Canzoniere Poet – LE CHANSONNIER Pétrarque Sonnet 33-CANZONIERE PETRARCA SONETTO 33

CANZONIERE POET
Traduction – Texte Bilingue
Le Chansonnier PETRARQUE 33
LITTERATURE ITALIENNE

Letteratura Italiana

PETRARQUE

Francesco PETRARCA
1304 – 1374

Traduction Jacky Lavauzelle

——–

——–


Canzoniere Petrarca Sonetto 33

LE CHANSONNIER PETRARQUE Sonnet 33

Rerum vulgarium fragmenta

Fragments composés en vulgaire

PRIMA PARTE
Première Partie

33/366

Già fiammeggiava l’amorosa stella
Déjà, flamboyante l’amoureuse étoile
 
per l’orïente, et l’altra che Giunone
par l’Orient, et l’autre pour qui Junon
suol far gelosa nel septentrïone,
fut jalouse dans le septentrion,
rotava i raggi suoi lucente et bella;
roulait par ses rayons, brillante et radieuse ;

*

levata era a filar la vecchiarella,
Elle se levait pour filer la vieille,
discinta et scalza, et desto avea ’l carbone,
échevelée et pieds nus, et éveillée par la braise,
et gli amanti pungea quella stagione
et les amants saisissaient cette saison
che per usanza a lagrimar gli appella:
qui par usage appelait les tourments :

*

quando mia speme già condutta al verde
quand mon espoir déjà éconduit
giunse nel cor, non per l’usata via,
vint dans mon cœur, par un itinéraire inusité,
che ’l sonno tenea chiusa, e ’l dolor molle;
que le sommeil tenait fermée et que la douleur adoucissait ;

*

quanto cangiata, oimè, da quel di pria!
mais qu’elle avait changé, hélas, celle de jadis !
Et parea dir: Perché tuo valor perde?
Et elle semblait dire: Pourquoi perdre votre vigueur ?
Veder quest’occhi anchor non ti si tolle.
Voir ces yeux ne t’est pas encore retiré.

********************
Traduction Jacky Lavauzelle
ARTGITATO
*********************

canzoniere Petrarca sonetto 33
le chansonnier Pétrarque sonnet 33
canzoniere poet