К Чаадаеву Пушкин Pour TCHAADAÏEV POUCHKINE 1818

  К Чаадаеву Пушкин POUR TCHAADAÏEV POUCHKINE1818 
Alexandre Pouchkine
русский поэт- Poète Russe
русская литература
Littérature Russe

poemes-de-alexandre-pouchkine-artgitatopushkin-alexander

ALEXANDRE POUCHKINE 1818
pushkin poems
стихотворение  – Poésie
Пушкин 

 

 

POUCHKINE – Пу́шкин
Алекса́ндр Серге́евич Пу́шкин
1799-1837

[создатель современного русского литературного языка]

TRADUCTION JACKY LAVAUZELLE

 

LA POESIE DE POUCHKINE

СТИХИ АЛЕКСАНДРА СЕРГЕЕВИЧА ПУШКИНА
Пушкин 


К Чаадаеву
Pour Tchaadaïev
 1818

 

 

**********

К Чаадаеву
POUR TCHAADAÏEV
POUCHKINE

Любви, надежды, тихой славы
Amour, espoir, majestueuse gloire
Недолго нежил нас обман,
Un court instant vous nous avez trompé,
Исчезли юные забавы,
Elles sont terminées nos joies de jeunesse
Как сон, как утренний туман;
Comme un rêve, comme la brume du matin ;
Но в нас горит еще желанье,
Mais nous brûlons encore de désir,
Под гнетом власти роковой
Sous le joug d’une puissance fatale
Нетерпеливою душой
Notre âme impatiente
Отчизны внемлем призыванье.
Ecoute notre patrie.
Мы ждем с томленьем упованья
Impatiemment nous attendons avec espoir
Минуты вольности святой,
Le rendez-vous de la liberté,
Как ждет любовник молодой
Comme attendrait le jeune amant
Минуты верного свиданья.
Le rendez-vous de son amante.
Пока свободою горим,
Tant que pour la brûlante liberté,
Пока сердца для чести живы,
Tant que le cœur vibre pour l’honneur,
Мой друг, отчизне посвятим
Mon ami, pour la patrie consacrons
Души прекрасные порывы!
La belle fougue de nos âmes !
Товарищ, верь: взойдет она,
Camarade, espère ! elle se lèvera,
Звезда пленительного счастья,
La joyeuse étoile qui illuminera,
Россия вспрянет ото сна,
La terre de Russie sortie de son sommeil,
И на обломках самовластья
Et les ruines de l’autocratie
Напишут наши имена!
Où nos noms sont écrits !

******

pour-tchaadaiev-pouchkine-1818-artgitato-2Портрет П. Я. Чаадаев
Piotr Iakovlevitch Tchaadaïev
Петр Чаадаев
1794-1856
Ecrivain & Philosophe russe
 русский философ
«христианский философ»
« philosophe chrétien »

 

********

LES JUGEMENTS DE Tolstoï
SUR LES POEMES DE POUCHKINE

Ayons donc pleine confiance dans le jugement du comte Tolstoï sur les poèmes de Pouchkine, son compatriote ! Croyons-le, encore, quand il nous parle d’écrivains allemands, anglais, et scandinaves : il a les mêmes droits que nous à se tromper sur eux. Mais ne nous trompons pas avec lui sur des œuvres françaises dont le vrai sens, forcément, lui échappe, comme il échappera toujours à quiconque n’a pas, dès l’enfance, l’habitude de penser et de sentir en français ! Je ne connais rien de plus ridicule que l’admiration des jeunes esthètes anglais ou allemands pour tel poète français. Verlaine, par exemple, ou Villiers de l’Isle-Adam. Ces poètes ne peuvent être compris qu’en France, et ceux qui les admirent à l’étranger les admirent sans pouvoir les comprendre. Mais il ne résulte pas de là, comme le croit le comte Tolstoï, qu’ils soient absolument incompréhensibles. Ils ne le sont que pour lui, comme pour nous Lermontof et Pouchkine. Ce sont des artistes : la valeur artistique de leurs œuvres résulte de l’harmonie de la forme et du fond : et si lettré que soit un lecteur russe, si parfaite que soit sa connaissance de la langue française, la forme de cette langue lui échappe toujours.

Léon Tolstoï
Qu’est-ce que l’art ?
Traduction par T. de Wyzewa.
 Perrin, 1918
pp. i-XII

*****
Pour Tchaadaïev Пушкин