Canzoniere Poet – LE CHANSONNIER Pétrarque Sonnet 34-CANZONIERE PETRARCA SONETTO 34

CANZONIERE POET
Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE 34
LITTERATURE ITALIENNE

Letteratura Italiana

PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

——–


Canzoniere Petrarca Sonetto 34

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 34

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

PRIMA PARTE
Première Partie

34/366

Apollo, s’anchor vive il bel desio
Apollon, si encore vit le beau désir
che t’infiammava a le thesaliche onde,
qui t’enflammais dans les vagues de Thessalie,
et se non ài l’amate chiome bionde,
et si tu n’as plus les aimées mèches blondes,
volgendo gli anni, già poste in oblio:
les années s’écoulant, déjà mis dans l’oubli :

dal pigro gielo et dal tempo aspro et rio,
du paresseux gel et du temps âpre et contraire,
che dura quanto ’l tuo viso s’asconde,
qui dure aussi longtemps que ton visage reste caché,
difendi or l’onorata et sacra fronde,
défends les frondaisons honorées et sacrées,
ove tu prima, et poi fu’ invescato io;
où toi d’abord, et puis nous fûmes plongés ;

*

et per vertú de l’amorosa speme,
Et par les vertus de l’amoureux espoir
che ti sostenne ne la vita acerba,
qui te soutient dans cette vie amère,
di queste impressïon’ l’aere disgombra;
de ces impressions débarrasse l’air ;

*

sí vedrem poi per meraviglia inseme
oui, nous verrons par une merveilleuse concomitance
seder la donna nostra sopra l’erba,
notre dame assise sur l’herbe,
et far de le sue braccia a se stessa ombra.
et faire avec ses bras de l’ombre à elle-même.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

canzoniere Petrarca sonetto 34
le chansonnier Pétrarque sonnet 34
canzoniere poet