Tous les articles par artgitato

William Somerset Maugham – Le Cyclone : Le grand sacrifice

William Somerset Maugham
1874-1965





Le Cyclone W Somerset Maugham Théâtre des Ambassadeurs Argitato

LE CYCLONE
THE SACRED FLAME – 1928
Pièce en trois actes
Adaptation française d’Horace de Carbuccia
Représentée le 1er octobre 1931
Au Théâtre des Ambassadeurs

LE GRAND SACRIFICE





Depuis 2012, des cantons suisses valident la possibilité d’un recours à une aide au suicide. Une association suisse, Exit A.D.M.D. (Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité) propose son aide aux malades âgées qui ne sont pas nécessairement en phase terminale.

William Somerset Maugham, l’auteur de la Servitude de l’Homme (1915) aborde ici, au théâtre, ce thème difficile du suicide assisté. Le titre original est The Sacred Flame, la Flamme sacrée, 21ème pièce de l’auteur, écrite à 54 ans, et sortie, en Angleterre, en 1928. C’est avec l’adaptation française d’Horace de Corbuccia que la pièce fut présentée trois ans plus tard au Théâtre des Ambassadeurs.



UNE ACTUALITE TOUJOURS PRESSANTE
Etienne Rey disait dans Comoedia, en 1931 : «  c’est un drame volontairement nu et dépouillé, une sorte de tragédie, dont l’action se déroule en vingt-quatre heures, et qui, après avoir côtoyé l’intrigue policière au sujet du meurtre, ne révèle son véritable dessin qu’au dernier acte : l’étude psychologique d’un cas rare et curieux, d’un cas de conscience mis en relief par M. Somerset Maugham, qui sait si bien écrire des pièces d’atmosphère, est aussi capable d’imaginer et de traiter avec sobriété et vigueur des situations qui relèvent des situations qui soulèvent des problèmes moraux assez graves, et d’une actualité toujours pressante. La pièce est assez sévère, et les gens qui aiment rire au théâtre n’y trouveront pas leur compte. Pour moi, je suis enchanté d’entendre un drame bien fait et d’un intérêt aigu. Le champ du théâtre s’était terriblement rétréci en France depuis une quinzaine d’années. Il est excellent qu’une pièce, même étrangère, vienne élargir le champ et que l’intérêt puisse s’attacher de nouveau à des sujets dramatiques ou même tragiques. »




VOUS EPOUSER OU MOURIR DE FAIM
Maugham raconte l’histoire d’un homme, brave aviateur de la première guerre mondiale, qui, un an après son mariage, se retrouve paralysé suite à un accident d’avion. Nous retrouvons, quelques années plus tard, les protagonistes de l’histoire, la famille des proches et des amis.

Le 1er acte présente tous les personnages. Mais comme dans les autres actes, une personne mène la danse. Ici, c’est Maurice, le fils de Madame Tabret, le frère de Fred, le mari de Stella. Il circule en fauteuil suite à son accident d’avion. Il est amoureux fou de Stella, depuis le premier jour : « Nous avions passé la soirée à l’Opéra, puis j’avais proposé à Stella de l’emmener souper ; mais, au lieu de me rendre directement au restaurant, je l’ai conduite autour de Hyde Park, dans une petite voiture à deux places que j’avais alors, et je lui ai juré que je continuerais à tourner en rond jusqu’à ce qu’elle promette de m’épouser. Wagner lui avait donné un tel appétit qu’après un tour et demi elle m’a déclaré : ‘Au diable, s’il me faut choisir entre vous épouser ou mourir de faim, j’aime autant vous épouser ! »

JE VOYAIS A NU SON ÂME TORTUREE
A la fin du premier acte, tous vont se coucher. Maurice ne se réveillera pas. Il sera trouvé mort de bon matin. Le second acte est drivé par Nurse Wayland devenue moins sympathique et avenante qu’à l’acte précédent. Elle est sûre et certaine qu’il s’agit d’un assassinat. Ses propos enflammés révèlent un amour sincère et passionné pour Maurice.  « Je ne lui étais rien. Je n’étais qu’une infirmière qu’il payait. Il ne cherchait pas à me cacher le désespoir qui remplissait son cœur. Avec moi, il n’avait pas à feindre. Il n’avait pas à paraître de bonne humeur, à plaisanter. Il pouvait être triste, car il ne croyait pas me faire de la peine. Il pouvait être désagréable et dire ensuite qu’il le regrettait, car il n’avait pas à me ménager. Sa gaîté n’était qu’un masque qu’il prenait pour vous faire rire. Moi je voyais à nu son âme torturée. »




IL A RÊVE SON RÊVE JUSQU’A LA FIN
Le dernier acte appuie sur la culpabilité de Stella. Madame Tabret avouera qu’elle a commis le meurtre par amour pour son fils. « Il y a des années, quand, pour mes fils, j’ai renoncé à mon grand amour pour ce vieux major ici présent, je croyais qu’on ne pourrait jamais me demander de plus grand sacrifice. Je sais maintenant que ce n’était rien. Car j’aimais mon enfant. Je l’adorais. Je suis si seule maintenant qu’il est mort ! C’est un beau rêve qu’il faisait et je l’aimais trop pour le laisser s’en éveiller. Je lui avais donné la vie. Je lui ai repris la vie. Je suis allée dans la salle de bains, je suis montée sur une chaise et j’ai pris le flacon de chloraline, j’ai pris cinq comprimés, que j’ai fait dissoudre dans un verre d’eau. Je les ai apportés à Maurice et il les a avalés d’un trait. Mais c’était amer. Il m’en a fait la remarque et je suppose que c’est pour cela qu’il en a laissé un peu au fond du verre. Je me suis assise à côté de son lit et j’ai tenu sa main jusqu’à ce qu’il s’endorme et, quand j’ai retiré ma main, je savais qu’il dormait d’un sommeil dont il ne se réveillerait pas. Il a rêvé son rêve jusqu’à la fin. »

LE COUP DE THEÂTRE FINAL
Robert de Beauplan soulignait dans La Petite Illustration n°572 du 9 avril 1932, que « l’intérêt de curiosité est relevé par un cas de conscience pathétique. C’est un problème moral sur lequel on peut discuter longuement que pose le coup de théâtre final. »

Après cette révélation, le polar est terminé. L’accusatrice, la Nurse Wayland, ne souhaite pas continuer dans la voie de l’autopsie et de la justice. Elle propose au docteur Harvester, présent pendant toute la scène, de signer le certificat de décès. Cela signifie qu’aucune enquête judiciaire, ou policière, ne sera diligentée. Madame Tabret est libre, avec le poids de son sacrifice éternellement sur sa conscience.



Laissons le dernier mot à Edmond Sée, qui soulignait dans l’Œuvre :  « ce n’est pas seulement une pièce fertile en surprises, en péripéties, en rebondissements imprévus et quelque chose comme un drame policier ; c’est encore et surtout une « tragédie bourgeoise » aux émouvants, âpres, douloureux prolongements, et qui atteint, à la fin, à une grandeur véritable. »

Jacky Lavauzelle

LA PETITE ILLUSTRATION n°572 du 9 avril 1932
Lors de la première, du 1er octobre 1931, ont joué :

Georges Mauloy (Stevens)
Jean Max (Maurice Tabret)
Pierre de Guingand (Fred Tabret, le frère de Maurice)
Philippe-Richard (le docteur Harvester)
Maurel (Le Maître d’hôtel)
Suzanne Desprès (Madame Tabret, la mère de Maurice et de Fred)
Huguette Ex-Duflos (Stella Tabret, femme de Maurice et amante de Fred)
Sylvie (Nurse Wayland)
Jane Pierville (Une femme de chambre)

SUSANA La Perverses ou LA SEDUCTION DU DEMON (Buñuel)

Luis Buñuel

Susana la perverse Susana, demonio y carne
1951
LA SEDUCTION DU DEMON

Susana la perverse-Susana demonio y carne- Luis Bunuel Artgitato « Le serpent alors innocent, mais qui devait dans la suite devenir si odieux, comme si nuisible à notre nature, devait servir en son temps à nous rendre la séduction du démon plus odieuse ; et les autres qualités de cet animal étaient propres à nous figurer le juste supplice de cet esprit arrogant, atterré par la main de Dieu, et devenu si rampant par son orgueil. » (Bossuet, De la concupiscence)

 

Des premières images, les premiers plans sont les plus beaux du film. La musique de Raul Lavista gronde littéralement d’inquiétude lancinante en perdant la caméra dans les nuages. La caméra monte, monte. La pluie tombe alors. L’orage zèbre la nuit. Des lumières d’un édifice imposant. Plan sur la pancarte qui remplit l’écran : « REFORMATORIO DEL ESTADO », Maison de Correction d’Etat. Le déluge peut commencer.

« Alors le Seigneur fit tomber sur Sodome et Gomorrhe une pluie de soufre et de feu, venant du Seigneur, du ciel. » (Genèse)

Des cellules de la maison de redressement sont dans le noir.

Des dames descendent avec une fille leur criant : « Soyez maudites ! » Elle crache, donne des coups de poings et des coups de pieds, elle  éructe comme un diablotin.

Le cas de Susanna s’aggrave ; « depuis deux ans, son état ne fait que s’empirer. » Elle a passé une partie de sa jeunesse dans cette institution. Elle est entre deux âges. Presqu’une femme.
Nous sommes dans le cœur du film. Le bien et le mal. Le Diable et Dieu. Mais ce qui est le plus intéressant, c’est que cette Susana que l’on emprisonne dans un cachot insalubre pour quinze jour afin de la calmer n’invoque ni Satan ni le Diable, mais Dieu.

Malgré son allure démoniaque, sa beauté rayonne. Elle illumine.

Elle reste terrorisée par une chauve-souris, des rats, une araignée., comme une fillette qui découvrirait pour la première fois la prison. La première personne qu’elle implore est Dieu : « Dieu ! Faites-moi sortir ! Je veux sortir… » Et c’est la croix qui illumine alors le centre du cachot.

Le Diable n’est pas là. Et Susana n’est pas effrayée par cette apparition qui la calme immédiatement. La musique s’adoucit de suite. Nous n’entendons plus l’orage.

Elle semble avoir perdu la raison. « Elle n’est pas plus heureuse en jouissant des plaisirs que ses sens lui offrent : au contraire elle s’appauvrit dans cette recherche, puisqu’en poursuivant le plaisir elle perd la raison. Le plaisir est un sentiment qui nous transporte, qui nous enivre, qui nous saisit indépendamment de la raison, et nous entraîne malgré ses lois. » (Bossuet, Sermon pour Madame de La Vallière, 4 juin 1675)

Susana continue dans le même registre. Elle ressemble alors à une sainte perdue dans ses prières. L’hystérique du début n’est plus du tout la même, mais le Dieu invoqué prend des couleurs moins évidentes : « Seigneur. Tu m’as fait comme je suis. Comme les scorpions, comme les rats… » Ce n’est donc pas le Seigneur qu’elle invoque : « Dieu des prisons, aie pitié de moi. Fais tomber les barreaux, les murs. Laisse-mois sentir l’air, le soleil. J’ai autant de droits qu’un serpent…ou que cette araignée ! … Dieu, accorde-moi un miracle si tu peux !…Sors-moi de là ! »

Déchaînée, les barreaux cèdent. Elle s’en servira d’échelle. Un rire diabolique sort de sa bouche.  Dehors le déluge continue au rythme de la musique qui s’accélère. Les orages rayent la toile. Elle tombe, rampe, glisse, comme un serpent dans la tourmente.

Cette partie est la plus ambigüe. Sa libération est un miracle en soi. Même si elle invoque le « Dieu des prisons », c’est la croix qui s’inscrit et c’est Dieu qu’elle invoque et qui semble répondre à sa prière.

« Au terme des mille ans, Satan déchaîné, s’évadera de sa prison pour séduire les nations aux quatre coins de la terre. » (L’Apoclypse de Jean, XX)

Le plan suivant présentera l’hacienda, sous les eaux et sous l’orage, de Don Guadalupe. Luis Buñuel nous la montre comme un havre de paix. Un havre que le malin cherchera à conquérir.

La jument préféré du maître des liuex est en train de mettre bas. La naissance se passe mal. Le poulain n’y résistera pas et le pronostic vital de la jument est engagé. La mort de cet animal innocent marque l’approche des forces diaboliques.

Les propos tournent dans le grand salon autour de superstitions, notamment de la part de la servante Felisa. Susana qui arrive détrempée, s’évanouie au seuil de la maison. Elle est accueillie par charité chrétienne. Dona Carmen, la femme de Don Guadalupe écoute la fausse histoire de Susana et la prend sous sa protection.

Susana cherchera à séduire les hommes qui lui permettront de rester dans l’hacienda. Jesus, le contremaître, qui lui tourne autour, apprendra vite qu’elle est recherchée par les autorités et cherchera à en tirer parti. Dans l’hacienda, c’est le mal qui triomphe, Susana prend possession des âmes et c’est le fils, doux et obéissant, étudiant invétéré, qui se retrouve dans une chambre avec des barreaux.

La fumée des batailles du cœur commence à se répandre. Elle se dissipera bientôt…mais pour mieux découvrir le lugubre spectacle des ruines.

En attendant, Susana séduira ensuite le fils et le père. La cellule familiale se décomposera tout au long du film, créant des jalousies, des rancœurs et des haines. Elle jouera constamment sur son image de jeune fille chaste et prude. Et ne découvre largement ses épaules que pour passer à l’offensive de la séduction, avec un geste de sa main dans ses cheveux.

Tout redeviendra plus calme avec l’arrivée des autorités conduite par Jesus, récemment licencié après avoir été surpris, par Don Guadalupe, avec Susana. Il était temps.

« Mais un feu descendit du ciel et les dévora. Le Diable, leur séducteur, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, auprès de la Bête et du faux prophète ; ils y seront tourmentés jour et nuit, pour les siècles des siècles. » (L’Apocalypse de Jean)

Le foyer se recomposera aussitôt. Le fils retrouvera sa gentillesse naturelle et le père son fauteuil de maître incontesté de l’hacienda. Dès le départ de Susana, nous apprendrons aussi que la jument que Don Guadalupe devait abattre, est, désormais, totalement guérie.

« Je vis alors un grand trône blanc et Celui qui siégeait dessus…Je vis alors un ciel nouveau et une terre nouvelle, puisque le premier ciel et la première terre s’en étaient allés… » (L’Apocalypse de Jean)

Jacky Lavauzelle

—————————————————————————-

LES PERSONNAGES

Fernando Soler (Don Guadalupe, le père) Matilde Palou (Dona Carmen, la mère) Luis López Somoza (Alberto, le fils)

Rosita Quintana (Susana) Víctor Manuel Mendoza (Jesus, l’intendant) María Gentil Arcos (Felisa, la servante-chef)

Emile ZOLA – LE PARADIS DES CHATS : MAUDITE LIBERTE !

Emile ZOLA
Le Paradis des chats

Emile Zola Le Paradis des chats Jean-Baptiste_Siméon_Chardin_La Raie 1728

MAUDITE LIBERTE !

Le Paradis des chats est une allégorie de la liberté. Le Loup et le Chien de la Fontaine, version chat. Version aménagée. Le « Dogue aussi puissant que beau » est le « chat d’Angora » et le « Loup (qui) n’avait que les os et la peau,  Tant les chiens faisaient bonne garde » est ce chat de gouttière qui « me mordit cruellement le cou », mais qui reste son ami. Mais à l’inverse de la fable, ce n’est pas le loup qui «aborde humblement » le chien de garde, mais le chat qui se jette dans cette rue étrange et dangereuse, « mes pattes glissaient sur le pavé gras. Je me souviens avec amertume de ma triple couverture et de mon coussin de plume. »

LA RUE N’EST PAS A NOUS
Il découvre que la rue n’est pas la liberté qu’il attendait. «Mais la rue n’est donc pas à nous ? On ne mange pas, et l’on est mangé ! »

En 1970, Walt Disney sort les Aristochats. L’histoire se déroule en 1910 à Paris. La belle Duchesse, une chatte persane blanche aux grands yeux bleus, et ses trois chatons, qui s’évadent lors du kidnapping du majordome, rencontrent Thomas O’Malley, un séduisant et distingué chat de gouttière. Puis, Duchesse rencontrera les amis d’O’Malley, Scat Cat et son groupe. Toute la famille retrouvera Madame Bonnefamille dans la bonne humeur du groupe de Scat Cat.

JE M’ENNUYAIS A ÊTRE HEUREUX
Walt Disney s’est bien inspiré du Paradis des chats d’Emile Zola. Il s’agit d’un jeune male angora qui s’ennuie dans son domicile parisien bourgeois. « Au milieu des douceurs, je n’avais qu’un désir, qu’un rêve, me glisser par la fenêtre entr’ouverte et me sauver sur les toits. Les caresses me semblaient fades, la mollesse de mon lit me donnait des nausées, j’étais gras à m’en écœurer moi-même. Et je m’ennuyais tout le long de la journée à être heureux. » Une sorte d’O’Malley avant le trottoir. Il est le plus heureux des chats dans la maison.

Comme disait Michel Audiard : « Quand je réveille mon chat, il a l’air reconnaissant de celui à qui l’on donne l’occasion de se rendormir. « 

 UN CHAT SUR UN NUAGE
Le chat rêve du monde, de l’extérieur, de l’aventure. Bref, le chat rêve du toit. « Il faut vous dire qu’en allongeant le cou, j’avais vu de la fenêtre le toit d’en face. Quatre chats, ce jour-là, s’y battaient, le poil hérissé, la queue haute, se roulant sur les ardoises bleues, au grand soleil, avec des jurements de joie. Jamais je n’avais contemplé un spectacle si extraordinaire. »

Et ce que chat veut, il l’obtient. Ce sont des fantômes, des esprits. « Je crois que les chats sont des esprits venus sur terre. Un chat, j’en suis convaincu, pourrait marcher sur un nuage. »  (Jules Verne)

DES SALONS AUX GOUTTIERES NATALES
Et quand le toit s’offre à lui et à ses pattes, c’est un réel bonheur : « Que les toits étaient beaux ! De larges gouttières les bordaient, exhalant des senteurs délicieuses. Je suivis voluptueusement ces gouttières, enfonçaient dans une boue fine, qui avait une tiédeur infinies. Il me semblait que je marchais sur du velours. Et il faisait une bonne chaleur qui fondait ma graisse. »

« J’aime dans le chat ce caractère indépendant et presque ingrat qui le fait ne s’attacher à personne, et cette indifférence avec laquelle il passe des salons à ses gouttières natales.  »  (François-René de Chateaubriand)

JE REGRETTAI MA PRISON
Arrive le malheur raconté au début. Le souvenir de la maison chaude et tranquille. « C’est alors que je compris que le mou frais était excellent. » La dureté de la rue. «Pendant près de dix heures je reçus la pluie, je grelottai de tous mes membres. Maudite rue, maudite liberté, et comme je regrettai ma prison ! »

« La notion de liberté n’est pas une notion, c’est une nostalgie de la mémoire. » (Paul Paré)

 UNE CORRECTION RECUE DANS UNE JOIE PROFONDE
Dans la fable, le loup est affolé de la condition du chien. Il est gras. Mais, dit-il : « attaché? dit le Loup : vous ne courez donc pas. –  Où vous voulez ? – Pas toujours ; mais qu’importe ?  – Il importe si bien, que de tous vos repas,  Je ne veux en aucune sorte. » Le chat d’Angora, lui, ne cherche qu’à retrouver sa place dans sa prison dorée. Et ce, malgré les coups, «quand je rentrai, votre tante prit le martinet, et m’administra une correction que je reçu avec une joie profonde. Je goûtai largement la volupté d’avoir chaud et d’être battu. Pendant qu’elle me frappait, je songeais avec délices à la viande qu’elle allait me donner ensuite. »

 « Comme quiconque les a un tant soit peu fréquentés le sait bien, les chats font preuve d’une patience infinie envers les limites de l’esprit humain.  »  Cleveland Amory 

Jacky Lavauzelle

 

 

PUBLILIUS SYRUS – SENTENCES SUR L’AVARICE, L’AVIDITE et L’ARGENT

PUBLILIUS SYRUS
SENTENCES – SENTENTIAE
Sur l’avarice, l’avidité et l’argent

Publilius Syrus Sentences Sententiae Sur l'argent l'avidité l'avarice Artgitato

Avarus ipse miseriae causa est suae.
L’avare est lui-même la cause de sa misère.

Avarus, nisi quum moritur, nil recte facit.

L’avare, sauf quand il meurt, ne fait rien de bien.

Avidum esse oportet neminem, minime senem.

Personne ne devrait être avide, pas même un vieil homme.

Auro suadente nil potest oratio.

L’or persuade, là où le discours est impuissant.

Avaro quid mali optes, ni ut vivat diu ?

Que souhaiter à l’homme cupide, si ce n’est qu’il vive longtemps ?

Avarum facile capias, ubi non sis idem.

L’avare peut être une proie facile, si vous n’en n’êtes pas un vous-même.

Avarum irritat, non satiat pecunia.

L’argent ne satisfait pas l’avare, il l’irrite.

Avarus damno potius quam sapiens dolet.

L’avare pleure les pertes, pas le sage.

Auferri et illud, quod dari potuit, potest.

Ce qui a été accordé peut être repris.

An dives, omnes quaerimus : nemo, an bonus.

Est-il riche, demandent-ils tous ; personne ne demande : est-il bon ?

Amissum quod nescitur, non amittitur.

Ce qui est perdu sans qu’on le sache, n’est pas perdu.

Alterius damnum, gaudium haud facias tuum.

Ne fais pas ton bonheur sur le malheur des autres.

Alienum aes homini ingenuo acerba servitus.

Une dette pour l’homme libre est un amer esclavage.

Alienum est omne, quicquid optando evenit.

Le bien que nous obtenons par la volonté ne nous appartient pas en propre.

Alienum nobis, nostrum plus aliis placet.

Le bien des autres nous plaît, le nôtre plaît aux autres.

Aes debitorem leve, grave inimicum facit.

Un petit débiteur fait un obligé, un grand débiteur fait un ennemi sérieux.

 

Traduction Jacky Lavauzelle

PLINE L’ANCIEN : Quand le Parfum devient luxe – HISTOIRE NATURELLE

PLINE L’ANCIEN
HISTORIARUM MUNDI

HISTOIRE NATURELLE
NATURALIS HISTORIAE

Pline L'ancien Histoire naturelle Klimt Parfum Luxe Artgitato

Livre XIII

Quanta in unguentis luxuria
Quand le parfum devient luxe

IV-3

Haec est materia luxus e cunctis maxime supervacui.

En matière de luxe, quel est l’élément le plus superflu.

Margaritae enim gemmaeque ad heredem tamen transeunt :

Les perles et les bijoux, au moins, sont hérités,

Vestes prorogant tempus : unguenta illico exspirant,

Les vêtements durent dans le temps: l’huile précieuse, elle, de suite, s’évapore,

ac suis moriuntur horis.

et meure au bout de quelques heures.

Summa commendatio eorum,

Leur grand mérite,

ut transeunte femina odor invitet etiam aliud agentes :

d’être sentie par une passagère, et ainsi d’attirer son intérêt :

exceduntque quadragenos denarios librae.

plus de quarante deniers la livre !

Tanti emitur voluptas aliena :

Tant d’argent pour le plaisir des autres ;

etenim odorem qui gerit, ipse non sentit.

car celui qui la porte, ne la sent pas !

Sed et haec aliqua differentia signanda sunt.

Mais il y a quelques divergences, et plus encore.

In M. Ciceronis monumentis invenitur,

Dans les Mémoires de Cicéron, nous voyons

unguenta gratiora esse, quae terram, quam quae crocum sapiant :

qu’il est plus acceptable, pour les parfums, de sentir la terre, que l’odeur de safran:

quando etiam corruptissimo in genere magis tamen juvat quaedam ipsius vitii severitas.

c’est ainsi que, au cœur de la corruption, la gravité plaît au vice.

Sed quosdam crassitudo maxime delectat, spissum appellantes :

Mais certains apprécient une certaine épaisseur, l’appelant densité :

linique jam, non solum perfundi, unguentis gaudent.

préférant, non seulement être humectés d’essences, mais s’enduire de parfums.

Vidimus etiam vestigia pedum tingui :

Nous avons vu se parfumer les plantes des pieds,

quod M. Othonem monstrasse Neroni principi ferebant.

ce qu’Othon montrât, dit-on, au dernier des Césars.

Quaeso ut qualiter sentiretur, juvaretque, ab ea parte corporis ?

Je vous demande comment a pu être sentie cette partie du corps ?

Nec non aliquem ex privatis audivimus jussisse,

Et nous en avons vu un citoyen inonder,

spargi parietes balinearum unguento :

de parfums les murs d’une salle de bains ;

atque Caium principem, solia temperari :

jusqu’à Caligula lui-même dans son bain ;

ac ne principale videatur hoc bonum,

il semble que ce n’est pas seulement un privilège impérial,

et postea quemdam ex servis Neronis.

puisque c’est arrivé aussi à un des serviteurs de Néron.

Maxime tamen mirum est, hanc gratiam penetrasse et in castra.

Il n’est même plus étrange que ce luxe pénètre dans les camps.

Aquilae certe ac signa, pulverulenta illa,

Les aigles, ces drapeaux poussiéreux,

et custodibus horrida, inunguntur festis diebus :

aux mains de gardes patibulaires, sont parfumés les jours de fête ;

utinamque dicere possemus, quis primus instituisset !

Et si seulement nous pouvions dire, qui a d’abord établi cet usage!

Ita est, nimirum hac mercede corruptae terrarum orbem devicere aquilae.

C’est donc sous la corruption de ces parfums que nos aigles ont conquis le monde.

Ista patrocinia quaerimus vitiis,

Grâce à cette protection qui accompagne nos vices,

ut per hoc jus sumantur sub casside unguenta.

nous sommes autorisés  à nous parfumer sous le casque.

Traduction Jacky Lavauzelle

LES 100 PLUS BELLES CHANSONS DU MONDE et de tous les temps

 

Les 100 plus belles chansons du monde
et de tous les tempsPlus belles chansons du monde

 

TOP
AFRIQUE DU SUD
Memeza
Brenda Fassie

1
 USA
Fistful of   love

Antony and the   Johnsons 

2
POLOGNE
Maszynka Do Swierkania
Czeslaw Spiewa

3
ESPAGNE
Cucurrucucu Paloma (Hable Con Ella de Pedro Almodóvar) Caetano Veloso

4
ITALIE
Bella Ciao

5
SENEGAL
Tajabone
Ismaël Lô

6
USA
My girl

Otis Redding
When she 

7
USA
When she believes

Ben Harper  

8
AFRIQUE DU SUD
Vulindlela
Brenda Fassie

9
USA
Unchained melody

Elvis Presley

10
INDE
Lag Ja Gale लग जा गले

Lata Mangeskhar
Chanson du film Wok Kaun Thi (1962)

11
CHINE
Su Yunying 蘇運瑩
後來
Hòulái

12
USA
Simply Falling
Iyeoka Okoawo

13
PORTUGAL
Beijo
Pedro Abrunhosa

14
RUSSIE
Пока Земля ещё вертится (Alors que la   terre tourne encore…) Boulat Okoudjava (Булат   Окуджава




15
Cry me River
Ella Fitzgerald and Joe Pass
Dinah Washington
Julie London 

16
USA
Stand by me
Playing For Change Song Around the   World

17
FINLANDE
Hyvää puuta
Vesa-Matti Loiri  

18
VIETNAM
Diễm Xưa
KHÁNH LY   

  19
AFRIQUE DU SUD
Pata Pata
Miriam Makeba

20
TURQUIE
Sari Gelin
Cem Adrian

CHINE
Su Yunying 蘇運瑩
冥明
míng míng

USA
I’ve Been Loving You Too Long

Otis Redding

USA
I want you

Bob Dylan  

 USA
Maybe
Janis Joplin

 USA
 I Try
Macy Gray

 USA
Cryin’

Aerosmith

 USA
Somewhere over the Rainbow
Israel Kamakawiwoʻole

 GRECE
Rain and Tears
Aphrodite’s Child

 GRANDE BRETAGNE
Brothers in arms
Mark Knopfler

 USA
Try a little tenderness
Otis Redding

USA
Killing me softly
Frank Sinatra

USA
Sit Down Beside Me
Patrick Watson 

USA
What’d I say
Ray Charles  




GRANDE BRETAGNE
You Are My Sister
Boy George & Antony and the Johnsons 

USA
Rehab
Amy Whinehouse

USA
 Piece of My Heart
Janis Joplin

GRANDE BRETAGNE
Bohemian Rhapsody
Queen  

USA
Thunder
Imagine Dragons

USA
Halo
Beyoncé 

ISLANDE
Little Talks
Of Monsters and Men 

GRANDE BRETAGNE
Perfect
Ed Sheeran

USA
Hallelujah
Jeff Buckley

GRANDE BRETAGNE
Clint Eastwood
Gorillaz

BRESIL
No Rancho Fundo
Paula Fernandes

USA
Blue Moon
Billie Holiday 

CHINE
Su Yunying 蘇運瑩
精靈
Jīng líng

ALLEMAGNE
Still Loving You
Scorpions

ISRAËL
Love it or leave it
Asaf Avidan    

USA
Sex Bomb
Tom Jones  

USA
Werewolf
CocoRosie  

USA
Back To Black
Amy Whinehouse

USA
You Only Live Once
The Strokes

  GRANDE BRETAGNE
Stairway to Heaven
Led Zeppelin

ITALIE
Se Bastasse Una Canzone
Luciano Pavarotti & Eros Ramazzotti

USA
Shape of You
Ed Sheeran

GRANDE BRETAGNE
I’m Not The Only One
Sam Smith

SUEDE
Åh gud
Lisa Ekdhal  

USA
Suspicious Mind
Elvis Presley

IRLANDE
Zombie

The Cranberries

GRANDE BRETAGNE
Somewhere Only We Know
Keane ou Lily Allen  

CANADA
The Future
Leonard Cohen

CHINE
MONGOLIE INTERIEURE
梦中的额吉 (Mother far away)
Uudam 乌达木

RUSSIE
Виноградная косточка
Вахтанг Кикабидзе -Vakhtang Kikabidze

USA
Like a rolling stone
Bob Dylan  

USA
these boots are made for walking
Nancy Sinatra

GRANDE BRETAGNE
Sultans Of Swing

Dire Straits

JAPON
ありがとう
MONTA、BIG BEAR & LINE 




RUSSIE
Купола Coupoles
Vladimir Vyssotski  – ВладимирВысоцкий

USA
California Dreamin’
The Mamas & The Papas

GRANDE BRETAGNE
Twist and Shout

The Beatles

GRANDE BRETAGNE
Let Her Go
Passenger

Romeo e Giulietta – Romeo & Juliet
 Franco Zeffirelli – 1968
Music Nino Rota
Vocal: Glen Weston

USA
This is a mans world
James Brown  

GRANDE BRETAGNE
Angie
The Rolling Stones

USA
That’s Life
Frank Sinatra

FRANCE
Quand on n’a que l’amour
Jacques Brel

USA
Billie Jean
Michael Jackson

GRANDE BRETAGNE
Uprising
Muse  

USA
You Know I’m No Good
Amy Whinehouse

USA
My way
Frank Sinatra ou Elvis Presley

USA
Beautiful Boyz
CocoRosie

FINLANDE
Eilen kun mä tiennyt en
Paula Koivuniemi & Vesa-Matti Loiri

ISRAEL
מישהו פעם
Ivri Lider (עברי לידר),

FRANCE
L’Hymne à l’amour
Edith Piaf  

CHINE
Cui Jian
(崔健)

Huāfáng Gūniáng 花房姑娘
崔健 不插电
(Cuijian Unplugged 插电)

GRECE
Αύγουστος (août – august)
Níkos Papázoglou –  Νίκος Παπάζογλου 

USA
Fever
Peggy Lee  




USA
New-York New-York
Frank Sinatra

GRANDE BRETAGNE
Another Brick In The Wall
Pink Floyd

ISRAEL
Over my head

Asaf Avidan




USA
Hotel California
The Eagles  

USA
For Your Precious Love
Otis Redding

ANGLETERRE
Let it be
The Beatles   




ANGLETERRE
Rolling in the Deep
Adele  

AUSTRALIE
Big Jet Plane
Angus & Julia Stone

USA
Cry To Me
Solomon Burke

USA
Moon River

Audrey Hepburn (Breakfast at   Tiffany’s )

ALLEMAGNE
Lili Marleen
Marlène Dietrich

FRANCE
La Mer
Charles Trenet

USA
Walk On The Wild Side
Lou Reed  

USA
Gentle on My Mind
Dean Martin

VIETNAM
Cuối cùng cho một tình yêu Vũ Thanh Xuân
(à la verticale de l’été) 

ARGENTINE
Solo le Pido a Dios
Mercedes Sosa 

POLOGNE
Piesn O Szczesciu
Czeslaw Spiewa & Mela Koteluk    

USA
Its Raining Men
Weather Girls

GRANDE BRETAGNE
You’re Beautiful
James Blunt   

FINLANDE
Paula Vesala
Sinuun minä jään
Je resterai avec vous

CHINE TAÏWAN
邓丽君
Teresa Teng
月亮代表我的心
The Moon Represents My Heart
La Lune représente mon cœur

IRLANDE DU NORD
Parisienne Walkways

Gary Moore

We Are The World (USA for Africa – 1985)
Lionel Richie & Michael Jackson  

JAPON
 いつも何度でも
Kimura Yumi 木村弓   

USA
The Rose
Bette Midler

IRLANDE
One
U2  

USA
I Will Always Love You
Whitney Houston 

USA
Hurt
Johnny Cash

USA
Good vibrations
Beach Boys




VIETNAM
Sắc Màu
Trần Thu hà 

USA
Simply The Best
Tina Turner  

USA
Science Fiction/Double Feature
The Rocky Horror Picture Show
Richard O’Brien

USA
Jailhouse Rock
Elvis Presley  

DANEMARK
Just So
Agnes Obel

USA
Like a Rolling Stone
Bob Dylan  

USA
Kinda outta luck
Lana Del Rey

GRANDE BRETAGNE
Father and Son
Cat Stevens  

CANADA
Heart Of Gold

Neil Young




 RUSSIE
Кольщик (Фрагмент из фильма Легенды о Круге)
Mihail Krug – Михаил Владимирович Круг  

USA
The River
Bruce Springsteen

USA
ÜBerlin
R.E.M.  

GB
I Dont Want To Talk About It
Rod Stewart & Amy Belle

USA
Psycho Killer
Talking Heads

JAMAÏQUE
One Love
Bob Marley  

HONGRIE
A szerelemnek múlnia kell
Zorán Sztevanovity

AUSTRALIE
Chandelier
Sia

USA
Blowin’ In The Wind
Bob Dylan  

USA
Perhaps Perhaps Perhaps
Doris Day  

MALAISIE
Nak Dara Rindu
P. Ramlee

USA
What A Wonderful World
Louis Armstrong
ou dans le film indien Guzaarish (2010)

NORVEGE
Masken
Ole Paus

GRANDE BRETAGNE
Nude
Radiohead  

USA
Friends of mine
Adam Green

CAP-VERT
Besame Mucho
Cesária Évora

Grande Bretagne
Imagine
John Lennon

USA CANADA
Wake Up
Arcade Fire  

JAMAÏQUE
No Woman no cry
Bob Marley  

ALGERIE
 Khalouni
Souad Massi

ESPAGNE
Por qué te vas
Janette

USA
I’m Yours
Jason Mraz

MEXIQUE
La Llorona
Chavela Vargas   

BRESIL
Toda Menina Bahiana
Gilberto Gil

USA
Lost On You
LP (Laura Pergolizzi)

FINLANDE
Jope Ruonansuu
Enkeleitä toisillemme

 

USA
All of Me

John Legend

USA
Sway
Dean Martin

THAILANDE
ซมซาน (Som Sarn)
Sek Loso (โลโซ )

***

Plus belles chansons du monde

LES PLUS BELLES CHANSONS FRANCAISES The Best French Songs

RANKING 2017
CHANSONS FRANCAISES
Les plus belles chansons françaises
& en langue française
The Best French Songs

 

Chansons Françaises et en langue française les plus belles Ranking Artgitato

1
L’hymne à l’amour
Edith Piaf

2
Avec le temps
Léo Ferré

3
Quand on n’a que l’amour
Jacques Brel

4
C’est extra
Léo Ferré

5
La Mer
Charles Trenet

6
L’aigle noir
Barbara

7
Là-bas
Jean-Jacques Goldman

8
Comme d’habitude
Claude François

9
Le Plat Pays
Jacques Brel

10
Ma liberté
Serge Reggiani

11
Les Copains d’abord
Georges Brassens




12
Le Temps de l’amour
Françoise Hardy

13
Nuit et brouillard
Jean Ferrat

14
Douce France
Charles Trenet

15
Ne me quitte pas
Jacques Brel

16
Pas toi
Jean-Jacques Goldman

17
Et maintenant
Gilbert Bécaud

18
Comment te dire adieu
Françoise Hardy

19
Fuir le bonheur de peur qu’il ne se sauve
Jane Birkin

20
San Francisco
Maxime Le Forestier




21
Dis quand reviendras-tu ?
Barbara

22
Mon amie la rose
Françoise Hardy




23
La Mamma
Charles Aznavour

24
Puisque tu pars
Jean-Jacques Goldman

25
Nantes
Barbara

26
La Montagne
Jean Ferrat

27
Osez Joséphine
Alain Bashung

28
La Bohème
Charles Aznavour

29
Madame
Serge Reggiani

30
La Nuit je mens
Alain Bashung




31
On ira
Jean-Jacques Goldman

32
Cendrillon
Téléphone

33
Mon pays Gilles
Vigneault

34
Le jour s’est levé
Téléphone

35
Que je t’aime
Johnny Hallyday

36
Mais dans la lumière
Mike Brant




37
En passant
Jean-Jacques Goldman

38
Il suffirait de presque rien
Serge Reggiani

39
Les Feuilles mortes
Yves Montand

40
Ne Partons pas fâchés
Raphaël




41
Le vent nous portera
Noir Désir

42
Les Cœurs purs
Jean-Roger Caussimon

43
Les Marionettes
Christophe

44
Que reste-t-il de nos amours ?
Charles Trenet

45
La vie ne m’apprend rien
Balavoine

46
Aimer à perdre la raison
Jean Ferrat

47
Mon vieux
Daniel Guichard

48
Les Mots bleus
Christophe

49
Amsterdam
Jacques Brel

50
Mon Frère
Maxime Le Forestier

51
L’envie d’aimer
Pascal Obispo




52
Le Paradis blanc
Michel Berger

53
Je suis venu te dire que je m’en vais
Serge Gainsbourg

54
Sous les jupes des filles
Alain Souchon

55
La Chanson de Prévert
Serge Gainsbourg

56
Annie aime les sucettes
France Gall




57
Un Autre monde
Téléphone

58
Hier encore
Charles Aznavour

60
Quand le désert avance
France Gall

61
Heureux qui comme Ulysse
Georges Brassens

62
Nathalie
Gilbert Bécaud

63
Tombé du ciel
Jacques Higelin

64
Les Yeux de ma Mère
Arno

65
Capri c’est fini
Hervé Villard

66
Pour une amourette
Leni Escudero

67
Je me voyais déjà
Charles Aznavour

68
Rien qu’une larme
Mike Brant

69
Et pourtant
Charles Aznavour

70
Je te promets
Johnny Hallyday

71
Couleur menthe à l’eau
Eddy Mitchell

72
Le sud
Nino Ferrer

73
Retiens la nuit
Johnny Hallyday

74
Je l’aime à mourir
Francis Cabrel




75
La maison près de la fontaine
Nino Ferrer

76
La complainte du phoque en Alaska
Beau Dommage

77
Comme un avion sans ailes
Charlélie Couture

78
Je reviendrai à Montréal
Robert Charlebois

79
Travailler c’est trop dur
Zachari Richard




80
Octobre
Francis Cabrel

81
Les amoureux des bancs publics
Georges Brassens

82
Pour un infidèle
Cœur de pirate & Julien Doré

83
Chanson pour l’auvergnat
Georges Brassens

84
Le Métèque
Georges Moustaki

85
Sarbacane
Francis Cabrel

86
Manhattan Kaboul
Renaud & Axelle Red

87
Être une femme
Michel Sardou

88
Salade de fruits
Bourvil

89
A corps perdu
Mike Brant

90
Sache que je
Jean-Jacques Goldman




91
L’idole des jeunes
Johnny Hallyday

92
Foule sentimentale
Alain Souchon

93
Quand   t’es dans le désert
Jean-Patrick   Capdevielle

94
Belle île en mer
Laurent Voulzy

95
Balade irlandaise
Bourvil

96
Un homme heureux
William Sheller

97
Les loups sont entrés dans Paris
Serge Reggiani

98
Le p’tit bonheur
Félix Leclerc

99
Quelques mots d’amour
Michel Berger




100
Le Lion est mort ce soir
Henri Salvador

101
Laisse tomber les filles
France Gall

Níkos Papázoglou – Août

Níkos Papázoglou
Νίκος Παπάζογλου

Traduction de
 Αύγουστος – Août

        Nikos Papazoglou

 

 

 

 

Μα γιατί το τραγούδι να ‘ναι λυπητερό

 με μιας θαρρείς κι απ’ την καρδιά μου ξέκοψε

 κι αυτή τη στιγμή που πλημμυρίζω χαρά

 ανέβηκε ως τα χείλη μου και με ‘πνιξε

 φυλάξου για το τέλος θα μου πεις

 Mais pourquoi la chanson est-elle devenue subitement si triste

Qu’elle a  foudroyé mon cœur et l’a laissé en pièces ?

Je me sentais pourtant si joyeux

Et une vague a roulé jusqu’à mes lèvres et a tout a emporté.

« Prends garde !» me dit-elle

 

 Σ’ αγαπάω μα δεν έχω μιλιά να στο πω

 κι αυτό είναι ένας καημός αβάσταχτος

 λιώνω στον πόνο γιατί νιώθω κι εγώ

 ο δρόμος που τραβάμε είναι αδιάβατος

 κουράγιο θα περάσει θα μου πεις

 Je t’aime, mais je n’ai plus les mots pour te le dire

Et te dire que dans cette douleur infernale et cruelle  

Je tombe et glisse un peu plus Et je sais alors

Que notre voie n’a plus d’issue

« Tiens bon ! » me dit-elle

 

Πώς μπορώ να ξεχάσω τα λυτά της μαλλιά

 την άμμο που σαν καταρράχτης έλουζε

 καθώς έσκυβε πάνω μου χιλιάδες φιλιά

 διαμάντια που απλόχερα μου χάριζε

 θα πάω κι ας μου βγει και σε κακό

 Comment puis-je oublier les vagues de ta chevelure dénouée ?

Comment oublier ce sable qui m’ensevelissait quand tu glissais vers moi ?

Comment oublier ces milliers de diamants que tu m’offrais ?

Je viendrai Quoi qu’il arrive

 

Σε ποιαν έκσταση απάνω σε χορό μαγικό

 μπορεί ένα τέτοιο πλάσμα να γεννήθηκε

 από ποιο μακρινό αστέρι είναι το φως

 που μες τα δυο της μάτια πήγε κρύφτηκε

 κι εγώ ο τυχερός που το ‘χει δει

 D’où vient cette créature angélique ?

D’une extase ? D’une danse magique ?

D’où vient cette lumière qui se cache dans ses yeux ?

De quelle étoile lointaine et oubliée ?

Quelle bonheur de l’avoir vue !

 

Μες το βλέμμα της ένας τόσο δα ουρανός

 αστράφτει συννεφιάζει αναδιπλώνεται

 μα σαν πέφτει η νύχτα πλημμυρίζει με φως

 φεγγάρι αυγουστιάτικο υψώνεται

 και φέγγει από μέσα η φυλακή 

Le ciel tout entier est dans son regard

L’orage, les nuages et jusqu’à l’infini

A la nuit tombée, une lumière d’août

Un éclat de lune qui se lève et qui éclaire

Ma prison du dedans

 

Πώς μπορώ να ξεχάσω τα λυτά της μαλλιά

 την άμμο που σαν καταρράχτης έλουζε

 καθώς έσκυβε πάνω μου χιλιάδες φιλιά

 διαμάντια που απλόχερα μου χάριζε

 θα πάω κι ας μου βγει και σε κακό

Comment puis-je oublier les vagues de ta chevelure dénouée ?

Comment oublier ce sable qui m’ensevelissait quand tu glissais vers moi ?

Comment oublier ces milliers de diamants que tu m’offrais ?

Je viendrai Quoi qu’il arrive

Traduction Jacky Lavauzelle

 

Música de Portugal : Les plus belles chansons portugaises

Música de Portugal
As melhores canções portuguesas
Música de Portugal Musique portugal Chansons Portugal
MUSQUE du PORTUGAL
Les plus belles chansons portugaises
 -1-
Pedro Abrunhosa
 Beijo









-2-
Pedro Abrunhosa
Tudo o que eu te dou

 -3-
Miguel Gameiro
O teu nome com letra 

  -4-
Susana Félix
Rua da Saudade – Canção de Madrugar

  -5-
Amália Hoje
Foi Deus

-6-
João Pedro Pais
Mentira

 -7-
Miguel Araújo
Fizz Limão

 -8-
Tiago Bettencourt
Canção de Engate

 -9-
Miguel Araujo
Os Maridos Das Outras

 -10-
Deolinda
Um contra o outro

Paulo Gonzo & Lucia Moniz
Leve Beijo Triste 

 

   Pedro Abrunhosa
Eu nao sei quem te perdeu

Rui Veloso
Não Há Estrelas No Céu

 *
Miguel Gameiro
Dá-me um abraço

 *
Ana Moura
Desfado

*
Jorge Palma
Encosta te a Mim

  *
António Zambujo
Pico do 7

*

Pedro Abrunhosa

Se Eu Fosse Um Dia O teu Olhar

*

Mariza
O Tempo Nao Para

*
Carlos Paiao
Cinderela

   *
Miguel Gameiro
O teu nome com letra 


*

Xutos & Pontapes
Homem do Leme

*
Deolinda

Seja Agora

*

Mafalda Veiga
Cadar Lugar Teu

*
Luanda Cozetti (Brésil – Brazil) e Mafalda Arnauth (Lisbonne – Lisboa)

Canção do Tempo

*

Xutos & Pontapes
À minha maneira

 *
Pedro Abrunhosa
Agarra-me esta noite

*
P
edro Abrunhosa
Momento

 

*
TIM
Por Quem não Esqueci

 *
Pedro Abrunhosa
  PONTES ENTRE NóS

*
Mafalda Veiga
Cada Lugar Teu

*
João Maria Tudela
Kanimambo  

*
Ana Moura
Os Búzios

*
 Dulce Pontes
Lagrima

*

Deolinda
Corzinha De Verão

*
 Misia
Garras dos Sentidos

*
Gisela João
Vieste do Fim do Mundo

*

Teresinha Landeiro
Teus Olhos nos Meus

*
 Ana Moura
Fado Loucura

*

Deolinda
Mal por mal

*
Amália Hoje
A Gaivota

Raquel Tavares
Meu Amor de Longe

*

Ana Bacalhau 
Leve Como Uma Pena

*

Teresinha Landeiro
Alfama

*

Teresinha Landeiro
Pombalinho – Fado Georgino

 

Música de Portugal
Música de Portugal Musique portugal Chansons Portugal
MUSQUE du PORTUGAL
Les plus belles chansons portugaises

Les plus belles chansons Mexicaines

RANKING ARTGITATO
Chansons mexicaines - Chansons du Mexique
*
Les plus belles chansons Mexicaines
*

 México Mexique Best Songs Plus belles musiques Las Mejores Canciones

**

Chavela VARGAS
La Llorona

*

Consuelo Velasquez
 Besame Mucho

*

Julieta VENEGAS
Me Voy

*

Los Daniels A Dueto Con Natalia Lafourcade
Quisiera Saber

*

CAFE TACVBA

Eres

*

Jesse & Joy
Me Voy

*

EL TRI
Triste cancion de amor

*

Lila DOWNS Con Celso Piña y Totó la Momposina
Zapata Se Queda

*

León Larregui
Como Tú

*

Jesse & Joy
¡Corre!

*

EL HARAGAN
Mi muñequita sintetica

*

CAFE TACVBA
Aprovéchate

*

Chavela VARGAS

No volveré

*

Natalia Lafourcade
María Bonita

*

Julieta VENEGAS
Limon Y Sal

*

Ximena Sariñana
Gris
*

León Larregui
Brillas

*

División Minúscula
Sognare

*

LILA DOWNS

Cielo rojo

*

Julieta VENEGAS
Algo Esta Cambiando

*

El TRI
Las piedras rodantes

*

OV7
Desintoxicada

*

Lila DOWNS
Paloma negra

*

CAIFANES
Afuera

*

Juan GABRIEL
Así Fue

*

LIRAN N’ROLL
Maria

*

EL TRI
Cuando tu no estás

*

LOS TEMERARIOS
Que De Raro Tiene

*

CAFE TACVBA
Dejate Caer

*

*

Volovan

Monitor

*

Alejandro FILIO
Brazos De Sol

*

EL TRI
Pobre soñador

*

LIRA N`ROLL
Quiero mi vida cambiar

*

León Larregui
Souvenir

*

LILA DOWNS

Palomo Del Comalito

*

Los Temerarios
Si Tú Te Vas

*

Los Panchos

Cielito Lindo

*

Jesse & Joy

Dueles

*

Volován
Perdón

*

Julieta VENEGAS

Lento

*

División Minúscula
Sismo

*

Jesse & Joy
Llorar

*

Julieta VENEGAS

Eres para Mí

*

División Minúscula

S.O.S. 

**

RANKING ARTGITATO
Chansons mexicaines
 *
Les plus belles chansons Mexicaines
*

 México Mexique Best Songs Plus belles musiques Las Mejores Canciones