luís Vaz de Camões Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS III-44 CAMOES LUSIADES III-44
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LUIS DE CAMOES LUSIADES

******

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS SONNET 12 When I do count the clock that tells the time,

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS
THE SONNETS – LES SONNETS


WILLIAM SHAKESPEARE
[1564 – 1616]

Traduction JACKY LAVAUZELLE

**

SONNET 12

The Sonnets SHAKESPEARE
Les Sonnets SHAKESPEARE
When I do count the clock that tells the time
Quand je compte les heures de l’horloge

1599 

**

**

When I do count the clock that tells the time,
Quand je compte les heures de l’horloge,
And see the brave day sunk in hideous night;
Et vois la journée courageuse s’enfoncer dans une hideuse nuit ;
When I behold the violet past prime,
Quand j’observe la violette abandonner son éclat,
And sable curls, all silvered o’er with white;
Et les boucles noires, toutes s’argenter de blanc ;

*

When lofty trees I see barren of leaves,
Quand des arbres majestueux, j’observe l’absence de feuillage,
Which erst from heat did canopy the herd,
Qui protégeait le troupeau de la chaleur par sa dense canopée,
And summer’s green all girded up in sheaves,
Et la verdure de l’été toute cernée en gerbes,
Borne on the bier with white and bristly beard,
Portée en civière avec une blanche barbe hérissée,

*

Then of thy beauty do I question make,
Alors sur ta beauté je me questionne,
That thou among the wastes of time must go,
Toi qui te diriges parmi les déchets du temps,
Since sweets and beauties do themselves forsake
Car les charmes et les beautés s’abandonnent eux-mêmes

*

And die as fast as they see others grow;
Et meurent aussi vite qu’ils voient les autres grandir ;
And nothing ‘gainst Time’s scythe can make defence
Et rien ne s’oppose à la faux du Temps
Save breed, to brave him when he takes thee hence.
Sinon ta postérité qui seule le bravera quand il viendra te prendre.

*****************

SONNET 12

LES SONNETS SHAKESPEARE THE SONNETS

LUIS DE CAMOES OS LUSIADAS III-43 LES LUSIADES

Luís Vaz de Camões Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS III-43 LES LUSIADES III-43
LITTERATURE PORTUGAISE

Luis de Camoes Oeuvres obras Artgitato

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES III-43

OS LUSIADAS III-43

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT III
Canto Terceiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso 43
Strophe 43

III-43

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

 

******

La Bataille d’Ourique
Domingos Sequeira

*****

Luís de Camões Os Lusiadas
OS LUSIADAS III-43
LES LUSIADES III-43

 *****

Précisions historiques

Camoes évoque, par l’intermédiaire de la voix de Vasco de Gama, la guerre entre Thérèse de León – Teresa Alfónsez de León (1080-1130) et son fils Afonso Henriques (1109 Guimarães /Viseu-1185  Coimbra) -Alfonso deviendra le premier roi de Portugal sous le nom d’Alphonse Ier – Alfonso I
Afonso Henriques sera couronné roi de Portugal en 1139 après la bataille d’Ourique.
Nous sommes dans le verset 42 du chant III à la veille de cette bataille entre Alphonse Ier et les maures sur les bords du Tage.
Dans le verset 43, la bataille se prépare et Luis de Camoes insiste sur la disproportion des forces en présence. Les Lusitaniens sont en nombre, dit Camoes, cent fois moins nombreux.
Mais les Chrétiens, « povo batizado« , sont si concentrés et recueillis dans leur foi que tout reste possible…

Jacky Lavauzelle

**

******

« Em nenhuma outra cousa confiado,
« Ils [Les Lusitaniens] ne se confiaient à personne,
Senão no sumo Deus, que o Céu regia,
Sinon au majestueux Dieu, que régit le Ciel,
  Que tão pouco era o povo batizado,
D’une telle intensité qu’une personne baptisée
Que para um só cem Mouros haveria.
Valait à elle seule cent Maures.
  Julga qualquer juízo sossegado
Pour qui faisait preuve de jugement
  Por mais temeridade que ousadia,
Il y avait là plus d’insouciance que de courage,
Cometer um tamanho ajuntamento,
  A affronter une telle puissance,
Que para um cavaleiro houvesse cento.
 Où un cavalier contre cent se livrait.      

************

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Luís Vaz de Camões Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS III-43 CAMOES LUSIADES III-43
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LUIS DE CAMOES LUSIADES

******

LUIS DE CAMOES OS LUSIADAS III-42 LES LUSIADES

Luís Vaz de Camões Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS III-42 LES LUSIADES III-42
LITTERATURE PORTUGAISE

Luis de Camoes Oeuvres obras Artgitato

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES III-42

OS LUSIADAS III-42

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT III
Canto Terceiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso 42
Strophe 42

III-42

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

 

******

Luís Vaz de Camões Os Lusiadas
OS LUSIADAS III-42
LES LUSIADES III-42

 *****

Précisions historiques

Camoes évoque, par l’intermédiaire de la voix de Vasco de Gama, la guerre entre Thérèse de León – Teresa Alfónsez de León (1080-1130) et son fils Afonso Henriques (1109 Guimarães /Viseu-1185  Coimbra) -Alfonso deviendra le premier roi de Portugal sous le nom d’Alphonse Ier – Alfonso I
Afonso Henriques sera couronné roi de Portugal en 1139 après la bataille d’Ourique.
Nous sommes dans le verset 42 du chant III à la veille de cette bataille entre Alphonse Ier et les maures sur les bords du Tage.
**

******

« Mas já o Príncipe Afonso aparelhava
Mais déjà le Prince Alphonse préparait
O Lusitano exército ditoso,
 La vaillante armée Lusitanienne,
  Contra o Mouro que as terras habitava
Contre le Maure qui habitait
D’além do claro Tejo deleitoso;
De l’autre côté du Tage ;
 Já no campo de Ourique se assentava
 Déjà dans la plaine d’Ourique se dresse
  O arraial soberbo e belicoso,
Le camp fier et belliqueux,
Defronte do inimigo Sarraceno,
 Devant l’ennemi Sarrasin,
Posto que em força e gente tão pequeno.
 Malgré des forces sensiblement plus réduites.

************

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Luís Vaz de Camões Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS III-42 CAMOES LUSIADES III-42
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LUIS DE CAMOES LUSIADES

******

LUIS DE CAMOES OS LUSIADAS III-41 LES LUSIADES

Luís Vaz de Camões Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS III-41 LES LUSIADES III-41
LITTERATURE PORTUGAISE

Luis de Camoes Oeuvres obras Artgitato

literatura português

Luis de Camões
[1525-1580]

Tradução – Traduction
texto bilingue

Luis de Camoes Les Lusiades

 

Obra Poética

(1556)

LES LUSIADES III-41

OS LUSIADAS III-41

A Epopeia Portuguesa

 

CHANT III
Canto Terceiro

Traduction Jacky Lavauzelle

verso 41
Strophe 41

III-41

Image illustrative de l'article Vasco de Gama

Vasco de Gama

Vasco da Gama signature almirante.svg

 

******

Luís Vaz de Camões Os Lusiadas
OS LUSIADAS III-41
LES LUSIADES III-41

 *****

Précisions historiques

Camoes évoque, par l’intermédiaire de la voix de Vasco de Gama, la guerre entre Thérèse de León – Teresa Alfónsez de León (1080-1130) et son fils Afonso Henriques (1109 Guimarães /Viseu-1185  Coimbra) -Alfonso deviendra le premier roi de Portugal sous le nom d’Alphonse Ier – Alfonso I
Afonso Henriques sera couronné roi de Portugal en 1139 après la bataille d’Ourique.
**
Dans le verset 35 précédent, Vasco a évoqué Egas Moniz de Riba Douro, dit «o Aio» (1080 – 1146) – Ce sera le sujet des versets suivants jusqu’au verset 40. Egas Moniz est celui qui annonce en 1127 la soumission de Alfonso Henriques à Alphonse VII, en lui promettant sa fidélité. Alphonse VII renoncera à poursuivre son siège de Guimarães. En 1128, aura lieu la Bataille de São Mamede entre Alfonso Henriques et sa mère Thérèse de Léon.

Le verset 41 termine ici cet ensemble en rapprochant Egas Monis de Zopyre, le favori du perse Darius, satrape (protecteur du pouvoir), qui se taillada lui-même le visage afin de tromper la ville de Babylone assiégée par le même Darius, y pénétrer, prendre le commandement et ouvrir les portes de la cité aux armées assaillantes.

Nous retrouvons ce passage chez Hérodote (Livre III -CLX) où il compare le geste de Zopyre à celui de Cyrus : « Ζωπύρου δὲ οὐδεὶς ἀγαθοεργίην Περσέων ὑπερεβάλετο παρὰ Δαρείῳ κριτῇ οὔτε τῶν ὕστερον γενομένων οὔτε τῶν πρότερον, ὅτι μὴ Κῦρος μοῦνος· τούτῳ γὰρ οὐδεὶς Περσέων ἠξίωσέ κω ἑωυτὸν συμβαλεῖν. »
(Texte et traduction : http://remacle.org/bloodwolf/historiens/herodote/thalie.htm)

Jacky Lavauzelle

******

« Ó grão fidelidade Portuguesa,
« O grande fidélité Portugaise
 
De vassalo, que a tanto se obrigava!
D’un vassal qui autant s’oblige !
  Que mais o Persa fez naquela empresa,
Que fit donc de plus le Perse,
Onde rosto e narizes se cortava?
En se coupant le visage et le nez ?
Do que ao grande Dario tanto pesa,
  Le grand Darius en fut si peiné,
Que mil vezes dizendo suspirava,
Que mille fois soupirant il disait
  Que mais o seu Zopiro são prezara,
Qu’il aurait préféré garder son Zopyre sans stigmates,
Que vinte Babilónias que tomara.
Plutôt que d’avoir vaincu vingt Babylone.

************

Vasco de Gama par Gregorio Lopes

*********************
Luís Vaz de Camões Os Lusiadas Les Lusiades
OS LUSIADAS III-41 CAMOES LUSIADES III-41
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

White_Fawn_Drawing Faon Diane

LUIS DE CAMOES LUSIADES

******

Mi último adiós JOSE RIZAL Mon dernier adieu

LITTERATURE PHILIPPINE

José Rizal
1861-1896

 

 


José Rizal
Mi último adiós
Mon dernier adieu

*

Adiós, Patria adorada, región del sol querida,
Adieu, chère Patrie, région au soleil généreux
perla del Mar de Oriente, nuestro perdido edén,
perle de la Mer d’Orient, notre Eden perdu,
a darte voy, alegre, la triste, mustia vida;
je te donnerais, heureux, ma triste vie fanée ;
y fuera más brillante, más fresca, más florida,
et fût-elle encore plus lumineuse, plus fraîche, plus fleurie,
también por ti la diera, la diera por tu bien.
que je te la donnerais aussi, pour ton bien.

*

En campos de batalla, luchando con delirio,
Sur les champs de bataille, au cœur des luttes,
otros te dan sus vidas, sin dudas, sin pesar.
d’autres te donnent leur vie, sans aucun remords ni regrets.
El sitio nada importa: ciprés, laurel o lirio,
L’endroit n’a nulle importance : cyprès, lauriers ou lys,
cadalso o campo abierto, combate o cruel martirio.
échafaud ou campagne désolée, combat ou cruel martyre.
Lo mismo es si lo piden la Patria y el hogar.
La maison et la Patrie ont la même exigence.

*

Yo muero, cuando veo que el cielo se colora
Je meurs quand je vois que le ciel se colorer
y al fin anuncia el día, tras lóbrego capuz;
et annoncer enfin le jour dans ce manteau d’obscurité ;
si grana necesitas, para teñir tu aurora,
si tu as besoin d’écarlate pour teinter ton aurore,
  ¡vierte la sangre mía, derrámala en buen hora,
tu as mon sang versé, verse-le donc en temps utile,
y dórela un reflejo de su naciente luz!
qu’il soit doré par un reflet de sa nouvelle lumière !








*

Mis sueños, cuando apenas muchacho adolescente,
Mes rêves, à peine adolescent,
 
mis sueños cuando joven, ya lleno de vigor,
mes rêves de jeunesse, une jeunesse déjà pleine de vigueur,
fueron el verte un día, joya del Mar de Oriente,
furent de voir un jour, joyau de la Mer d’Orient,
 secos los negros ojos, alta la tersa frente,
tes noirs yeux secs, ton haut front
 sin ceño, sin arrugas, sin manchas de rubor.
sans larmes ni rides, sans trace d’une seule tache de honte.

*

Ensueño de mi vida, mi ardiente vivo anhelo.
Mon rêve, mon profond et ardent désir.
¡Salud! te grita el alma que pronto va a partir;
Salut ! crie l’âme qui va bientôt partir ;
    ¡salud! ¡Ah, que es hermoso caer por darte vuelo,
salut ! Ah, la beauté de tomber pour te donner cette chute,
 morir por darte vida, morir bajo tu cielo,
mourir pour te donner la vie, mourir sous ton ciel,
  y en tu encantada tierra la eternidad dormir!
et dans ta terre enchantée dormir éternellement !

*

Si sobre mi sepulcro vieres brotar, un día,
Si sur ma tombe pousse, un jour,
entre la espesa yerba, sencilla humilde flor,
entre les herbes épaisses, une humble et simple fleur,
acércala a tus labios y besa el alma mía,
que tes lèvres la frôlent, embrasse alors mon âme,
  y sienta yo en mi frente, bajo la tumba fría,
et que je sente sur mon front dans cette tombe froide,
de tu ternura el soplo, de tu hálito el calor.
le souffle de ta tendresse, la chaleur de ton souffle.

*

Deja a la luna verme, con luz tranquila y suave;
Que la lune me plonge dans une lumière calme et douce ;
deja que el alba envíe su resplandor fugaz;
Que l’aube m’envoie son éclat éphémère ;
deja gemir al viento, con su murmullo grave;
Laisse gémir le grave murmure du vent ;
y si desciende y posa sobre mi cruz un ave,
et si descend et se pose sur ma croix un oiseau,
deja que el ave entone su cántico de paz.
laisse-le chanter son cantique de paix.








*

Deja que el sol, ardiendo, las lluvias evapore
Laisse le soleil brûlant évaporer les pluies,
 
y al cielo tornen puras, con mi clamor en pos;
qu’elles retournent vers le ciel pur avec ma clameur ;
deja que un ser amigo mi fin temprano llore;
Laisse un ami pleurer ma mort prématurée ;
y en las serenas tardes, cuando por mí alguien ore,
Et l’après-midi serein, quand quelqu’un priera pour moi,
ora también, oh patria, por mi descanso a Dios.
prie aussi, ô Patrie, pour mon repos, prie Dieu.

*

Ora por todos cuantos murieron sin ventura;
Prie pour tous ceux qui sont morts sans fortune ;
por cuantos padecieron tormentos sin igual;
pour ceux qui ont souffert des tourments sans égal ;
por nuestras pobres madres, que gimen su amargura;
pour nos pauvres mères pauvres, qui gémissent d’amertume;
por huérfanos y viudas, por presos en tortura,
pour les orphelins, pour les veuves, pour les prisonniers torturés,
y ora por ti, que veas tu redención final.
et prie pour toi, qui vas vers ta rédemption finale.

*

Y cuando, en noche oscura, se envuelva el cementerio,
Et quand la nuit noire enveloppera le cimetière,
Y solos sólo muertos queden velando allí,
que seuls les morts veilleront là-bas,
 no turbes su reposo, no turbes el misterio:
Ne dérange pas leur repos, ni ne trouble le mystère :
tal vez acordes oigas de cítara o salterio;
si parfois un accord de cithare te parvient,
soy yo, querida Patria, yo que te canto a ti.
c’est moi, Patrie bien-aimée, moi qui te chanterai.








*

Y cuando ya mi tumba, de todos olvidada,
Et quand ma tombe, par tous oubliée,
 
no tenga cruz ni piedra que marquen su lugar,
sans croix ni pierre pour marquer le lieu,
deja que la are el hombre, la esparza con la azada,
que l’homme y trace son sillon avec la houe,
 y mis cenizas, antes que vuelvan a la nada,
et avant que mes cendres ne retournent au néant,
en polvo de tu alfombra que vayan a formar.
qu’elles se mêlent à la terre et fécondent ta prairie.

*

Entonces nada importa me pongas en olvido;
Alors peu n’importe que tu me jettes dans l’oubli ;
 
tu atmósfera, tu espacio, tus valles cruzaré;
ton atmosphère, ton espace, tes vallées je traverserai ;
vibrante y limpia nota seré para tu oído:
Je serai une note dynamique et claire à tes oreilles :
aroma, luz, colores, rumor, canto, gemido,
l’arôme, la lumière, la couleur, le son, le chant,
 constante repitiendo la esencia de mi fe.
répétant sans cesse l’essence de ma foi.

*

Mi patria idolatrada, dolor de mis dolores,
Ma Patrie idolâtrée, la douleur de mes douleurs,
querida Filipinas, oye el postrer adiós.
chères Philippines, entend le dernier adieu.
Ahí, te dejo todo: mis padres, mis amores.
Ici, je laisse tout : mes parents, mes amours.
Voy donde no hay esclavos, verdugos ni opresores;
Je vais là où il n’y a ni esclaves, ni bourreaux tyranniques ;
donde la fe no mata, donde el que reina es Dios.
Là où la foi ne tue pas, où celui qui règne est Dieu.

*

Adiós, padres y hermanos, trozos del alma mía,
Adieu, parents, frères, fragments de mon âme,
 
amigos de la infancia, en el perdido hogar;
amis d’enfance dans une maison perdue ;
dad gracias, que descanso del fatigoso día;
désormais, je me repose de la journée fatigante ;
adiós, dulce extranjera, mi amiga, mi alegría;
adieu, douce étrangère, mon amie, ma joie ;
adiós, queridos seres. Morir es descansar.
adieu mes amis. Mourir est un repos.

****

José Rizal
Mi último adiós
Mon dernier adieu

*

**************************************
JOSE RIZAL

APPRENDRE LE MALAIS – MANGER AU RESTAURANT EN MALAISIE- MAKAN DI LUAR

MALAISIE – MALAYSIA








 MANGER AU RESTAURANT
MAKAN DI LUAR


L’ART CULINAIRE
seni masakan

MALAISIEN – Malaysia

Manger au restaurant – Makan di luar (manger à l’extérieur)
Je voudrais manger – Saya akan makan
Qu’est-ce que c’est ? Apa Ini ?
Je voudrais une bière – Saya mahu bir
Vouloir – mahu
Je voudrais un plat typique – Saya mahu hidangan tipikal
un repas – makanan
Est-ce possible pour vous ? Adakah mungkin untuk anda ?
Un instant, svp – sekejap, (« skeudjap ») sila
Petit déjeuner -makan pagi

chaud – panas
froid – sejuk (prononcer Sédjou)
cuit – dimasak
épicé – pedas
Pas trop épicé – tidak terlalu pedas
Poivre noir – lada hitam
Salé – masin
Sucré – manis

Avez-vous du pain ? adakah anda mempunyai apa-apa roti?
Avez-vous …? Adakah anda …?

restoran yang terbaik di Kuala Lumpur
Les meilleurs restaurants de Kuala Lumpur

Meilleur – Terbaik
Le meilleur endroit pour manger – Tempat makan best

Satu kilo berapa ? C’est combien le kilo ?
Apa lagi ?- Quoi d’autre ?
Tambah apa lagi ? Vous ajoutez quoi avec ça ?
Coba lihat pinya – Jeter un œil à la recette

 Orange
pisang – banane
mangga -mangue
kelapa – noix de coco
Durian – 榴莲

Pastèque – tembikai – water melon
Tembikai ais – Pastèque avec des glaçons à boire avec une paille

teh – thé
kopi – café
kopi o kosong – café noir (Kosong =vide = sans lait et sans sucre)
air – eau
air belapa – lait de noix de coco
air suam – eau chaude

*

ayam -poulet
ayam panggang  -poulet rôti
babi – cochon
menghisap-babi – cochon de lait

satay – brochettes


chèvre – kambing
Crevettes – udang
Seiches- sotong
Crabe – ketam

pencuci mulut – dessert
Sorbet – sorbet
kek- gâteau
krim- crême
susu -lait
kek coklat – gâteau chocolat
kek keju – gâteau au fromage

Restoran Cina
Restaurant Chinois
中国餐馆

Pohpiah ou Popiah = Rouleau de printemps 春卷
Dumpling Soup – Soupe avec des boulettes 饺子汤

Tofu aux vermicelles – Popiah et une dumpling soup avec une Guinness au
Jonker Street Hawker Centre
Jalan Kota Laksamana
Malacca – Melaka
Plusieurs vendeurs composent le restaurant et vous choisissez ce que vous voulez avec le n° de votre table. Très grand choix de plats chinois tous plus bons les uns que les autres.

le panier vapeur bambou – zhēng lóng, 蒸 笼
Les spécialités vapeur du Restoran Tim Sum How Her Siang Melaka à Malacca 好和香点心茶楼 
[Taman Kota Laksamana]
Ce restaurant jouxte le Jonker Street Hawker Centre (à 200 -300 mètres de la Jonker Street)
*
Sans doute un des meilleurs restaurants chinois de Malacca. Nourriture fine bien qu’assez épicée. La petite quantité est relativement conséquente ou prendre la moyenne ou grande 大 à plusieurs
Restoran Haksmana Hakka Zhan
76, Jalan Laksamana 5 Melaka Malacca
*
Le Chicken Ball Rice – 鸡饭球

Le chicken Ball Rice – 鸡饭球 du Restaurant EE JI BAN Melaka
275 Jalan Melaka Raya 3

Rojak – salade de légumes et fruits avec sauce aux cacahuètes
Laksa – Soupe de nouilles épicées
La soupe – sup
Les nouilles – mi
Les épices – rempah
Les Kuih – 粿  – gâteau généralement avec du riz /riz gluant (bouchées)
Kuih Lapis – Kuih Seri Muka…

LA LISTE DES KUIH TRADITIONNELS EN MALAISIE

 

Kuih Muih tradisi Malaysia
Gâteaux Kuih traditionnels malaisiens

*

CUISINE INDIENNE
EN MALAISIE

Carte du Restaurant Madinah à Malacca
Restoran Madinah Melaka

Chapati avec Ayam Biryani (Poulet Biryani)
Biryani =  épices, viande, œuf et légumes
Au Restaurant Indien de Malacca
Restoran India Saravana Maleka
Jalan Bendahara, Kampung Bukit China

*

Roti – Pain / crêpe
Roti canai
Roti boom
Roti tisu
Roti sardin – avec sardines émiettées
Roti Telur – aux œufs
Roti Telur Bawang – aux œufs et aux oignons
Bawang – Oignons
Bawang putih – ail / aulx
Roti Pisang- à la banane
Roti kaya – (riche)
Roti planta
Roti cheese – au fromage
Roti bahar ( avec poivre noir, noix muscade, clou de girofle)
Roti bahar bombay
Murtabak ayam – au poulet
Telur dadar – omelette
telur goreng -œufs frits œufs au plat
telur rebus – œufs pochés – œufs à la coque
Telur hancur -œufs brouillés


Le
Roti Pisang accompagné d’un Milo O avec de la glace au Restoran Madinah Melaka
Jalan Melaka Raya 3

Chez Hari Aum d’excellents Roti Sardin et Roti Pisang également
Restoran Hari Aum Melaka
No. 17, Jalan Kota Laksamana 1

*
Manger du Tandoori à Malacca

The Tandoori House Restaurant 
273, Jalan Melaka Raya 3

Pak Putra Tandoori & Naan Restaurant
58, Jalan Kota Laksamana 2/3 & Jalan Kota Laksamana 2/4
Le meilleur tandoori de Malacca !

*
Chapati planta
Chapati ghee (graisse animale ou un beurre clarifié)
*
Rojak / Nasi lemak
Rojak – le « mélange »
salade traditionnelle de fruits et de légumes
Rojak ayam – au poulet
Rojak mee – aux nouilles

*
Nasi Goreng – Riz frit
Nasi goreng ayam – riz frit au poulet
Nasi kampung (villages traditionnels)
Nasi cina – riz chinois
Nasi campur
ikan kari  Poisson au curry
ikan kembung- maquereau
kepala ikan – Tête de poisson
sotong – seiches
udang – crevettes
**

Duel de SOTONG

Duel remporté haut la main par le Jonker Stree Hawker Center Melaka avec des Sotongs à 12 RM (au choix sur la sauce plus ou moins pimentée) devant celles présentées par le restoran de lisbon Melaka ( Perkampungan Portugis – Quartier Portugais) à 20 RM sans aucun goût et flottant dans un jus insipide pour des quantités équivalentes !
C’est la proximité qui gagne en plus ! 

*

Thosai – Dosa
Crêpe – Pancake
Thosai Cheese = dova au fromage
Thosai Masala = dova au masala (ail, piment, oignions, gingembre)

Poisson Masala – Ikan Masala
Pak Putra Tandoori & Naan Restaurant 
58, Jalan Kota Laksamana  Melaka
Malacca

Thosai Rawa = Rava Dova avec des oignions – cuisson très rapide
Thosai Ghee

**********************

MAKAN DI LUAR