Canzoniere Poet – LE CHANSONNIER Pétrarque Sonnet 38-CANZONIERE PETRARCA SONETTO 38

 

CANZONIERE POET
Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE 38
LITTERATURE ITALIENNE

Letteratura Italiana

PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

——–


Canzoniere Petrarca Sonetto 38

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 38

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

PRIMA PARTE
Première Partie

38/366

Orso, e’ non furon mai fiumi né stagni,
Orso, jamais les rivières, les étangs, ne furent
  né mare, ov’ogni rivo si disgombra,
ni la mer, où toute rivière se retrouve,
né di muro o di poggio o di ramo ombra,
ni de mur, ni de monticule ou de rameau,
 né nebbia che ’l ciel copra e ’l mondo bagni,
ni de brouillard que le ciel couvre et que le monde baigne,

*

 né altro impedimento, ond’io mi lagni,
ou d’autre empêchement, sur lequel je pourrais me plaindre,
 qualunque piú l’umana vista ingombra,
d’autres qui encombrent le plus la vision humaine,
quanto d’un vel che due begli occhi adombra,
autant que le voile qui cache ces deux beaux yeux,
et par che dica: Or ti consuma et piagni.
et qui semble dire: maintenant consume-toi et pleure.

*

 Et quel lor inchinar ch’ogni mia Gioia
Et que ce regard incliné qui toute ma joie
 spegne o per humiltate o per argoglio,
éteint ou par humilité ou par orgueil,
  cagion sarà che ’nanzi tempo i’ moia.
sera raison avant que je ne rende l’âme.

*

 Et d’una bianca mano ancho mi doglio,
Et d’une main blanche je pleure aussi,
ch’è stata sempre accorta a farmi noia,
qui fut toujours prête à me causer noise,
  et contra gli occhi miei s’è fatta scoglio.
et contre mes yeux s’est fait obstacle.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

canzoniere Petrarca sonetto 38
le chansonnier Pétrarque sonnet 38
canzoniere poet