Archives de catégorie : art

VITTORIO MONTI – VICTOR MONTI – LES BUSTES DE LA VILLA BORGHESE – i busti della Villa Borghese

ROME – ROMA
LA VILLA BORGHESE

Armoirie de Rome

 Photos  Jacky Lavauzelle

——-

Flag_of_Lazio


Les Bustes de la Villa Borghèse
I busti della villa Borghese

VICTOR MONTI
Vittorio Monti
Naples 1868-1922 Naples
Arrive à Paris en 1886 joue avec Camillo Sivori
Vers 1900 il devient le chef d’orchestre de l’Orchestre Lamoureux (Paris) – écriture de ballets et d’opérettes.
Orchestre Lamoureux – Fondation en 1881 par Charles Lamoureux

Vittorio Monti Villa Borghese artgitato

Chef d’orchestre – Musicien

Composition la plus connue est la Czardas – csardas
Sua composizione più famosa è la csardas
Ecrite par Victor Monti en 1904
Scritta nel 1904
Pour Violon et Orchestre
per Violino e Orchestra

 

Czardas, pour violon et orchestre
(1904)

« Mais jamais certes la qualité exceptionnelle, souventefois la perfection de ce qu’il nous avait accoutumé d’écouter, n’apparut aussi évidente que depuis qu’il n’est plus là. Privé de lui, l’orchestre Lamoureux ressemble à un esquif sans pilote, flottant au petit bonheur des marées, ballotté au caprice de houles éventuelles et ne retrouvant guère son équilibre qu’au hasard de tangages et de roulis contradictoires. On aperçoit quel danger peut s’ensuivre, pour un remarquable ensemble même, à changer constamment de chef. Ce caméléonisme spécial n’a malheureusement pas entraîné un adéquat imprévu des programmes, et s’attesta plutôt au détriment des « quatre heures de musique française inédite » imposées. Une grippe malencontreuse m’empêcha d’assister à la séance où un kapellmeister étranger, dont le nom m’échappe, fit ouïr, avec les Variations de M. Max Reger, la Symphonie en Do majeur de Schubert.  »
JEAN MARNOLD
LA SYMPHONIE EN DO DE FRANCOIS SCHUBERT
MERCURE DE FRANCE ANNEE 19
1908
Tome 72

*****************

 

« Le meilleur interprète de Lohengrin à l’Opéra, c’est l’orchestre. M. Lamoureux lui donne la précision, la clarté, la souplesse et, dans l’accompagnement des voix, une exquise et constante douceur. Il ne saurait lui donner, parce qu’il ne les possède pas lui-même, la poésie, la grâce, le sourire et la flamme. Quant à la puissance, elle manque là où nous l’attendions le plus, notamment à l’arrivée du cygne. Peut-être est-ce la faute de cette salle maudite. Quelques mouvemens aussi nous ont paru trop lents. »
CAMILLE BELLAIGUE
REVUE MUSICALE
31 octobre 1891
REVUE DES DEUX MONDES
Tome 108 – 1891

Palazzaccio – PALAZZO DI GIUSTIZIA – Palais de Justice – CORTE SUPREMA DI CASSAZIONE – Cour Suprême de Cassation – PIAZZA DEI TRIBUNALI

ROME – ROMA
La città eterna

Armoirie de Rome

——-

Flag_of_Lazio

PALAZZO DI GIUSTIZIA
Palais de Justice
CORTE SUPREMA DI CASSAZIONE
Cour Suprême de Cassation
PALAZZO DI GIUSTIZIA - Palais de Justice - CORTE SUPREMA DI CASSAZIONE rome Roma 1 ROMAGNOSI PIAZZA DEI TRIBUNALI Palazzaccio


PIAZZA DEI TRIBUNALI
Place du Tribunal

PALAZZO DI GIUSTIZIA - Palais de Justice - CORTE SUPREMA DI CASSAZIONE rome Roma 10 ROMAGNOSI PIAZZA DEI TRIBUNALI Palazzaccio

Palazzaccio
*************

PALAZZO DI GIUSTIZIA - Palais de Justice - CORTE SUPREMA DI CASSAZIONE rome Roma 5 PIAZZA DEI TRIBUNALI Palazzaccio

INAUGURATION DU BÂTIMENT
11 Janvier 1911
PRESENCE DE VICTOR-EMMANUEL III
VITTORIO EMANUELE III

Victor_Emmanuel_III Victor-Emmanuel III Vittorio Emanuele III

Il Palazzo di Giustizia
edificio giudiziario di Roma
piazza Cavour, nel rione Prati

Piazza Cavour Place Cavour Rome Roma artgitato 92 Palazzo di Giustizia Piazza Cavour Place Cavour Rome Roma artgitato 91 Palazzo di Giustizia Piazza Cavour Place Cavour Rome Roma artgitato 9 Palazzo di Giustizia Piazza Cavour Place Cavour Rome Roma artgitato 12 Monumento a Cavour

VUE GENERALE DE LA COUR SUPRÊME DE CASSATION
Corte suprema di cassazione
Piazza dei Tribunali
Place du Tribunal

PALAZZO DI GIUSTIZIA - Palais de Justice - CORTE SUPREMA DI CASSAZIONE Piazza dei Tribunali 3  PALAZZO DI GIUSTIZIA - Palais de Justice - CORTE SUPREMA DI CASSAZIONE rome Roma 1
******************
CICERON
Marcus Tullius Cicero
106 -43 av. J.-C.

PALAZZO DI GIUSTIZIA - Palais de Justice - CORTE SUPREMA DI CASSAZIONE rome Roma CICERON PIAZZA DEI TRIBUNALI Palazzaccio

« Le genre démonstratif comporte toutes les richesses & toute la magnificence de l’art oratoire. Ciceron dit à cet égard que l’orateur, loin de cacher l’art, peut en faire parade, & en étaler toute la pompe ; mais il ajoute en même tems qu’on doit user de réserve & de retenue ; que les ornemens qui sont comme les fleurs & les brillans de la raison, ne doivent pas se montrer par-tout, mais seulement de distance en distance. Je veux, dit-il, que l’orateur place des jours & des lumieres dans son tableau ; mais j’exige aussi qu’il y mette des ombres & des enfoncemens, afin que les couleurs vives en sortent avec plus d’éclat. Habeat igitur illa in dicendo admiratio ac summa laus, umbram aliquam ac recessum, quo magis, id quod erit illuminatum, extare atque eminere videatur. Orat. n°. 38.  »
MALLER, MARMONTEL, BOUCHER D’ARGIS
L’ENCYCLOPEDIE – 1ère édition
Tome 4 – 1751

******************
Salvio Giuliano
Salvius Julianus
115-148
PALAZZO DI GIUSTIZIA - Palais de Justice - CORTE SUPREMA DI CASSAZIONE rome Roma Salvio Giuliano ROMAGNOSI PIAZZA DEI TRIBUNALI Palazzaccio

*******************
CRASSUS
Licinio Grasso
Marcus Licinius Crassus
115-53 av. J.-C.
PALAZZO DI GIUSTIZIA - Palais de Justice - CORTE SUPREMA DI CASSAZIONE rome Roma Crassus licinio Crasso marcus licinius Crassus PIAZZA DEI TRIBUNALI Palazzaccio

« Il y a cependant en cela plutôt matière à louer Nicias qu’à blâmer Crassus. L’un avait l’expérience et faisait le raisonnement d’un prudent capitaine ; et il ne se laissa point séduire par les fausses espérances de ses concitoyens, mais il se refusa, il renonça à conquérir la Sicile. Crassus, en entreprenant la guerre des Parthes, eut tort de la traiter comme œuvre d’une exécution très-facile. Mais il aspirait à un but plein de grandeur. César subjuguait l’Occident, les Celtes, les Germains, la Bretagne ; lui, il s’en allait pousser son cheval vers l’aurore et la mer de l’Inde, et faire la conquête de l’Asie. Pompée avait aspiré à cette conquête, et Lucullus l’avait entreprise : c’était des hommes d’un naturel doux ; ils conservèrent leur bonté envers tout le monde, quoiqu’ils eussent les mêmes projets que Crassus, et que leur but fût le même…
Quant à la mort de l’un et de l’autre, celle de Crassus n’a rien de blâmable. Il ne s’est pas rendu ; il n’a pas été enchaîné, objet des sarcasmes des vainqueurs : il ne fit que céder aux exigences de ses amis, et il périt victime d’ennemis sans foi. Nicias, au contraire, dans l’espoir de conserver une vie honteuse et déshonorée, se rendit aux ennemis, et ajouta ainsi à l’ignominie de sa mort. »
VIES DES HOMMES ILLUSTRES
PLUTARQUE
Traduction Alexis Pierron
Charpentier 1853


*******************

Giambattista Vico
Giovan Battista Vico
1668-1744
Giovan_Battista_Vico
PALAZZO DI GIUSTIZIA - Palais de Justice - CORTE SUPREMA DI CASSAZIONE rome Roma Giambattista Vico Giovan Battista Vico PIAZZA DEI TRIBUNALI Palazzaccio

« Dans la rapidité du mouvement critique imprimé à la philosophie par Descartes, le public ne pouvait remarquer quiconque restait hors de ce mouvement. Voilà pourquoi le nom de Vico est encore si peu connu en deçà des Alpes. Pendant que la foule suivait ou combattait la réforme cartésienne, un génie solitaire fondait la philosophie de l’histoire. N’accusons pas l’indifférence des contemporains de Vico ; essayons plutôt de l’expliquer, et de montrer que la Science nouvelle n’a été si négligée pendant le dernier siècle que parce qu’elle s’adressait au nôtre…
Ce but dont nous approchons tous les jours, le génie prophétique de Vico nous l’a marqué longtemps d’avance. Son système nous apparaît, au commencement du dernier siècle, comme une admirable protestation de cette partie de l’esprit humain qui se repose sur la sagesse du passé, conservée dans les religions, dans les langues et dans l’histoire, sur cette sagesse vulgaire, mère de la philosophie et trop souvent méconnue d’elle…
Néanmoins on aurait peine à comprendre ce phénomène, si Vico lui-même ne nous avait fait connaître quels travaux préparèrent la conception de son système (Vie de Vico, écrite par lui-même). Les détails que l’on va lire sont tirés de cet inestimable monument ; ceux qui ne pouvaient entrer ici ont été rejetés dans l’appendice du Discours.
Jean-Baptiste Vico, né à Naples, d’un pauvre libraire, en 1668, reçut l’éducation du temps : c’était l’étude des langues anciennes, de la scolastique, de la théologie et de la jurisprudence. Mais il aimait trop les généralités pour s’occuper avec goût de la pratique du droit. Il ne plaida qu’une fois, pour défendre son père, gagna sa cause, et renonça au barreau ; il avait alors seize ans. Peu de temps après, la nécessité l’obligea de se charger d’enseigner le droit aux neveux de l’évêque d’Ischia. Retiré pendant neuf années dans la belle solitude de Vatolla, il suivit en liberté la route que lui traçait son génie, et se partagea entre la poésie, la philosophie, la jurisprudence. Ses maîtres furent les jurisconsultes romains, le divin Platon, et ce Dante avec lequel il avait lui-même tant de rapports par son caractère mélancolique et ardent. On montre encore la petite bibliothèque d’un couvent où il travaillait, et où il conçut peut-être la première idée de la Science nouvelle… »
Discours sur le Système et la Vie de Vico

Giambattista Vico
Œuvres complètes de J. Michelet
Traduction par Jules Michelet
Flammarion – 1894

******************
Giovanni Battista De Luca
1614-1683
Juriste et Cardinal italien
Giurista e Cardinale italiano
Cardinal_De_LucaPALAZZO DI GIUSTIZIA - Palais de Justice - CORTE SUPREMA DI CASSAZIONE rome Roma Cardinal De Luca PIAZZA DEI TRIBUNALI Palazzaccio

« Luca (Jean-Baptiste), qui devint cardinal, étoit né à Venosa de parens obscurs, & mourut en 1683, âgé de 66 ans. Il a mis au jour une relation de la cour de Rome, relatio curiæ romanæ, où il traite amplement de routes les congrégations, tribunaux & autres jurisdictions de cette cour. »
JAUCOURT
L’ENCYCLOPEDIE
1ère édition
Tome 17 – 1751

******************
GIAN DOMENICO ROMAGNOSI

Description de cette image, également commentée ci-après1761-1835PALAZZO DI GIUSTIZIA - Palais de Justice - CORTE SUPREMA DI CASSAZIONE rome Roma 6 ROMAGNOSI PIAZZA DEI TRIBUNALI Palazzaccio

L’autre influence subie, librement acceptée par Valentino Pasini, fut celle d’un homme qui était un maître pour une grande partie de la jeunesse italienne, Gian-Domenico Romagnosi, l’auteur de la Genèse du droit pénal, de l’Introduction à l’étude du droit public. Romagnosi était un continuateur original de Filangieri et de Beccaria, interprétant les lois à la lumière de la philosophie du XVIIIe siècle, les ramenant à leurs principes humains, M. Ruggiero Bonghi le peint d’un trait juste et peut-être un peu piquant. « Il avait, dit-il, tout ce qui peut frapper des esprits jeunes, — une phrase enveloppée qui, par l’effort même qu’elle impose pour la comprendre, laissé supposer qu’elle en dit beaucoup plus qu’elle n’en a l’air, — une vaste perception embrassant l’ensemble des rapports des choses, une grande et vigoureuse unité de logique, liant toutes les déductions dans une chaîne serrée… » L’ascendant de Romagnosi était en effet considérable en Italie à cette époque. Sa philosophie était incomplète, son esprit était supérieur. Il a toujours a été peu connu en France, et il s’en affligeait avec candeur ; il accusait amèrement Rossi, qui, émigré à Genève, puis à Paris, le dépouillait, disait-il, ou le combattait tour à tour sans le nommer ; « autant mon livre de la Genèse du droit pénal est connu en Allemagne, écrivait-il, autant il est inconnu du public français. Rossi avait là beau jeu pour son génie plagiaire. » Dans cette guerre bizarre. où Romagnosi se plaignait, où Rossi se renfermait dans un silence dédaigneux, les jeunes Italiens étaient du côté de leur maître. Valentino Pasini particulièrement s’inspirait des idées de Romagnosi ; il s’était lié avec le vieux philosophe. Il entrait même en lice contre Rossi, dont il reconnaissait la Supériorité d’esprit, mais dont il n’admettait les théories ni en économie politique ni en droit pénal, et à l’égard duquel il est resté toujours un peu sévère.
CHARLES DE MAZADE
Les Précurseurs Italiens – Valentino Pasini
REVUE DES DEUX MONDES
DEUXIEME PERIODE Tome 69
1867

*******************
Caius Julius Caesar Strabo Vopiscus
protagonistes du dialogue de Cicéron de Oratore

PALAZZO DI GIUSTIZIA - Palais de Justice - CORTE SUPREMA DI CASSAZIONE Piazza dei Tribunali 1
**************
Elio Floriano Erennio Modestino
Elius Florianus Herennius Modestinus

PALAZZO DI GIUSTIZIA - Palais de Justice - CORTE SUPREMA DI CASSAZIONE Piazza dei Tribunali 4 Elio Floriano Errenio Modestino
*****************
BARTOLE
Bártolo
BARTOLUS DE SAXOFERRATO
1313-1356
Jurisconsulte italien
PALAZZO DI GIUSTIZIA - Palais de Justice - CORTE SUPREMA DI CASSAZIONE rome Roma Bartolo ROMAGNOSI PIAZZA DEI TRIBUNALI Palazzaccio Bartolo_da_sassoferrato

« BARTOLE. s. m. Nom d’homme. Bartolus. Bartole est un grand Jurisconsulte moderne, qui naquit en 1309, & eut pour Précepteur Pierre des Assises, ou Pierre de la Piété. Bartole est, ou a passé pour être fort décisif, comme le dit Alciat dans une épigramme. De là, c’est-à-dire, de ses fréquentes décisions ou résolutions, est venu le proverbe, résolu comme Bartole, plus résolu que Bartole, qui consiste en une équivoque du mot résolu. »
Jésuites et imprimeurs de Trévoux
Dictionnaire Universel Français et Latin
1771 – 6ème édition – Tome 1

*******************
Aemilius Papinianus
PAPINIEN
Emilio Paolo Papiniano
vers 142- 212
Juriste & Préfet du PrétoirePALAZZO DI GIUSTIZIA - Palais de Justice - CORTE SUPREMA DI CASSAZIONE rome Roma Papiniano ROMAGNOSI PIAZZA DEI TRIBUNALI Palazzaccio

« PAPINIANISTE, s. m. (Gram. Jurisprud.) on appelloit ainsi autrefois ceux qui faisoient leur étude de droit, parce qu’ils s’occupoient cette année à lire les livres de Papinien. »
L’ENCYCLOPEDIE
1ère édition – Tome 11- 1765

« De même il étoit défendu à un mari d’épouser la sœur de sa femme, lorsque celle-ci étoit encore vivante ; ce qui néanmoins étoit permis avant la prohibition portée par la loi ; comme il paroît par l’exemple de Jacob. Les anciens Romains n’avoient rien dit sur ces mariages ; & Papinien est le premier qui en ait parlé à l’occasion du mariage de Caracalla. Les Jurisconsultes qui vinrent ensuite étendirent si loin les liaisons de l’affinité, qu’ils mirent l’adoption au même point que la nature.  »
L’ENCYCLOPEDIE
1ère édition – Tome 1- 1751

*******************************

PALAZZO DI GIUSTIZIA - Palais de Justice - CORTE SUPREMA DI CASSAZIONE rome Roma Fenêtre PIAZZA DEI TRIBUNALI Palazzaccio

 

 

 

LES PLACES DE ROME : PIAZZA DI SPAGNA – PLACE D’ESPAGNE – 西班牙广场 – ROMA – ROME – 罗马

Les Places de Rome
le Piazze di Roma
ROME – ROMA-  罗马

Armoirie de Rome

 Photos Jacky Lavauzelle

——-

Flag_of_Lazio

le piazze di Roma
PIAZZA DI SPAGNA
LA PLACE D’ESPAGNE
西班牙广场

 PIAZZA DI SPAGNA Place d'Espagne Rome Roma artgitato 1

« La draperie des vêtemens orientaux est aussi belle, aussi abstraite que celle des toges romaines ; les types de la race sémitique sont aussi beaux et offrent autant, sinon plus de ressources, que ceux des modèles de la Piazza-di-Spagna ; les paysages de la Palestine et de la Syrie ont des aspects aussi variés et autrement grandioses que la campagne de Rome et les montagnes de la Sabine. »
MAXIME DU CAMP
LE SALON DE 1865
La Revue des Deux Mondes
1865

PIAZZA DI SPAGNA Place d'Espagne Rome Roma artgitato 2

« Arrivez ! N’attendez pas plus longtemps ! Le soleil brille sur toute l’Italie : Tout vous, invite : l’ora del tempo e la dolce stagione, et Rome, et les fleurs de la Piazza di Spagna, et la Sixtine, et moi. »
CAMILLE BELLAIGUE
Arrigo Boito, lettres et souvenirs
REVUE DES DEUX MONDES
Tome 46 – 1918

PIAZZA DI SPAGNA Place d'Espagne Rome Roma artgitato 3

Église et couvent de la Trinité-des-Monts
Trinità dei Monti
Obélisque Egyptien
La Trinité-des-Monts et la Villa Médicis, par François Marius Granet 1808

Edmond et Jules de Goncourt
Madame Gervaisais (I)
1869

« L’appartement était le banal appartement garni que Rome loue aux forestiers, et où se voyait pourtant le caractère du mobilier romain, surtout dans la grande pièce faisant l’angle de la rue delle Carrozze et de la place d’Espagne… Du côté de la rue delle Carrozze, il y avait une cheminée de marbre blanc. Son étroit chambranle supportait une glace qui levait, sur deux pieds de griffon dorés, ses trois compartiments dans un triple cadre de bois de rose, que surmontait un petit entablement à balustres de cuivre : une glace du pays ayant l’air d’un vantail arraché d’un cabinet. »

PIAZZA DI SPAGNA Place d'Espagne Rome Roma artgitato 4 PIAZZA DI SPAGNA Place d'Espagne Rome Roma artgitato 5 PIAZZA DI SPAGNA Place d'Espagne Rome Roma artgitato 6

 


*******************
Photos Jacky Lavauzelle
artgitato

************************

LES PLACES DE ROME

PIAZZA CAVOUR – PLACE CAVOUR – Rome – Roma

Les Places de Rome
le Piazze di Roma
ROME – ROMA

Armoirie de Rome

 Photos Jacky Lavauzelle

——-

Flag_of_Lazio

le piazze di Roma
Les places de Rome
Rione Prati – Quartier Prati

PIAZZA CAVOUR
Monumento a Cavour

Piazza Cavour Place Cavour Rome Roma artgitato 0

CAMILLE CAVOUR
Camillo Paolo Filippo Giulio Benso
comte de Cavour
1810-1861
premier Président du conseil du royaume d’Italie

Camillo Cavour Camille Cavour Piazza Cavour artgitato

JARDIN DE LA PLACE CAVOUR
il giardino di Piazza Cavour
Réalisé par Nicodemo Severi entre 1895 et 1911
realizzato tra il 1895 e il 1911

Piazza Cavour Place Cavour Rome Roma artgitato 1 Piazza Cavour Place Cavour Rome Roma artgitato 3

« Le comte de Cavour n’était pas encore sorti de ces graves difficultés et déjà il en surgissait une nouvelle qu’il avait toujours redouté d’aborder. L’esprit provincial n’avait pas abdiqué devant l’élan patriotique qui avait envahi l’Italie entière. A Milan, à Florence, à Naples, on ne s’inclinait pas aisément devant la prépondérance de Turin. En cessant d’être Lombards, Toscans, Napolitains, les hommes du parti national ne se souciaient pas de devenir des Piémontais, et ils se demandaient quelle serait désormais la capitale du Royaume. Une seule ville pouvait faire taire ou concilier toutes ces rivalités. La question de Rome naquit ainsi de la constitution même de toutes les contrées en un État unique. Les groupes révolutionnaires l’avaient posée et résolue de tout temps : le siège du gouvernement italien, selon eux, devait être établi au Quirinal.  »
COMTE BENEDETTI
Le comte de Cavour et le prince de Bismarck
LA REVUE DES DEUX MONDES
TOME 137 – 1896

Piazza Cavour Place Cavour Rome Roma artgitato 4 Piazza Cavour Place Cavour Rome Roma artgitato 7 Piazza Cavour Place Cavour Rome Roma artgitato 8 Piazza Cavour Place Cavour Rome Roma artgitato 10 Monumento a Cavour Piazza Cavour Place Cavour Rome Roma artgitato 11 Monumento a Cavour Piazza Cavour Place Cavour Rome Roma artgitato 12 Monumento a Cavour

Monument à Cavour
Monumento a Cavour
Statue de bronze
statua bronzea

plateforme en granit et piédestal en marbre
piattaforma in granito e un piedistallo in marmo
allégorie de l’Italie et de Rome, de la Pensée et de l’Action
allegorie dell’Italia e di Roma, del Pensiero e dell’Azione
Stefano Galletti

******************
LE THEÂTRE ADRIANO
Il Teatro Adriano
« Politeama Adriano »
1898
7 juin 1898 : Mise en scène de la Bohème de Puccini
7 giugno – La bohème di PucciniPiazza Cavour Place Cavour Rome Roma artgitato 5 LE THEÂTRE ADRIANO Teatro Adriano

**********************
Chiesa Valdese di Roma

Piazza Cavour Place Cavour Rome Roma artgitato 61 Chiesa Valdese di Roma Piazza Cavour Place Cavour Rome Roma artgitato 6 Chiesa Valdese di Roma

**********************
Le Fontane Gemelle – Les Fontaines jumelles
Palazzo di Giustizia – Palais de Justice
il più grandioso tra gli edifici dell’epoca umbertina
La plus grand édifice du règne du roi Humbert
Fu voluto dal ministro Giuseppe Zanardelli
Commandé par le ministre Giuseppe Zanardelli
1889 -1911

Piazza Cavour Place Cavour Rome Roma artgitato 2 La Fontaine du Palais de Justice Piazza Cavour Place Cavour Rome Roma artgitato 9 Palazzo di Giustizia Piazza Cavour Place Cavour Rome Roma artgitato 91 Palazzo di Giustizia Piazza Cavour Place Cavour Rome Roma artgitato 92 Palazzo di Giustizia

************
COMTE BENEDETTI
Le comte de Cavour et le prince de Bismarck
1ère Partie
LA REVUE DES DEUX MONDES
TOME 137 – 1896

« Les premières impressions de Cavour, ses premières manifestations furent d’une tout autre nature. Il était encore enfant que déjà il se révoltait contre un état de choses qui blessait tous ses instincts. Entré fort jeune et sans préparation littéraire à l’école militaire de Turin, il y fit de brillantes études scientifiques. Il fut choisi, parmi les cadets, pour faire partie du corps des pages ; cette faveur froissa son âme éprise déjà de liberté. Attaché en cette qualité à la maison du prince de Carignan, depuis le roi Charles-Albert, il se montra réfractaire aux devoirs de sa charge. Il déplut à ce prince et fut rayé du cadre des jeunes favorisés. Il a, depuis, révélé lui-même les sentimens qu’il apportait à la cour. A quelqu’un qui lui demandait comment les pages étaient habillés : « Parbleu, répondait-il, comment voulez-vous que nous fussions habillés, si ce n’est comme des laquais que nous étions ; j’en rougissais de honte. » Sorti de l’école dans les premiers rangs, il fut incorporé dans le génie ; il avait seize ans. Envoyé en garnison à Gênes, il s’y montra actif, laborieux, faisant preuve d’aptitudes qui le signalèrent à l’attention de ses chefs. Il s’y trouvait encore quand éclata la révolution de 1830 ; il y applaudit sans retenue, ne dissimulant pas des opinions libérales qui s’étaient affermies et développées dans un milieu que de vieilles traditions rendaient accessible aux mouvemens patriotiques. Dès ce moment, il eut, de la liberté ou plutôt des doctrines qui l’ont engendrée, une conception large et impérieuse. On envisageait à Turin autrement qu’à Gênes les événemens dont Paris avait été le théâtre. Charles-Albert n’avait rien oublié, et après son avènement au trône, en 1831, Cavour fut envoyé au fort de Bard qu’on jugeait opportun de mettre en bon état de défense. Cette disgrâce le blessa ; six mois après il donnait sa démission et il rentrait dans ses foyers. »

Cortille della Pigna – La Cour de la Pomme de Pin – Musées du Vatican – Musei Vaticani – La Città del Vaticano

ROME – ROMA
La Città del Vaticano
LES MUSEES DU VATICAN
Musei Vaticani

 

 Photos Jacky Lavauzelle

——-

 


La Cour de la Pomme de Pin
Il Cortille della Pigna

Cour supérieure

Cortille della Pigna La Cour de la Pomme de Pin Vatican Musei Vaticani artgitato 1 Cortille della Pigna La Cour de la Pomme de Pin Vatican Musei Vaticani artgitato 2

Dictionnaire raisonné de
l’architecture française du XIe au XVIe siècle
Définition FLEURON
 » La célèbre pomme de pin en bronze qui se voit dans les jardins du Vatican est un véritable fleuron terminant un grand monument antique. L’idée n’est donc pas neuve, et, en cela comme en beaucoup d’autres choses, les architectes gothiques ont suivi une tradition fort ancienne qui leur avait été transmise par les maîtres de l’école romane. »

Cortille della Pigna La Cour de la Pomme de Pin Vatican Musei Vaticani artgitato 3

DANTE
LA DIVINE COMEDIE
Divina Commedia
Chant 31
Traduction par Félicité Robert de Lamenais
« La faccia sua mi parea lunga e grossa
«Son visage me semblait long  et épais
… come la pina di San Pietro a Roma,
comme la Pomme de Pin de Saint-Pierre à Rome,
 e a sua proporzione eran l’altre ossa;… »
 et en même proportion étaient les autres os; .. »
 

Cortille della Pigna La Cour de la Pomme de Pin Vatican Musei Vaticani artgitato 4 Cortille della Pigna La Cour de la Pomme de Pin Vatican Musei Vaticani artgitato 5 Cortille della Pigna La Cour de la Pomme de Pin Vatican Musei Vaticani artgitato 6 Cortille della Pigna La Cour de la Pomme de Pin Vatican Musei Vaticani artgitato 7 Cortille della Pigna La Cour de la Pomme de Pin Vatican Musei Vaticani artgitato 8

****************************************************************

PLACE NAVONE – PIAZZA NAVONA : LA FONTAINE DU MAURE & LA FONTAINE DE NEPTUNE & LA FONTAINE DES QUATRES FLEUVES

LES PLACES DE ROME
PIAZZE DI ROMA
ROME – ROMA

Armoirie de Rome

Photos Jacky Lavauzelle

——-

Flag_of_Lazio

PIAZZA NAVONA
PLACE NAVONE

VUE GENERALE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 29

« Nous aimons à rôder sur la place Navone.
Ah ! le pied n’y bat point l’asphalte monotone,
Mais un rude pavé, houleux comme une mer. »
Sully Prudhomme

LA FONTAINE DU MAURE
Fontana del Moro
The Moor Fontain

LA FONTAINE DU MAURE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 24 LA FONTAINE DU MAURE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 25 LA FONTAINE DU MAURE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 35 LA FONTAINE DU MAURE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 36

LA FONTAINE DE NEPTUNE
La fontana del Nettuno
the Neptune Fountain

LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 16 LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 17 LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 18

« Un cheval qui s’élance en ouvrant les narines… »
Sully Prudhomme
LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 19 LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 20 LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 21 LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 22 LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 23 LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 26 LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 27 LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 28 LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 30 LA FONTAINE DE NEPTUNE Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 33

« Au beau milieu surgit un chaos où l’on voit
Dans un antre de pierre un gros lion qui boit… »
Sully Prudhomme

LA FONTAINE DES QUATRE-FLEUVES
Fontana dei Quattro Fiumi
The Fountain of the Four Rivers

Œuvre du Bernin
4 fleuves des 4 Continents sont représentés :
– Le Nil (Afrique) : celui qui se cache les yeux (on ne connaît pas alors la source du Nil)
– Le Rio del Plata (Amérique)
– Le Gange (Asie)
– Le Danube (Europe)

Allégories aussi sont de l’œuvre de Borromini

LA FONTAINE DES QUATRE-FLEUVES Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 10 LA FONTAINE DES QUATRE-FLEUVES Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 11 LA FONTAINE DES QUATRE-FLEUVES Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 12 LA FONTAINE DES QUATRE-FLEUVES Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 13 LA FONTAINE DES QUATRE-FLEUVES Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 14 LA FONTAINE DES QUATRE-FLEUVES Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 15 LA FONTAINE DES QUATRE-FLEUVES Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 31 LA FONTAINE DES QUATRE-FLEUVES Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 32 LA FONTAINE DES QUATRE-FLEUVES Piazza Navona Place Navone Rome Roma artgitato 34

******************

JAUCOURT
L’ENCYCLOPEDIE
1ère édition
Tome 14
1751
ROME

« La place Navone s’appelloit autrefois platea agonalis, c’est-à-dire, la place des combats, parce que c’étoit un cirque bâti par Alexandre Severe. Elle est cinq ou six fois plus longue que large. & une de ses extrémités est un arc de cercle. On y voit le palais du prince Pamphile, ainsi que la belle église qu’il a fait bâtir en l’honneur de sainte Agnès.

Le milieu de la place Navone est moins élevé que les bords ; de maniere qu’on en peut faire une espece de lac, en fermant les conduits par lesquels s’écoule l’eau des trois grandes fontaines qui sont sur cette place. On a mis au pié du rocher, quatre figures colossales qui représentent les quatre grands fleuves des quatre parties du monde ; le Gange pour l’Asie, le Nil pour l’Égypte, le Danube pour l’Europe, & le Rio de la Plata pour l’Amérique. On peut donner trois piés d’eau au milieu de la place Navone, & c’est ce qu’on fait fréquemment dans les grandes chaleurs, une heure avant le coucher du Soleil.

Le college de la Sapienza n’est pas éloigné de la place Navone. »

***********************

LA PLACE NAVONE
Poésie de SULLY PRUDHOMME
1872

Nous aimons à rôder sur la place Navone.
Ah ! le pied n’y bat point l’asphalte monotone,
Mais un rude pavé, houleux comme une mer.
Des maraîchers y font leurs tentes tout l’hiver,
Et les enfants, l’été, s’ébattent dans l’eau, bleue,
Sous le triton qui tient un dauphin par la queue.
Au beau milieu surgit un chaos où l’on voit
Dans un antre de pierre un gros lion qui boit,
Près d’un palmier, parmi des floraisons marines ;
Un cheval qui s’élance en ouvrant les narines ;
Un obélisque en l’air sur un tas de récifs,
Flanqué de quatre dieux aux gestes sans motifs.
Nous aimions ce grand cirque à fortune inégale
Où le taudis s’accote à la maison ducale.
Nous y venions surtout dans les jours de marché :
C’est là que nous avons avec amour cherché
Quelque précieux tome, embaumé dans sa crasse,
De Marsile Ficin, de Quinault ou d’Horace,
Et, parmi les chaudrons, les vestes, les fruits secs,

Les poignards et les clefs, ces lampes à trois becs,
De forme florentine, aux supports longs et minces,
Où pend tout un trousseau d’éteignoirs et de pinces,
Et qui, flambeaux naïfs des poètes fameux,
Nous font croire, la nuit, que nous pensons comme eux.

Escalier de Bramante – Scala Bramante – Musées du Vatican – Musei Vaticani

ROME – ROMA
La Città del Vaticano
LES MUSEES DU VATICAN
Musei Vaticani

 

 Photos Jacky Lavauzelle

——-

 


Escalier de Bramante
Scala Bramante

DANTO BRAMANTE
architecte des Etats Pontificaux
1444-1514Donato Bramante architecte escalier de Bramante

Dessiné par Giuseppe Momo (1875-1940)
Inauguré le 7 décembre 1932
inaugurata il 7 dicembre 1932
ESCALIER A DOUBLE HELICES
Doppia spirale elicoidale

Escalier de Bramante Scala Bramante Musées du Vatican Musei Vatican artgitato 1 Escalier de Bramante Scala Bramante Musées du Vatican Musei Vatican artgitato 2 Escalier de Bramante Scala Bramante Musées du Vatican Musei Vatican artgitato 3

LE MUSEE EGYPTIEN- Museo Gregoriano Egizio- MUSEES DU VATICAN – Musei Vaticani – La Città del Vaticano

ROME – ROMA
La Città del Vaticano
LES MUSEES DU VATICAN
Musei Vaticani

LE MUSEE EGYPTIEN- Museo Gregoriano Egizio- MUSEES DU VATICAN - Musei Vaticani

 

 Photos Jacky Lavauzelle

——-

 


Musée Egyptien
Museo Gregoriano Egizio

MUSEE INAUGURE LE 2 FEVRIER 1839
LE JOUR DE L’ELECTION DE GREGOIRE XVI
( 1765-1846  — Pape de 1839 à 1846)

6 SALLES DE PRESENTATION

Gregory XVI Grégoire XVI Musée Egyptien artgitato

Maschera parte del coperchio del sarcofago del sacerdote Psammetek
Mask belonging to the lid of the coffin of the priest Psammetek
Masque appartenant au couvercle du sarcopprêtre Psammek
Da Menfi – From Menphis – De Memphis
Nuovo Regno -New Kingdom- Nouveau Règne
XXVI dinastia dynasty dynastie
664–525 a.C av J.-C.

priest prêtre sacerdote Psammetek Museo Gregoriano Egizio musée egyptien musées du vatican musei vaticano

MOMIE – Mummia – Mummy

Mummia Momie Museo Gregoriano Egizio musée egyptien musées du vatican musei vaticano 2

SALLE II
SARCOPHAGE DE PHARAON

SARCOFAGO DEL FARAONE
SARCOPHAGUS OF PHARAOH

Sarcophage de Pharaon Sarcofago del faraone sarcophagus of Pharaoh Musées du Vatican Musée égyptien artgitato

SALLE II
SARCOPHAGE DE SEMA-TAWI
SARCOFAGO DI SEMA-TAUI
SARCOPHAGUS OF SEMA-TAWY
limestone – calcare
Menfi -Menphis
IVe – IIIe a J.-C.
Inscription hiéroglyphe pour le dieu OSIRIS
Juge suprême des lois de Maât 

sarcophage de sema-tawi sema-taui-sema-tawy sarcofago sarcophagus musée égyptien du vatican artgitato 2 sarcophage de sema-tawi sema-taui-sema-tawy sarcofago sarcophagus musée égyptien du vatican artgitato 1

SALLE II
SARCOPHAGE DE PIERRE
SARCOFAGO
SARCOPHAGUS

 

Sarcophage Coffin Sarcophagus Sarcofago Musée Egyptien Vatican Vaticano 3 Sarcophage Coffin Sarcophagus Sarcofago Musée Egyptien Vatican Vaticano 2 Sarcophage Coffin Sarcophagus Sarcofago Musée Egyptien Vatican Vaticano 1

SALLE II
PORTRAIT DU FAYOUM JEUNE HOMME

Ritratto del Fayum di giovane uomo

PORTRAIT DU FAYOUM JEUNE HOMME Ritratto del Fayum Giovane uomo Musée égyptien Vatican artgitato

SALLE II
INTERIEUR DE SARCOPHAGE
sarcofago all’interno
sarcophagus inside

Musée egyptien musei Vatican artitato 2 Musée egyptien musei Vatican artitato 1

SALLE II
SARCOPHAGE DE UAHIBRA
Sarcofago di Uahibra
Coffin oh Wahibre
Bois – Legno – Wood
Menfi – Menphis

Sarcophage Sarcophagus Coffin Uahibra Vatican artgitato

SALLE II
MASQUE FUNERAIRE DE NIMAATRA
maschera funeraria di nimaatra
Funerary mask of Nymaatre
Cartonnage
II sec. a.C. – IIe siècle ap. J.-C.
MASQUE FUNERAIRE DE NIMAATRA maschera funeraria di nimaatra funerary mask of nymaatre artgitato

SALLE II
MASQUE FUNERAIRE

Maschera Funeraria
Funerary Mask
Provenance inconnue
Provenienza sconosciuta
Unknow provenance

MASQUE FUNERAIRE maschera funeraria funerary mask musée egyptien artgitato vatican

SALLE II
STATUE DE LA DIVINITE OSIRIS ANTINOÜS
statua di osiris-antinoos
Statue of Osiris-Antinoüs
Marbre – Marmo – Marble
Tivoli

STATUE DE LA DIVINITE OSIRIS ANTINOÜS StatuaStatue osiris antinoos anrinoüs vatican artgitatoSTATUE DE LA DIVINITE OSIRIS ANTINOÜS StatuaStatue osiris antinoos anrinoüs vatican artgitato 2

SALLE III
EMPEREUR HADRIEN (117-138 apr. J.-C.)
RECONSTRUCTION DE LA VILLA D’HADRIEN
Ricostruzione del Serapeo di Villa Adriana
Reconstruction of the Serapeum of the Villa of Hadrian in Tivoli
Tivoli

« TIVOLI-VECCHIO, (Géog. mod.) lieu d’Italie, sur le chemin de Tivoli à Frescati ; ce sont les masures de Villa Hadriani, c’est-à-dire de la maison de plaisance de l’empereur Hadrien, que les paysans du pays appellent Tivoli-vecchio. Voyez  Villa-Hadriani. (D. J.) »
JAUCOURT
L’ENCYCLOPEDIE
1ère édition – 1751 – Tome 16

RECONSTRUCTION DE LA VILLA D'HADRIEN Risostruzione del Serapeo di Villa Adriana artgitato 4 RECONSTRUCTION DE LA VILLA D'HADRIEN Risostruzione del Serapeo di Villa Adriana artgitato 3 RECONSTRUCTION DE LA VILLA D'HADRIEN Risostruzione del Serapeo di Villa Adriana artgitato 2 RECONSTRUCTION DE LA VILLA D'HADRIEN Risostruzione del Serapeo di Villa Adriana artgitato

SALLE IV
Statue du Dieu Anubis

Statua del Dio Anubi
Marmo Pario
Anzio
Villa Panphili

ANUBIS
Dictionnaire Universel Français & Latin
6ème édition
Jésuites et imprimeurs de Trévoux

1771 Tome 1

ANUBIS. t. m. Anubis. Ancien Dieu des Egyptiens. On trouve sa figure sur plusieurs médailles latines ; entre autres sur une de la jeune Faustine, rapportée par Tristan, T. I, p. 673, & sur une de Julien l’Apostat, gravée dans le second Tome de M. Béger, p. 184. Ce Dieu y paroît avec une tête de chien sur un corps d’homme vêtu de l’habit de guerre des Empereurs, c’est-à-dire, avec la cuirasse, la cotte d’armes, le paladamentum sur le tout, & la chaussure jusqu’à mi-jambe. Dans Tristan, au lieu de cuirasse & de cotte d’armes, il ne paroît avoir qu’une tunique. Il a toujours à la main droite un sistre Egyptien, & à la gauche un caducée. Ces Antiquaires prétendent que dans l’une de ces médailles, c’est Marc-Aurèle ; & dans l’autre, Julien, sous la figure d’Anubis. On croit qu’Anubis était le même que Mercure. Plutarque, dans son Livre touchant Isis & Osiris, dit qu’Anubis étoit appelé Hermanubis ; & Eusèbe, Liv. III de la Prép. Evang. l’appelle ainsi, c’est-à-dire, Mercure Anubis ; car Hermès est le nom grec de Mercure. Le P. Kirker croit que c’était la même Divinité que l’Hécate des Grecs. Les Anciens, & sur-tout Diodore de Sicile, Liv. I. Plutarque & Eusèbe cités, Strabon, Liv. IX, & Apulée, Liv. XI, le décrivent tel que nous le voyons sur les médailles, aux habits près, dont ils ne parlent pas. La statue d’Anubis était toujours à la porte des temples, comme la garde d’Isis & d’Osiris. On apporte différentes raisons de la tête de chien qu’on lui donne. On dit qu’Anubis, fils d’Osiris, qui fut mis au nombre des Dieux, avoit beaucoup aimé les chiens & la chasse : qu’à la guerre, où il avoit toujours suivi son pere, il avoit une figure de chien sur son bouclier, & dans ses étendarts. D’autres disent qu’Anubis fut un conseiller d’Isis, à qui on donna une tête de chien, pour marquer sa sagacité. D’autres veulent que les Egyptiens aient caché leur Théologie sous cette figure, & exprimé par-là que leur Mercure étoit le seul Dieu voyant & conservant tout. Les Romains qui adopterent tous les Dieux des nations qu’ils avoient conquises, reçurent aussi Anubis dans Rome, lui bâtirent un temple, & lui donnerent des prêtres. Voyez ce que le P. Kirker en dit dans le troisième tome de son Œdip. Egyp. p. 122. Guichard dérive Anubis de l’hébreu נבח, Nabahh, qui signifie latrare, aboyer.

Statue du Dieu Anubis Statua del dio anubi artgitato musei vaticano musée égyptien 1

 SALLE 4
L’Egitto e Roma
L’EGYPTE ET ROME
Imitation des Egyptiens
imitazione di originali egizi
Influence exercée par l’Egypte sur la société impériale du Ier et IIe siècle ap. J.-C.
I-II secolo d.C.

Statue du Nil
STATUA DEL NILO
Statua giacente del Nilo
I-II secolo d.C.,
Nile statue
Marbre – Marmo – Marble
Rome ? Roma ?

statue du nil statua del nilo nile statue artgitato musée egyptien vatican 3 statue du nil statua del nilo nile statue artgitato musée egyptien vatican 2 statue du nil statua del nilo nile statue artgitato musée egyptien vatican 1

SALLE V
Tête d’une statue de la déesse lionne Sekhmet
Testa di una statua della dea leonessa Sekhmet
Tempio di Mut a Karnak
XVIII din. XVIIIe dynastie
regno di Amenofi III, 1390-1352 a.C.
règne d’Aménophis III (1390-1352 av. J.-C.)

Tête d'une statue de la déesse lionne Sekhmet artgitato 2 Tête d'une statue de la déesse lionne Sekhmet artgitato 1

Salle V
Statue d’une divinité primordiale ou du dieu Seth

Statua di una divinità primordiale
« Geb della terra » o « Shu dell’aria »
o di una forma antroporfica del dio Seth
XVIIIe dynastie 1350 av. J.-C.
XVIII din., ca. 1350 a.C.,

SETH
dieu de la confusion, du désordre et de la perturbation

Statue d'une divinité primordiale ou du dieu Seth artgitato

 SALLE V
TÊTE D’UNE STATUE DU DIEU LION SEKHMET
Testa di una statua della dea leonessa Sekhmet
Tempio di Mut a Karnak
XVIII din. – XVIIIe dynastie
 regno di Amenofi III
règne d’Aménophis III
1390-1352 a.C. –  1390-1352 av J.-C.

DIEU LION SEKHMET artgitato 1 DIEU LION SEKHMET artgitato 2

SALLE V
STATUE DE LA REINE TUYA de THEBES
STATUA COLOSSALE DELLA REGINA TUYA da TEBE
épouse du pharaon Séthi Ier (1294-1279 avant J.-C.)
Ramesseum
Règne de RAMSES II (fils de la reine Tuya)
Regno di Ramses II
1279 – 1213 av J.-C.
1279 – 1213 a.C.
Caligula (37-41 après J.-C.) emporta la statue à Rome

REINE TUYA de THEBES artgitato 1 REINE TUYA de THEBES artgitato 2 REINE TUYA de THEBES artgitato 3 REINE TUYA de THEBES artgitato 4

SALLE V
STATUE DU BABOUIN DU DIEU THOT (Copie)
Coppia di statue del babuino del dio Thot
Statue of the baboon of the god Thoth
da Karnak – de Karnak
XIX din. – XIXe dynastie
1300-1250 a.C.  – 1300-1250 av J.-C.

STATUE DU BABOUIN DU DIEU THOT dio Thot god thoth artgitato

SALLE V
STATUE DE LA REINE ARSINOE II
Statua di Arsinoe II
da Heliopoli – de Héliopolis
Période Gréco-romaine 285- 246 av J.-C.
periodo greco-romanao 285-246 a.C.

Hauteur 2m70

ARSINOE
Fille de Ptolémée Ier Sôter
Epouse de Lysimaque, puis de Ptolémée Kéraunos et enfin de son frère Ptolémée II

ARSINOE II artgitato 00 ARSINOE II artgitato 0 ARSINOE II artgitato

SALLE V
STATUE DE PTOLEMEE II
Statua colossale di Tolomeo Filadelfo
Da Heliopoli – Héliopolis

Periodo greco-romano
regno di Tolomeo II
285-246 av J.-C.
285-246 a.C.

Granit Rouge – Granito rosso 
Alt. 266 cm Hauteur 2m66 

PTOLEMEE II artgitato

SALLE V
TORSE D’UNE STATUE DU TAUREAU APIS
Torso di una statua antropomorfa del Toro Apis
Torso of the god bull Apis
da Menfi – de Memphis
epoca tarda – époque tardive
VI-IV secolo a.C – VI-IVe siècle av J.-C.
granit -granite – granito

Apis est symbole de fertilité, de puissance sexuelle et de force physique

TAUREAU APIS toro apis artgitato 2 TAUREAU APIS toro apis artgitato

SALLE V
STATUE DU DIEU BES
Il genio Bes
Statue of the god Bes
protecteur des femmes enceintes
protettore delle donne gravide
da Roma – de Rome
I-II secolo d.C – I-II ap. J.-C.

Bès, dieu du foyer

DIEU BES god bes dieu bès artgitato 2 DIEU BES god bes dieu bès artgitato

SALLE V
BUSTE DU DIEU SERAPIS (SARAPIS)
Σάραπις
Busto di Serapide
Bust of the god SERAPIS
da Roma de Rome
II secolo d.C – IIe siècle ap. J.-C.

Sarapis coiffé du modius
(Mesure du grain – Symbole de la fertilité)

BUSTE DU DIEU SERAPIS busto di serapide artgitato SARAPIS

SALLE IX
Partie Assurnasirpal II (883-859 a.C.)

GENIE AILE ADORANT L’ARBRE DE VIE
Genio alato inginocchiato adorante l’albero della vita
da Nimrud
Salle I del Palazzo Nord_Ovest
883-859 a.C. – 883-859 av J.-C.
Albâtre – Calcare alabastrino
Alt. 77,5 cm Hauteur 77.5 cm

GENIE AILE ADORANT L'ARBRE DE VIE artgitato

 SALLE IX
Partie Assurnasirpal II (883-859 a.C.)

Génie à la tête d’Aigle adorant l’arbre sacré
Genio alato a testa d’Aquila adorante l’albero sacro
Eagle-headed winged Genius worshipping the Sacred Tree
da Nimrud

Génie à la tête d'Aigle adorant l'arbre sacré artgitato

 SALLE IX
Partie Sennachérib
704-681 av J.-C. – 704-681 a.C.

Archers assyriens dans la bataille protégés par un bouclier de joncs
Arcieri assiri in battaglia protetti da un scudo di giunchi
Arssyrian archers in battle protected by a reed shield
regno di Sennacherib
Ninive – Niniveh

Archers assyriens dans la bataille protégés par un bouclier de joncs artgitato

SALLE IX
Partie Sennacherib
704-681 av J.-C. – 704-681 a.C.

soldats assyriens transportant des tabourets partie du butin d’une ville conquise
Soldati assiri che trasportano sgabelli parte del bottino da una città espugnata
Assyrian Soldiers carrying pièces of booty from a town in the Levant

Da Ninive (Kuiunjik)
Calcare alabastrino – albâtre
Alt. 39,5 cm Hauteur 39,5 cm
soldats assyriens transportant des tabourets partie du butin d'une ville conquise artgitato

SALLE IX
Partie Assurbanipal
668-631 av J.-C.  668-631 a.C.

Corps sur la rivière
Cadaveri galleggianti su un fiume
Corpses floating in the river
da Ninive  – Niniveh
Kuyunjik

Corps sur la rivière cadaveri galleggianti su un fiume artgitato

SALLE IX
Partie Assurbanipal
668-631 av J.-C.  668-631 a.C.

Prisonniers chaldéens conduits dans une palmeraie
Prigionieri caldei condotti in un palmeto
Chaldean prisoners taken to a palm-grove
da Ninive -Niniveh
(Kuyunjik)

Prisonniers chaldéens conduits dans une palmeraie artgitato

SALLE IX
Partie Assurbanipal
668-631 av J.-C.  668-631 a.C.

Tentes des Arabes dans le désert brûlé par des soldats assyriens
Tende degli Arabi nel deserto date alle fiamme dai soldati assiri
The Arabs tents in the desert set on fire at the end of the victorious Assyrian attack
da Ninive – Niniveh
Kuyunjik

Tentes des Arabes dans le désert brûlé par des soldats assyriens artgitato

Tentes des Arabes dans le désert brûlé par des soldats assyriens

LE MUSEE PIO CLEMENTINO – MUSEO – MUSEES DU VATICAN – La Città del Vaticano

ROME – ROMA
La Città del Vaticano
LES MUSEES DU VATICAN

Armoirie de Rome

 Photos Jacky Lavauzelle

——-

Flag_of_Lazio

 


Musée Pio-Clementino
Museo Pio Clementino

 

DIVINITE FLUVIALE
Divinità fluviale
L’ARNO

*********************
La Salle Ronde Musée Pio Clementino Artgitato 2 La Salle Ronde Musée Pio Clementino Artgitato

 

***********************
TEXTES SUR LE MUSEE PIO CLEMENTINO

LES COLLECTIONS & LES COLLECTIONNEURS A ROME
A LA FIN DU XVIIIe siècle
LES PIRANESI
MATHIEU AUGUSTE GEFFROY ()
LA REVUE DES DEUX MONDES
TOME 133
1896

« Cependant, l’opinion était de plus en plus émue devant ce lamentable exode de tant de chefs-d’œuvre et l’appauvrissement de la Ville éternelle, source des trésors qui allaient enrichir toute l’Europe. Deux princes qui se succédèrent alors sur le trône pontifical, l’actif et zélé Ganganelli, Clément XIV, l’intelligent et généreux Braschi, Pie VI, résolurent non seulement d’appliquer plus sévèrement les lois qui devaient régler l’exportation des objets d’art, mais d’entreprendre, pour le compte de la Chambre pontificale, des achats et des fouilles dont les résultats formeraient un nouveau musée.

Ce fut l’origine du Musée Pio-Clementino. Le Musée du Capitole, commencé par Innocent X au milieu du XVIIe siècle, accru par les soins de Clément XII, Benoît XIV, Clément XIII (1730-1769), était comble. Le Belvédère du Vatican possédait, depuis Jules II, un certain nombre de statues très célèbres, mais là aussi la place manquait. On prit donc le parti de transformer l’appartement d’Innocent VIII, qui datait de la fin du XVe siècle et que décoraient des peintures du Pinturicchio, en une galerie, et de joindre, par des constructions nouvelles, le Belvédère aux autres portions anciennes du palais. Clément XIV chargea Jean-Baptiste Visconti, le père d’Ennio Quirino, le plus connu de cette célèbre famille d’archéologues, de diriger les fouilles officielles en même temps qu’il surveillerait les fouilles et entreprises des particuliers. Visconti eut en outre, à partir d’août 1878, la mission de décrire et de publier le nouveau Musée ; le tome Ier parut en 1782 ; il était, comme furent les suivans, l’œuvre d’Ennio Quirino. C’est Clément XIV qui a donné le Méléagre, la tête colossale de Faustine, l’Amazone et bien d’autres morceaux précieux de la galerie actuelle des statues ; mais Pie VI, qui eut un plus long règne, eut dans les travaux de construction comme dans l’enrichissement des nouvelles galeries la plus grande part. Le Vatican obtint par lui, grâce à d’intelligens achats, plusieurs des marbres retrouvés dans les fouilles du comte Fede, de Jenkins et d’Hamilton à la villa Adriana. Il entreprit une vaste fouille à Otricoli, l’ancienne Otriculum en Ombrie. C’est Pie VI qui édifia cette monumentale salle ronde où il plaça, outre l’immense vasque de porphyre trouvée dans les Thermes de Dioclétien, les pavages en mosaïque, la Junon Sospita et les pièces colossales prouvées à Otricoli, la tête de Jupiter, peut-être copie ou imitation du Jupiter de Phidias, la tête de Claude avec la couronne civique, etc. C’est lui qui dota la salle dite de la Croix grecque du sarcophage de Constance, du sarcophage d’Hélène, mère de Constantin, habilement restauré. C’est lui qui donna la série des Muses avec Apollon, la statue d’Eschine et tant d’autres. Ainsi se formait magnifiquement le Musée Pio-Clementino. »

DIVINITE FLUVIALE Divinità fluviale – MUSEES DU VATICAN – MUSEE PIO CLEMENTINO

ROME – ROMA
LES MUSEES DU VATICAN

 

Armoirie de Rome

 Photos Jacky Lavauzelle

——-

Flag_of_Lazio

 


Musée Pio-Clementino
Museo Pio Clementino
Cour de l’Octogone
Cortile Ottagono
DIVINITE FLUVIALE
Divinità fluviale
L’ARNO

Epoque d’Hadrien
Vers 170
170-180 ap J.-C. en ornementation d’une fontaine avec sarcophage
Restauration à la Renaissance

 

« ARNO, (Géog.) fleuve d’Italie, dans la Toscane ; il a sa source dans l’Apennin, passe à Florence & à Pise, & se jette dans la mer un peu au-dessous. »
DIDEROT
L’ENCYCLOPEDIE
1ère édition 1751

« ARNO. Rivière d’Italie. Arnus. Elle a sa source dans l’Apennin, coule dans la Toscane, passe à Florence & à Pise, & se jette dans la Méditerranée au-dessous de Pise. »
JESUITES ET IMPRIMEURS DE TREVOUX
DICTIONNAIRE UNIVERSEL FRANCAIS & LATIN
1771 – 6è édition

Musée Pio Clementio Museo Cour de l'octogone Cortile Ottagono divinité fluviale divinta fluviale arno artgitato 2 Musée Pio Clementio Museo Cour de l'octogone Cortile Ottagono divinité fluviale divinta fluviale arno artgitato